mardi21juin

Depuis hier, il paraît qu'il n'y aura plus de Brexit. Ce sont les marchés qui le disent. Se fiant à des sondages qui donnent le camp du IN gagnant, les investisseurs se sont rués sur les indices boursiers et sur la monnaie anglaise. On verra bien vendredi matin. Mais dès le Brexit passé, il faudra s'intéresser à un autre pays qui nous réserve des surprises: l'Espagne.

>

Viva espana

L'autre événement majeur en Europe ce sont ces élections espagnoles. Rappelons tout d'abord que si on re-vote en Espagne, c'est que ça fait plusieurs mois qu'il a été impossible de constituer une nouvelle coalition pour gouverner. Donc retour aux urnes. Et là, la donne a un peu changé et je ne suis pas sûr qu'on ait pris conscience du changement. Les sondages, plus fiables qu'en Grande-Bretagne, donnent Unidos Podemos juste derrière le parti de Rajoy avec donc une possibilité de former un gouvernement. Et Unidos Podemos ce n'est pas Podemos

Communiste

Unidos Podemos c'est l'alliance de Podemos, ce mouvement de gauche, antilibéral, avec Izquierda Unida, la Gauche Unie. Et La Gauche Unie est dirigée par un homme intéressant. Alberto Garzon. 30 ans. Il se définit comme communiste, veut l'abolition de la monarchie, le rétablissement de la lutte des classes, et bien sûr la mort du capitalisme. Il juge Podemos trop conciliant. C'est pour dire. Si Rajoy n'arrive pas à créer de grande coalition de centre droit avec le parti socialiste, on peut avoir à la tête de l'Espagne cette alliance d'extrême gauche. Rassurez-vous, Garzon a dit qu'il ne détruira pas le système capitaliste actuel immédiatement, il sait qu'il faut un peu de temps et à 30 ans on a le temps devant soi.

Un programme basé sur le modèle français ?

On ne peut pas avoir, comme avec Syriza en Grèce, un retour à une forme de raison une fois au pouvoir. Car l'Espagne n'est pas dans la situation de la Grèce. Elle n'a pas besoin d'aide et elle n'est pas sous tutelle européenne. Unidos Podemos appliquera son programme. Mais c'est finalement un programme qui ressemble étrangement à ce qui se passe en France : ils prévoient de créer 300,000 emplois publics financés par une hausse importante de l'impôt sur le revenu et une abolition des niches fiscales pour les entreprises. Ce qui se passe en Espagne n'est pas neutre pour le reste de l'Europe. Ces élections auront même une influence sur nos propres élections en 2017.

Du côté des marchés

Il a suffi de deux sondages favorables au IN pour que les marchés changent totalement de tendance. Totalement. Le CAC s'est envolé de 3.5% dans le sillage de tous les indices européens, la livre sterling a été plébiscitée et les marchés n'ont plus peur. Pour l'instant. Ce ne sont plus les montagnes russes mais les montagnes anglaises. On aura des premières indications sur les résultats dans la nuit de jeudi à vendredi et vendredi en début de matinée on devrait avoir une idée très précise du résultat final sauf score extrêmement serré.

On s'en fout ?

La maire de Rome a un bon look, heureusement que Berlusconi est à l'hosto..., Trump a viré le patron de sa campagne et n'arrive pas pour l'instant à trouver de second souffle, Les Anglais sont derrière le Pays de Galles dans leur poule de l'Euro (shame on them), Marine Le Pen veut adopter la méthode d'Hollande en 2012: elle fait un régime et aurait perdu 11 kilos, Puma tente lamentablement d'expliquer le désastre des maillots suisses, Ce soir c'est la fête de la Musique.

Prenons un peu de recul

La France est en état d'alerte. Les forces de police et l'armée sont, de ce fait, proches du burn out. Elles doivent assurer la sécurité face à un risque terroriste très présent. Rajoutez à ça l'Euro. Un Euro qui a déjà pas mal dérapé en matière de sécurité. Des organisations responsables devraient donc comprendre qu'il ne faut pas, pour des raisons de bon sens, ajouter des risques d'insécurité. Eh bien non. la CGT veut maintenir ses manifestations. Et refuse même une manifestation statique place de la Nation. Non. Elle veut défiler. La CGT veut les 32 heures mais pas pour la police et pour l'armée.

Négociez!

Orpi et le Figaro publient une étude intéressante sur la différence entre le prix de vente moyen immobilier et son prix de mise en vente. La différence est d'environ 4.5% en France, 2.69% seulement à Paris mais 5.09% à Nice. Négociez...

Grignotage

Bolloré a dépassé le seuil des 15% dans Vivendi et Vivendi a dépassé le seuil des 20% dans Ubisoft. Lentement mais sûrement.

Vous rêvez ??

Les Échos publient une étude de Schroders sur les attentes des investisseurs. Les 20.000 investisseurs particuliers sondés attendent un rendement moyen de...9.1%. Les Américains attendent 10.4% et les Français 7.9%. Du délire dans un monde de taux bas ou négatifs. Soyez raisonnables.

Cherche colistier

Hillary va devoir choisir son futur vice-président (si elle est élue of course). En lice pour l'instant: Julian Castro, 41 ans, star montante des Démocrates Latinos, Elisabeth Warren de la gauche du Parti, Tim Kaine plus conservateur, Sherrod Brown proche des idées de Sanders, Cory Booker sénateur de New Jersey et Thomas Perez, ministre du Travail (Financial Times). Faites vos jeux.

Faites plaisir à un ami

Inscrivez-le tout de suite, gratuitement, à notre newsletter. C'est simple et rapide. Cliquez ici

VOILÀ C'EST TOUT
BONNE JOURNÉE
MAY THE FORCE BE WITH YOU

Archives

Etre rappelé
par un conseiller
Nous envoyer
un message
Parlons Placement
Nos solutions
M VIE Notre gamme
d’assurance vie
Plus d'infos
M SCPI Nos SCPI en direct
Plus d'infos
M investissement Nos fonds structurés
Plus d'infos