mardi31janvier

Pour les investisseurs n'ayant pas entièrement confiance aux états, aux banques, aux assureurs et autres sociétés chez qui déposer et rémunérer leurs liquidités, il existe une cinquième solution pour placer son argent : Les particuliers à la recherche d'un prêt.

    Lancé en Octobre 2011, le site www.pret-dunion.fr permet aux particuliers à la recherche d'un crédit à la consommation d'emprunter à des taux plus attractifs qu'auprès des banques.

    Les sommes prêtées proviennent alors de particuliers qui eux cherchent une solution pour placer leurs liquidités, alternative aux comptes, livrets et autres obligations déposés dans une banque.

    Plusieurs milliers de particuliers ont déjà demandé à obtenir un crédit via cette plateforme. La majorité concerne le financement d'une voiture ou de travaux dans leur maison.

    Prêt d'union se charge alors de vérifier la solvabilité des emprunteurs. D'après la société, la politique de sélection des emprunteurs est au moins aussi stricte que celle des établissements de crédit traditionnels :

    ?Le formulaire que doit remplir l'emprunteur au moment de sa demande de crédit comporte plus de 40 champs d'informations (dont certaines ne sont pas demandées par les autres établissements de crédit)
    ?Jusqu'à 7 pièces justificatives de situation sont demandées à chaque emprunteur (alors que les autres établissements de crédit en demandent moins)
    ?Les fichiers FCC (Fichier centrale des chèques impayés) et FICP (Fichier des incidents de remboursement de crédit) sont systématiquement interrogés et les emprunteurs inscrits sur l'un de ces 2 fichiers ne pourront pas souscrire de crédit chez Prêt d'Union.
    ?L'analyse de la conformité des justificatifs avec les informations déclarées dans le formulaire en ligne par l'Emprunteur ainsi que les contrôles anti-fraude et anti-blanchiment sont effectués par une équipe dédiée au sein de Prêt d'Union.

    Prêt d'Union perçoit une commission de 2 % du montant du prêt, une commission relativement faible par rapport aux banques, qui permet aux emprunteur d'obtenir des taux attractifs, inférieurs en moyenne de 1 à 1,5 point à ceux pratiqués par la concurrence.

    Pour les prêteurs, les risques de défaut de paiement sont mutualisés. En effet, les défauts de paiement des emprunteurs sont affectés à l'ensemble des prêteurs. Toutefois, si vous devenez prêteur sur la plateforme, vous avez la possibilité de voter entre différents projets afin de les inscrire en priorité pour être traité par l'équipe de prêt d'union.

    Par ailleurs, Prêt d'union a obtenu l'agrément d'" établissement de crédit prestataire de services d'investissement " auprès de l'Autorité de Contrôle Prudentiel, chose inédite pour une entreprise autre qu'une filiale de banque.

    Les prêteurs souscrivent en fait à des obligations qui permettent, durant une certaine période (36, 48 ou 60 mois), de recevoir tous les mois une quotepart des mensualités payées tous les mois par les emprunteurs de Prêt d'Union. En fonction de la durée souhaitée, le rendement varie entre 5 et 6.5%. Néanmoins, il faut prendre en compte dans ce rendement le défaut inévitable de certains prêteurs de la plateforme. Dès lors, le taux devrait réellement être compris entre 4 et 5%. Cela reste un placement attractif, notamment pour la diversification ou comme protection ultime contre la crise bancaire

    Par contre, pour pouvoir prêter sur la plateforme, il faut être considéré comme ?investisseur qualifié? par l'AMF. Il faut donc remplir au moins deux des trois conditions posées par l'AMF :
    ?La détention d'un portefeuille d'instruments financiers d'une valeur supérieure à 500 000 euros
    ?La réalisation d'opérations d'un montant supérieur à 600 euros par opération sur des instruments financiers, à raison d'au moins dix par trimestre en moyenne sur les quatre trimestres précédent
    ?L'occupation pendant au moins un an, dans le secteur financier, d'une position professionnelle exigeant une connaissance des investissements en instruments financiers.

    Des conditions assez drastiques qui limitent du même coup le nombre d'investisseurs éligibles... Mais les fondateurs de l'entreprise espèrent que l'AMF lèvera cette barrière dans six mois, leur permettant ainsi de satisfaire les nombreuses demandes en suspens.

    Etre rappelé
    par un conseiller
    Nous envoyer
    un message
    Parlons Placement
    Nos solutions
    M VIE Notre gamme
    d’assurance vie
    Plus d'infos
    M SCPI Nos SCPI en direct
    Plus d'infos
    M investissement Nos fonds structurés
    Plus d'infos