mercredi25septembre

Vert anis, " intelligent ", le compteur électrique Linky avait tout pour séduire et jeter le vieux compteur bleu aux oubliettes. Rien de tout cela ne s'est produit...

    Depuis le 2 septembre 2010, un décret paru au Journal Officiel a rendu obligatoire dès 2012, l'installation les compteurs " communicants" dans les logements neufs. Or, la facture risque d'être salée : pour le changement de 35 millions de compteurs, un coût compris entre 5 à 8 millions d'euros serait estimé... Or il a été présenté comme un " compteur gratuit pour les consommateurs". Une nouvelle qui fait " mauvais genre " alors que l'érosion du pouvoir d'achat apparaît comme la source d'inquiétude majeure pour les Français.

    C'est ce que dénonce l'UFC-Que Choisir dans une étude exclusive sur les surcoûts liés à l'installation à venir, des nouveaux compteurs Linky. Elle démontre que 55% des ménages ne disposent pas d'une " puissance d'abonnement cohérente avec leur consommation ". Ainsi, 18% des clients, soit 5 millions de foyers, seraient " sur-abonnés ", c'est à dire qu'ils paient un abonnement trop élevé par rapport à leurs besoins réels. Leur surfacturation représente 35 millions d'euros par an, selon les estimations de l'UFC-Que Choisir. A l'inverse, 37% des clients, (plus de 10 millions de ménages) sont " sous-abonnés " et paient une puissance d'abonnement inférieure à la puissance réellement appelée. " Cette situation est rendue possible grâce à une grande tolérance des anciens compteurs dans les dépassements de puissance. " explique l'association de défense des consommateurs. Pour ces consommateurs, le seul changement d'abonnement entraînera pour ces consommateurs un surcoût annuel de 308 millions d'euros.

    Au final, c'est l'ensemble des abonnés " mal-facturés " qui devront mettre la main à la poche. Pour changer d'abonnement, ils devront payer 36,21 euros à ERDF, la filiale d'EDF chargée de la distribution. Au total, les sous-abonnés risquent ainsi de payer 545 millions d'euros pour avoir un abonnement conforme à leur consommation. Cette surfacturation est qualifiée d' " insupportable " par UFC-Que Choisir, qui rappelle que le compteur avait été présenté comme un " compteur gratuit pour les consommateurs".

    Mais ce n'est pas la première fois que l'association de consommateurs tire à boulets rouges sur le compteur vert... En 2010 déjà, l'UFC Que Choisir dénonçait le surcoût qu'entrainerait le déploiement du boitier vert dans les foyers français.
    Pour éviter que la facture devienne trop salée pour les ménages, l'UFC-Que Choisir recommande la gratuité de la prestation de changement de puissance deux ans après l'installation du compteur Linky, afin d'assurer un " réétalonnage " sans surcoût des abonnements. L'association souhaite également aussi l'instauration d'une grille tarifaire plus fine que les actuels changements de paliers de 3 kilowatts (kW).

    A découvrir également

    • Impôts : les meilleures solutions pour défiscaliser avant la fin de l’année
      20/12/2021
    • 3 bonnes raisons d’investir dans M Rendement 6
      4/10/2021
    • Impôts : taux maximum de 25 % pour les FCPI/FIP 2021
      14/05/2021
    • Impôts : le FIP Corse Kallisté Capital n°13 (Vatel Capital) est ouvert
      23/04/2021

    Archives

    Etre rappelé par un conseiller
    Nous envoyer un message
    Parlons Placement
    Nos placements
    PERPlus de retraite et moins d'impôts avec nos PER sans frais d'entrée
    Assurance vieDécouvrez nos contrats sans frais d'entrée
    SCPIAccédez à l'immobilier professionnel dès 500 €
    DefiscalisationInvestissez dans l'économie réelle en réduisant votre impôt