vendredi26novembre

Le 9 novembre 2021, vous étiez peut-être parmi les milliers d’internautes à avoir suivi le webinaire spécial Epargne Retraite animé par Marc Fiorentino et Éric Girault, respectivement co-fondateur et président de meilleurtaux Placement.

Nombre d’entre vous ont posé des questions via le chat en direct de Youtube durant ce webinaire, en particulier sur le Plan d’Epargne Retraite (PER). Fiscalité, fonctionnement, succession… retrouvez nos réponses à vos questions ci-dessous.

Et ne manquez pas notre prochain webinaire ! Mercredi 8 décembre à 13h, Marc Fiorentino et Eric Girault vous parleront de défiscalisation pour bien terminer l'année. Inscrivez-vous !

L’avantage fiscal du PER

Le plafond d'investissement au sein d'un PER a-t-il un lien avec le plafonnement des niches fiscales?

Non. Le plafonnement des niches fiscales, à 10 000 € par an et par foyer, est complètement distinct du plafond d’épargne retraite. C’est ce plafond d’épargne retraite, qui figure sur votre dernier avis d’imposition, qui détermine le montant des versements déductibles du revenu imposable que vous pouvez effectuer.

Le plafond de versement est de 10% des revenus. Mais s’agit-il de 10% pour chaque personne physique en fonction de ses revenus ou de 10% des revenus du foyer fiscal ?

Pour un salarié, le plafond des versements déductibles est effectivement fixé à 10 % des revenus imposables. Pour 2021, il sera compris entre un minimum de 4 114 € et un maximum de 32 909 €. Ces limites sont recalculées chaque année en fonction de l’évolution du plafond annuel de la Sécurité sociale (PASS).

Il existe cependant 2 façons d’augmenter ce plafond d’épargne retraite :

  • En bénéficiant du rattrapage des plafonds non utilisés des 3 années précédentes. Ce rattrapage est pris en compte par l’administration fiscale dans le calcul du plafond d’épargne retraite que vous pouvez retrouver sur votre dernier avis d’imposition ;
  • En demandant la mutualisation de votre plafond avec celui de votre conjoint. Cette demande doit être effectuée dans le cadre de la déclaration de revenus annuelle. Pour 2021, il est encore possible, jusqu’au 15 décembre, de corriger votre déclaration pour demander la mutualisation des plafonds d’épargne retraite du foyer.

Ainsi, en fonction de votre choix, votre plafond d’épargne retraite peut correspondre à 10 % des revenus imposables de chaque personne physique (le choix par défaut) ou 10 % des revenus imposables du foyer (à votre demande).

Pour en savoir, lisez cet article : Combien puis-je déduire avec mon PER ?

Je suis dans la tranche marginale d’imposition (TMI) de 30 % et il est probable que je sois dans la même TMI une fois à la retraite. Le PER est-il intéressant pour moi ?

Avec votre départ en retraite, vos revenus d’activité sont remplacés par une ou plusieurs pensions de retraite. Dans la quasi-totalité des cas, cela se traduit par une perte de revenus.

Néanmoins, cela ne garantit pas que votre taux marginal d’imposition (TMI) à la retraite sera inférieur à votre TMI au moment où vous avez effectué des versements déductibles sur votre PER. A TMI identique, l’avantage fiscal dont vous avez bénéficié à l’entrée sera neutralisé par l’impôt sur le capital au déblocage du PER. A contrario, si votre TMI a diminué, vous serez gagnant puisque l’avantage fiscal à l’entrée sera plus élevé que l’impôt à payer à la sortie.

Le PER reste toutefois intéressant, même à TMI équivalent, pour plusieurs raisons :

  • L’avantage fiscal à l’entrée est acquis et ne peut pas être remis en cause.
  • Vous avez la possibilité de choisir le moment auquel vous souhaitez débloquer votre PER, ainsi que les sommes en jeu, grâce à la sortie en capital fractionnée. Vous pouvez ainsi arbitrer le déblocage du PER en fonction de l’évolution de votre fiscalité.
  • L’économie d’impôt à l’entrée peut être réinvestie, dans une assurance vie, des parts de SCPI ou encore en Bourse. Cette épargne supplémentaire, à laquelle vous avez accès grâce à l’avantage fiscal du PER, vous permet de générer davantage d’intérêts à court, moyen ou long terme.

Exemple : Vous êtes imposé au TMI de 30 % et placez 1 000 € sur un PER. Votre effort d’épargne réel est donc de 700 € (1 000 € - 300 € d’économie d’impôt). Si vous réinvestissez l’économie d’impôt de 300 €, vous faites travailler 1 300 €, pour un effort d’épargne réel de 1 000 €.

Le PER en phase d’épargne

Peut-on détenir de l'immobilier sous forme de parts de SCI ou SCPI dans un PER ?

Le PER vous permet d’investir votre épargne sur une multitude de supports : fonds en euros pour la sécurité et Unités de Compte diverses pour rechercher du rendement et diversifier.

A ce titre, il est donc tout à fait possible d’investir dans l’immobilier via les supports de pierre-papier : SCPI, SC, SCI et OPCI.

Seule condition à retenir : il faut que votre PER vous permette d’accéder à ces supports immobiliers. A ce titre, notons que le contrat meilleurtaux Liberté PER a été désigné comme meilleur PER pour investir dans l’immobilier par le magazine Le Particulier, en raison de la richesse de son offre (plus d’une trentaine de supports disponibles) et de ces conditions avantageuses, dont le versement de 100 % des loyers distribués par les SCPI.

>> Demander gratuitement une documentation sur le contrat meilleurtaux Liberté PER

Est-ce qu’il y a un montant minimum à placer chaque mois ?

Contrairement au contrat Madelin, le PER ne prévoit aucune obligation de versements. Vous êtes libres d’épargner comme vous le souhaitez.

Si vous le souhaitez, vous pouvez mettre en place des versements libres programmés (VLP) dans le cadre de votre PER, afin d’épargner régulièrement chaque mois, trimestre ou année.

Le déblocage du PER

Est-il possible de débloquer une partie de mon PER en rentes viagères et une autre en capital ?

Oui. Le PER se distingue des anciens produits d’épargne retraite individuels (PERP/Madelin) par la liberté qu’il propose au déblocage. Le déblocage du PER à l’échéance peut se faire :

- A 100 % en capital, déblocable en plusieurs fois, notamment pour atténuer l’impact fiscal ;
- A 100 % en rentes viagères ;
- Ou selon un mix de sortie en capital et de rentes viagères.

Le PER peut être débloqué par anticipation pour financer l’achat de la résidence principale : s’agit-il uniquement du premier achat ou est-il possible de débloquer le PER pour acheter sa 2ème, 3ème … résidence principale ?

A date, la loi ne restreint pas le déblocage anticipé du PER avant la retraite pour financer l’achat de la résidence principale. Il est donc possible de demander ce déblocage anticipé pour acheter une nouvelle résidence principale si vous êtes déjà propriétaire. Les sommes débloquées serviront à financer l’apport personnel de l’acquéreur.

PER et assurance vie

Quel est l'avantage du PER par rapport à l'assurance-vie ?

Le PER dispose d’un atout que ne possède pas l’assurance vie : la déductibilité fiscale des versements. Autrement dit, alimenter un PER individuel permet de diminuer le montant de votre impôt sur le revenu. Vous pouvez optimiser cet avantage fiscal en réinvestissant votre économie d’impôt, de façon à faire travailler plus d’argent pour le même effort d’épargne réel.

En revanche, l’assurance vie s’avère plus souple, puisqu’elle vous permet d’effectuer des rachats partiels à tout moment, tandis que le PER est bloqué jusqu’à la retraite (hors cas particuliers). La fiscalité de l’assurance vie est également plus douce à la sortie, le capital étant exonéré de fiscalité et les intérêts pouvant bénéficier d’abattements annuels de 9 200 € (pour un couple) ou 4 600 € (pour une personne seule).

Pour en savoir, lisez cet article : PER ou assurance vie, les bons critères pour choisir

Pour un jeune de 25 ans, est-il pertinent de détenir une assurance vie et un PER, pour l'optimisation fiscale ?

Il est tout à fait pertinent de combiner les atouts du PER et ceux de l’assurance vie dans le cadre d’une gestion patrimoniale optimisée. Les forces et faiblesses des deux enveloppes sont complémentaires : disponibilité de l’épargne en assurance vie (contre un blocage en vue de la retraite pour le PER), avantage fiscal à l’entrée pour le PER (contre une fiscalité plus douce à la sortie pour l’assurance vie), etc.

Il est par exemple possible de réinvestir l’économie d’impôt générée grâce à un PER sur un contrat d’assurance vie.

Pour une jeune personne de 25 ans, il est important de noter que l’avantage fiscal du PER ne s’applique qu’à condition d’être imposable.

>> Demander à être recontacté par un conseiller en gestion de patrimoine

PER et succession

​Que se passe-t-il au moment de la succession ? Le PER est-il un outil de transmission aux enfants comme l’assurance vie ?

Le PER prévoit des abattements fiscaux à la succession. Ils varient selon la date de décès du titulaire.

En cas de décès avant 70 ans, il est possible de transmettre jusqu’à 152 500 € par bénéficiaire sans prélèvement fiscal. Au-delà, les sommes transmises sont taxées à hauteur de 20 % (31,25 % au-delà de 700 000 €).

En cas de décès après 70 ans, l’abattement s’élève à 30 500 € et il est partagé entre les bénéficiaires. Il joue également sur des contrats d’assurance vie, en présence de versements effectués sur ces derniers après l’âge de 70 ans. Les sommes ne bénéficiant pas d’un abattement sont taxées au barème des droits de succession.

Attention, ce régime fiscal à la succession ne vaut que pour les PER « assurance », comme les contrats de meilleurtaux Placement. Les PER « bancaires » ou compte-titres sont intégralement taxés au barème des droits de succession.

Peut-on désigner un membre de sa famille comme bénéficiaire du PER ?

Comme l’assurance vie, le PER dispose d’une clause bénéficiaire qui vous permet de désigner à qui reviendront les fonds en cas de décès.

A découvrir également

  • Le nouveau plan d'épargne retraite reprend son envol
    24/06/2022
  • Épargne Retraite : 4 raisons de transférer vers un PER
    13/06/2022
  • L’ACPR réprouve les manquements des assureurs en matière d’assurance vie et retraite
    9/06/2022
  • Le succès du plan d’épargne retraite ne faiblit pas malgré ses imperfections
    7/06/2022

Archives

Etre rappelé par un conseiller
Nous envoyer un message
Parlons Placement
Nos placements
PERPlus de retraite et moins d'impôts avec nos PER sans frais d'entrée
Assurance vieDécouvrez nos contrats sans frais d'entrée
SCPIAccédez à l'immobilier professionnel dès 500 €
DefiscalisationInvestissez dans l'économie réelle en réduisant votre impôt