lundi05décembre

Barack Obama dort tranquille: personne dans le camp républicain n'a encore émergé comme le candidat qui fait rêver et qui pourrait l'envoyer rejoindre Jimmy Carter. Herman Cain, star de quelques jours, s'est écroulé, comme Michele Bachman et Rick Perry avant lui.

    A un mois de premières primaires républicaines aux États-Unis, est-ce qu'on y voit plus clair?
    Pour l'instant une seule certitude: Rien de ce qu'il se passe du côté des républicains ne peut empêcher Barack Obama de dormir tranquille pour l'instant. Toutes les stars montantes se sont effondrées les unes après les autres : Michele Bachman, la candidate du Tea party est au tréfonds des sondages, Rick Perry qui a fait pendant quelques jours la course en tête a quasiment disparu depuis sa gaffe pendant le débat télévisé et Herman Mac Cain a jeté l'éponge ce week-end après les révélations sur ses méthodes de drague un peu insistantes. En clair les candidats qui restent en lice sont loin de provoquer un vrai enthousiasme. Et dans un mois exactement c'est le premier test important avec les primaires en Iowa et New Hampshire

    Et c'est Newt Gingrich qui se détache maintenant selon les sondages
    Avec 25% des intentions de vote, il est passé devant l'ancien favori Mitt Romney. Mais on se demande déjà si ça va durer tant Gingrich apparait comme le pur produit politique de Washington à l'heure où les Américains et surtout les électeurs du Tea Party sont remontés contre les politiciens professionnels de Washington. Quant à Mitt Romney, il est considéré comme trop centriste par les conservateurs du parti.

    En clair, rien n'est joué
    Aucun candidat ne suscite pour l'instant un vrai momentum. On risque d'avoir plutôt un candidat par défaut face à Barack Obama. La question qui se posera dans un an lors des élections sera de savoir si les Américains tiendront responsable Obama pour la crise qui les secoue depuis 2008. D'ici là il ne reste plus qu'au candidat démocrate à espérer que le chômage baisse comme il l'a fait vendredi dernier, que l'immobilier reparte un peu et que les Républicains continuent à chercher sans jamais le trouver leur candidat idéal, le Ronald Reagan qui avait permis de balayer Jimmy Carter...


    Archives

    Etre rappelé
    par un conseiller
    Nous envoyer
    un message
    Parlons Placement
    Nos solutions
    M VIE Notre gamme
    d’assurance vie
    Plus d'infos
    M IMMOBILIER Nos SCPI en direct
    Plus d'infos
    M investissement Nos fonds structurés
    Plus d'infos