jeudi20juillet

Depuis plusieurs semaines, ou mois, que vous lisez notre newsletter, vous avez appris pas mal de choses sur le patrimoine et l'épargne. Mais alors que se profilent les vacances d'été, vous allez comme chaque année vous relâcher et oublier tout ce que vous avez appris. Alors, pour maintenir votre niveau, nous vous proposons un cahier de vacances sur l'assurance-vie. À vous de jouer !

    Leçon numéro 1 : Définitions



    Remplacez le texte à trous avec les propositions suivantes : clause, retraits, vie, garantie, revenus, capital, obligations, décès, retraite, supports, risquée, assuré

    L'assurance-vie est un contrat d'assurance qui permet à un souscripteur assuré de se constituer un capital, via des versements libres ou programmés, qu'il touchera en cas de ..... .
    À ne pas confondre avec un contrat d'assurance ..... , pour lequel le souscripteur verse une prime fixe mensuelle et qui assure aux bénéficiaires choisis le versement d'un capital fixé en cas de décès.
    Dans le cas d'une assurance-vie, l'assuré se constitue lui même son capital. C'est donc un produit d'épargne. Il peut faire des ..... , partiels ou total, à tout moment. En cas de décès, le ..... constitué est transmis aux bénéficiaires désignés par l'..... dans la ..... bénéficiaire.
    Si l'assurance-vie permet de protéger ses proches en cas de décès, elle peut remplir d'autres objectifs : Se constituer une épargne, préparer sa ...., obtenir des ..... défiscalisés.
    Pour se constituer son épargne, l'assuré va pouvoir choisir d'investir sur une sélection de différents ....
    Le fonds en euros est l'actif géré par la compagnie d'assurance-vie. L'épargne investie dans le fonds en euros est ..... ,avec un effet cliquet, c'est à dire que les intérêts sont définitivement acquis. Pour allier sécurité et rendement, la compagnie d'assurance va investir majoritairement en ....., notamment d'états, mais va gérer aussi une poche un peu plus ..... (actions, immobilier,etc).



    Vous avez besoin d'approfondir vos connaissances en assurance-vie ? Demandez une information détaillée sur l'assurance-vie by MonFinancier

    Leçon numéro 2 : supports




    Veuillez indiquer les supports sur lesquels il est possible d'investir via l'assurance-vie :

    [ ] Fonds en euros
    [ ] Organismes de placement collectif en valeurs mobilières (OPCVM)
    [ ] Sociétés civiles immobilières (SCI)
    [ ] Sociétés civiles de placement immobilier (SCPI)
    [ ] Fonds communs de placement dans l'innovation (FCPI)
    [ ] Sociétés d'investissement immobilier cotées (SIIC)
    [ ] Organismes de placement collectif en immobilier (OPCI)
    [ ] Exchange Traded Funds (ETF)
    [ ] Certificat Or
    [ ] Groupements fonciers forestiers (GFF)
    [ ] Produits structurés:


    >> Allez voir la correction des exercices 1 et 2 en cliquant ici

    Leçon numéro 3 : Les frais



    Il existe 3 types de frais sur un contrat d'assurance-vie :

    - Les frais sur versements, appelés aussi frais " commerciaux " ou " d'entrée ", sont prélevés sur chaque nouveau versement du souscripteur.

    - Les frais de gestion annuels, prélevés donc chaque année, servent à rémunérer l'assureur pour la gestion de votre contrat. Dans un contrat, les frais de gestion sont généralement différents sur le fonds en euros (généralement entre 0,6 et 1%) et sur les autres supports (généralement entre 0,8 et 1,5%).

    - Les frais d'arbitrage sont prélevés lorsque vous transférez des sommes d'un support vers un autre. Il peuvent être exprimés en pourcentage (généralement entre 0,25 et 1% du montant) ou en forfait fixe (en général pas plus d'une trentaine d'euros).


    Exercice 1:
    Le 1er janvier 2015, Paul place 5.000 euros dans son contrat d'assurance-vie. Il place tout dans le fonds en euros du contrat. Le 1er janvier 2016, Paul apprend que la performance de son fonds pour 2015 est de 2% brut, et décide de transférer 2.000 euros de son contrat vers un fonds actions grandes capitalisations européennes. Le 1er janvier 2017 la performance de son fonds en actions est de 20% brut tandis que le fonds en euros a rapporté 1,8% brut en 2016. Prudent, il décide de remettre 1.000 euros de son fonds actions vers le fonds en euros.
    Frais du contrat d'assurance vie :
    - Frais d'entrée : 3%
    - Frais de gestion fonds euros : 0,5%
    - Frais de gestion unités de compte : 0,9%
    - Frais d'arbitrage : 0,5%
    >> Calculez hors fiscalité la performance de Paul



    >> Allez voir la correction de cet exercice en cliquant ici


    Exercice 2:
    Le 1er janvier 2015, Martin place 5.000 euros dans son contrat d'assurance-vie en ligne sans frais d'entrée. Il place tout dans le fonds en euros du contrat. Le 1er janvier 2016, Martin apprend que la performance de son fonds pour 2015 est de 3% brut, et décide de transférer 2.000 euros de son contrat vers un fonds flexible. Le 1er janvier 2017 la performance de son fonds flexible est de 12% brut tandis que le fonds en euros a rapporté 2,7% brut en 2016. Martin décide alors de remettre 500 euros de son fonds flexible vers le fonds en euros.
    Frais du contrat d'assurance vie :
    - Frais d'entrée : 0%
    - Frais de gestion fonds euros : 0,6%
    - Frais de gestion unités de compte : 0,6%
    - Frais d'arbitrage : 0 %
    >> Calculez hors fiscalité la performance de Martin



    >> Allez voir la correction de cet exercice en cliquant ici

    Leçon numéro 4 : Rachats partiels



    Lorsque vous faites un rachat partiel d'un contrat d'assurance vie, seule " la partie gain " de ce rachat est imposée à l'Impôt sur le revenu. Ces gains sont à déclarer et subissent donc un prélèvement égal à votre tranche marginale d'imposition. À moins que vous ne choisissiez le prélèvement libératoire forfaitaire qui dépend de l'âge de votre contrat :

    - 35% pour un rachat avant 4 ans,
    - 15% pour un rachat entre 4 et 8 ans,
    - 7,5% pour un rachat après 8 ans, après un abattement de 4.600 euros pour un célibataire et 9.200 euros pour un couple.

    Les prélèvements sociaux, de 15,5%, s'appliquent uniquement sur les gains réalisés sur les unités de compte (les prélèvements sociaux sur les fonds en euros sont prélevés à la source) et aucun abattement ne peut être appliqué.

    Exercice 1 :
    Le 1er janvier 2016, Paul place 5.000 euros dans un nouveau contrat d'assurance-vie sans frais d'entrée. Il place tout sur le fonds en euros du contrat. La performance de son fonds en euros pour 2016 est de 2,5%, net de frais de gestion (hors prélèvements sociaux). Il décide alors de retirer 500 euros de son contrat. Sa tranche marginale d'imposition est de 30%


    >> Calculez les impôts payés par Paul sur ses revenus 2016

    >> Allez voir la correction de cet exercice en cliquant ici

    Exercice 2 :
    En 2008, Martin a ouvert un contrat d'assurance-vie sans frais d'entrée avec 50.000 euros dessus. Il investit 100% dans le fonds euros. Au 31 décembre 2015, son capital s'élève à 65.800 euros. Le 1er janvier 2016, Martin arbitre 15.000 euros du fonds en euros vers le fonds flexible. La performance de son fonds en euros pour 2016 est de 2,5%, net de frais de gestion (hors prélèvements sociaux). La performance de son fonds flexible pour 2016 est de 10% net de frais de gestion (hors prélèvements sociaux). Il décide alors de retirer 10.000 euros. Sa tranche marginale d'imposition est de 30 %

    >> Calculez les impôts payés par Martin sur ses revenus 2016:


    >> Allez voir la correction de cet exercice en cliquant ici

    Leçon numéro 5 : Droits de succession



    L'assurance-vie est également un formidable outil de transmission. Au décès de l'assuré, le contrat est clôturé et le capital, pour les sommes versées avant 70 ans est transmis à ses bénéficiaires désignés, avec une abattement sur les droits de succession de 152.500 euros


    Exercice
    Nicolas dispose d'un contrat d'assurance-vie dont le capital est de 420.000 euros. Âgé de 70 ans, il ne souhaite pas toucher à ce capital et réfléchit à modifier sa clause bénéficiaire. Admettons qu'au décès de Nicolas, le capital sur le contrat est de 450.000 euros. Calculez les droits de succession si les bénéficiaires sont :
    - Sa femme,
    - Ses 2 enfants,
    - Ses 3 neveux,
    - Sa femme (70 ans au moment du décès) pour l'usufruit et ses enfants pour la nue-propriété.


    >> Allez voir la correction de cet exercice en cliquant ici


    Vous avez besoin d'approfondir vos connaissances en assurance-vie ? Demandez une information détaillée sur l'assurance vie by MonFinancier




    Communication non contractuelle à but publicitaire

    Etre rappelé
    par un conseiller
    Nous envoyer
    un message
    Parlons Placement
    Nos solutions
    M VIE Notre gamme
    d’assurance vie
    Plus d'infos
    M SCPI Nos SCPI en direct
    Plus d'infos
    M investissement Nos fonds structurés
    Plus d'infos