Jeune homme tenant sa tirelire

    L’assurance vie enregistre une décollecte nette pour le mois de mai, une situation qui n’avait plus été observée depuis octobre 2022. Toutefois, il n’y a aucune raison de s’alarmer. En effet, la baisse constatée est entièrement due à des facteurs conjoncturels, à en croire France Assureurs après analyse des résultats de l’assurance vie pour le mois de mai.

    Une collecte négative

    D’après les statistiques de la Fédération de l’assurance, les cotisations en assurance vie ont atteint 10,1 milliards d’euros en mai 2023, enregistrant une baisse de -13 % par rapport à mai 2022 (-1,6 milliard d’euros).

    Parallèlement, les assureurs vie ont effectué des versements de prestations d’un montant total de 11,7 milliards d’euros, ce qui représente une augmentation de 1,8 milliard d’euros en termes de rachats par rapport à la même période l’année précédente.

    Par conséquent, la collecte nette est négative avec -1,6 milliard d’euros. Il faut remonter à octobre 2022 pour retrouver une situation de décollecte nette.

    Découvrez notre assurance-vie sans frais d'entrée

    Une durée plus courte pour les distributeurs

    La baisse des cotisations, qui s’élève à -0,5 milliard d’euros pour le fonds euros et à -1 milliard d’euros pour les unités de compte (UC), s’explique principalement par la réduction de deux jours ouvrés pour les réseaux de distribution en mai 2023 par rapport à mai 2022, représentant une diminution de 10 %.

    ImportantFrance Assureurs souligne que cette diminution ne reflète pas une méfiance des Français envers l’assurance vie, mais plutôt un intérêt accru pour les produits d’épargne réglementés.

    Sur les cinq premiers mois de l’année, la collecte s’est établie à +2,7 milliards d’euros. Les cotisations se chiffrent à 65,6 milliards d’euros, enregistrant une hausse de +1,1 milliard d’euros, tandis que les prestations atteignent 62,9 milliards d’euros, soit une progression de +10,1 milliards d’euros par rapport à l’année dernière, sur la même période.

    Une augmentation des retraits maîtrisée

    La Banque de France confirme l’augmentation des retraits, mais se veut rassurante quant à leur évolution.

    Dans son rapport d’évaluation des risques du système financier français publié le 30 juin dernier,

    Elle mentionne que  les assureurs vie font face à un rendement moyen de l’actif inférieur aux taux du marché, ce qui engendre un risque d’augmentation des retraits, notamment sur les fonds en euros ».

    Néanmoins, les taux de rachat restent sous contrôle grâce à la revalorisation des contrats d’assurance réalisée en 2022. De plus, les « avantages » fiscaux et successoraux encadrant les produits d’assurance vie devraient continuer à inciter les assurés à limiter leurs sorties.

    A retenir
    • La Banque de France rassure quant à la décollecte nette de l’assurance vie en mai, une situation non observée depuis octobre 2022.
    • La baisse des cotisations s’explique principalement par une période plus courte pour les distributeurs, avec deux jours ouvrés de moins par rapport à l’année précédente.
    • Malgré l’augmentation des retraits, la Banque de France se veut confiante quant à leur maîtrise, grâce à la revalorisation des contrats d’assurance et aux incitations fiscales et successorales liées à l’assurance vie.
    Découvrez notre assurance-vie sans frais d'entrée
    Logo redacteur

    Écrit par
    La rédaction Meilleurtaux Placement

    Ça peut vous intéresser

    Archives