lundi13octobre

Ne cherchez pas ce matin un seul commentaire haussier sur les marchés boursiers. Il n'y en a pas. Comme par miracle, le consensus est devenu baissier. Alors que nous prêchions dans le désert depuis le début d'année en nous inquiétant de la hausse des marchés dans un contexte de ralentissement économique, ce matin la pensée unique nous a rejoints. C'est fascinant ce retournement de veste.

>

Tous baissiers maintenant...

Grosse incertitude sur les marchés après une semaine de forte baisse. Les marchés boursiers ont violemment décroché. Près de 5% de baisse pour le CAC en une semaine, même tarif pour la plupart des marchés européens et pour la première fois les États-Unis ont suivi. Le Nasdaq, star de la hausse depuis un an, chutant même de près de 3% vendredi. Ce qui est amusant, c'est de voir à quelle vitesse les commentateurs ont retourné leur veste. Ne cherchez plus les Unes qui annoncent 5000 ou 7000 sur le CAC. Il y a encore une semaine, il n'y avait plus un seul bear qui avait droit à la parole, aujourd'hui on a du mal à trouver un bull qui s'exprime. La vitesse à laquelle le consensus change d'opinion continue à me fasciner. Lire l'édito

Absence de courage

Valls et Macron tentent vainement de faire avancer les choses. Mais quand on voit la reculade d'Hollande face au "tollé" provoqué à gauche par les déclarations de ses ministres sur un débat, seulement un débat, pas encore des mesures concrètes, sur les indemnités chômage, on a du mal à croire que des réformes puissent être engagées. Macron dit qu'il nous reste 6 mois pour réformer: il a raison. Mais on a l'impression que c'est déjà trop tard.

Appel a la démission

Après une nouvelle nuit d'inondations, les habitants du Gard et de l'Hérault supplient Hollande de démissionner pour que la pluie s'arrête.

Un complot sur le pétrole ?

C'est la thèse de nombreux sites américains. L'Arabie Saoudite, avec l'appui des États Unis, inonderait le marché de pétrole pour faire chuter les cours? Le but? Mettre à genoux l'économie iranienne, l'ennemi héréditaire, et Russe pour qu'ils lâchent le régime syrien et qu'ils laissent l'Ukraine en paix. Pas absurde.

La france sous pression

L'affrontement avec Bruxelles sur le budget est inévitable. Les officiels européens ont demandé discrètement au gouvernement Français de revoir sa copie avant qu'elle soit officiellement soumise à la commission européenne, pour éviter un rejet. Le gouvernement Français n'a pas le choix. Il ne tient pas sa majorité et ne peut donc pas faire mieux. Pendant ce temps l'agence de notation Standard and Poor met la France sous surveillance négative...En gros c'est la m....

Sarko a une chance

3.5 millions de personnes ont regardé le spécial Mireille de Stéphane Bern sur France 2

Et maintenant snapchat

Des dizaines de milliers de photos ont été piratées sur cette application vedette. Entre les photos du Cloud d'Apple et ce piratage Snapchat, j'ai décidé de ne plus envoyer à mes amis des photos de moi en maillot de bain italien.

Le tournant au brésil?

La candidate Marina Silva a décidé de soutenir Aecio Noves le challenger de Dilma Rousseff aux élections présidentielles. À la grande joie des milieux d'affaires brésiliens. Les sondages montrent que les deux candidats sont au coude à coude...

Le tournant en irlande

L'Irlande est sous pression. Il faut dire qu'elle mène une concurrence fiscale déloyale au sein même de l'Union Européenne. On comprend même mal pourquoi l'Europe accepte en son sein un pays qui est responsable pour des dizaines de milliards d'euros d'évasion fiscale. Selon le Wall Street Journal, l'Irlande serait prête à faire des concessions...Il serait temps.

L'émission c'est votre argent

de vendredi est disponible en podcast . On vous a conseillé des valeurs à acheter ou à vendre avec Sébastien Lalevée d'Arbevel, Alice Lhabouz de Trecento, Benaouda Abdeddaim. Le patron de la semaine, c'était le roi de la bulle: Pierre Emmanuel Taittinger. Et on vous a conseillé pour la préparation de votre retraite avec Marc Darnault d'Optimaretraite et Eric Treguier de Challenges.

Explosion des faillites

Dans le secteur de l'habillement en France au premier semestre selon la Fédération Nationale de l'Habillement. 4500. Une hausse de 30% rien que pour le deuxième trimestre. On va finir tous à poil si ça continue.

VOILA C'EST TOUT
BONNE JOURNÉE
MAY THE FORCE BE WITH YOU

Archives

Etre rappelé
par un conseiller
Nous envoyer
un message
Parlons Placement
Nos solutions
M VIE Notre gamme
d’assurance vie
Plus d'infos
M SCPI Nos SCPI en direct
Plus d'infos
M investissement Nos fonds structurés
Plus d'infos