vendredi13mai
Un homme âgé donne une tirelire à un garçon et une fille tout en montrant à ses petits-enfants comment économiser de l'argent à la maison.

Longtemps délaissés par les épargnants, les produits de prévoyance attirent l’attention d’un nombre croissant de Français. Les ménages qui détiennent au moins une épargne retraite progressent en nombre depuis 2018, selon les derniers chiffres révélés par l’Insee. Le lancement du nouveau plan épargne retraite en 2019 compte pour beaucoup dans ce changement.

Dans une étude publiée en mars dernier, 72 % des Français se disent favorables à une réforme du système des retraites. 70 % des répondants se prononcent en faveur d’une harmonisation des règles de calcul et d’attribution des 42 régimes reconnus dans le pays. Plus de la moitié des sondés refusent catégoriquement de repousser l’âge de départ à la retraite à 64 ans.

Paradoxalement, le rapport met en lumière un regain de confiance dans l’avenir du système de retraite français. La dernière enquête de l’Insee semble expliquer cet illogisme : en plus des régimes obligatoires, les Français sont toujours plus nombreux à adopter des produits d’épargne retraite.

Une appétence moins marquée chez les salariés

Globalement, l’Insee constate une nette augmentation du pourcentage des ménages ayant au moins un produit d’épargne retraite – comme le PER ou l’assurance-vie – en 2021. L’institut national de la statistique note toutefois quelques disparités, en fonction du profil des épargnants, de leur métier et de leur âge. Chez les salariés, l’épargne retraite reste encore marginale, aussi bien pour les ouvriers (12 % de détenteurs) que pour les employés (10 %) et les professions intermédiaires (19,7 %). Ces exceptions n’enlèvent rien au succès évident du nouveau plan épargne retraite lancé en octobre 2019.

Pour l’Insee, la création de ce produit a contribué à la progression de l’épargne retraite à l’échelle nationale depuis 2018. La raison est simple : cette formule possède des arguments qui lui permettent de remplacer les anciens dispositifs d’épargne retraite, tels que :

  • Les contrats Madelin ;
  • Le PERP ;
  • Le PERCO ;
  • Le Préfon ;
  • Le Corem.

Plus flexible,

ImportantCe produit jouit d’une réglementation uniformisée, qui s’applique aux plans épargne individuels, d’entreprise et d’entreprise collectif.

Sa fiscalité plus avantageuse et ses conditions de sortie en capital ou en rente sont autant d’atouts qui lui ont été favorables.

Les professions libérales et les agriculteurs se distinguent

Le rapport de l’Insee indique que 16,4 % des ménages français détiennent un produit d’épargne retraite en 2021. Ce chiffre est en hausse de 1,2 point depuis 2018. Toujours selon l’institut, 5,7 % des ménages ont déjà souscrit le nouveau plan épargne retraite.

Sans grande surprise, les ménages dont la personne de référence exerce une profession libérale sont les mieux représentés sur le marché. 48,9 % d’entre eux détiennent une épargne retraite, soit 5,2 points de plus par rapport à 2018. Les agriculteurs arrivent en troisième position, puisque 29,8 % d’entre eux placent une partie de leur revenu dans un produit d’épargne retraite.

Les chefs d’entreprise, les commerçants et les artisans sont aussi bien lotis : le taux de détention dans cette catégorie atteint 28,5 %. D’après l’Insee, ces profils se ruent surtout vers les produits d’épargne long terme en prévision d’une pension de retraite en deçà de leurs revenus d’activité. Cette explication vaut aussi pour les cadres, dont 34 % sont détenteurs d’au moins un produit d’épargne retraite.

A découvrir également

  • Retraite : comment éviter la baisse des revenus ? A chaque âge sa solution
    9/05/2022
  • Épargne salariale : comment réduire ses impôts
    20/04/2022
  • L’épargne salariale dynamisée par le PER
    6/04/2022
  • L’assurance vie poursuit sa belle dynamique
    12/01/2022

Archives

Etre rappelé par un conseiller
Nous envoyer un message
Parlons Placement
Nos placements
PERPlus de retraite et moins d'impôts avec nos PER sans frais d'entrée
Assurance vieDécouvrez nos contrats sans frais d'entrée
SCPIAccédez à l'immobilier professionnel dès 500 €
DefiscalisationInvestissez dans l'économie réelle en réduisant votre impôt