Prêt, épargne, comptabilité, finance, tirelire

    Le Plan d’Épargne Retraite (PER) constitue une stratégie d’épargne idéale pour la retraite doublée d’un avantage fiscal considérable. Instauré le 1er octobre 2019, ce placement offre une possibilité d’économies d’impôts significatives chaque année. Un élément essentiel à considérer est qu’il échappe au plafonnement des niches fiscales de 10 000 euros.

    Avantage fiscal encadré

    La déduction fiscale offerte par le PER est réglementée par l’article 163 quatervicies du Code Général des Impôts (CGI) et varie selon la catégorie professionnelle du contribuable. Ce plafond de déduction, global pour tous les produits d’épargne retraite, fait l’objet d’une révision annuelle par les autorités publiques.

    ImportantConcernant les salariés, en 2024, les cotisations versées sur un PER individuel sont déductibles du revenu imposable jusqu’à 10 % des revenus professionnels nets de 2023, plafonnés à 35 194 euros (soit 10 % de 43 992 euros, le plafond 2023 de la Sécurité sociale, multiplié par 8) ou jusqu’à 4 399 euros (10 % du plafond 2023 de la Sécurité sociale).

    Pour ce qui est des indépendants, la déduction fiscale des versements pour les travailleurs non-salariés est calculée différemment. En 2024, elle équivaut à 10 % des bénéfices imposables (BIC, BNC, etc.) de l’année précédente, dans la limite de 8 fois le plafond de la Sécurité sociale de l’année en cours (2024), soit 370 944 euros. À cela s’ajoutent 15 % du bénéfice imposable entre 1 et 8 fois le plafond de la Sécurité sociale de l’année (46 368 à 370 944 euros en 2024).

    Préparez votre retraite avec le PER !

    Plafond de déduction fiscale total et plafond de déduction fiscale disponible

    Le plafond de déduction fiscale total s’établit à 85 780 euros pour 2024. Les indépendants à faible revenu peuvent bénéficier d’une déduction de 4 637 euros, équivalent à 10 % du plafond de la Sécurité sociale 2024.

    Le plafond de déduction fiscale disponible peut varier considérablement d’un contribuable à l’autre, notamment en raison du report des plafonds non utilisés des trois années précédentes. Pour obtenir cette information, il convient de se référer à la dernière page de l’avis d’imposition.

    Par ailleurs, le gain fiscal résultant de cette réduction d’impôt dépend de la tranche marginale d’imposition (TMI) du contribuable. Ainsi, ceux situés dans les tranches supérieures du barème de l’impôt sur le revenu (30 %, 41 %, 45 %) bénéficient d’une réduction fiscale plus importante en fonction de leur TMI. Par exemple, un versement de 2 000 euros sur le PER se traduira par une réduction de 600 euros pour la tranche à 30 %, 820 euros pour 41 % et 900 euros pour 45 %.

    A retenir
    • Le PER offre des avantages fiscaux considérables pour les versements effectués.
    • Il échappe au plafonnement des niches fiscales de 10 000 euros.
    • La déduction fiscale du PER est encadrée par la loi, variant selon la catégorie professionnelle du contribuable, avec des plafonds spécifiques pour les salariés et les travailleurs indépendants.
    • En 2024, les cotisations sur un PER individuel peuvent être déduites jusqu’à 10 % des revenus professionnels nets de l’année précédente, avec des plafonds spécifiques fixés par les autorités fiscales.
    • Le montant de la déduction fiscale disponible peut varier selon les reports des plafonds non utilisés des années antérieures, et le gain fiscal dépend de la tranche marginale d’imposition du contribuable.
    Découvrez notre PER pour préparer votre retraite
    Logo redacteur

    Écrit par
    La rédaction Meilleurtaux Placement

    Ça peut vous intéresser

    Archives