vendredi02avril
Euro et drapeau de l’UE avec date d’année 2021

Malgré un bilan passable lors de l’exercice 2020, le placement d’épargne en assurance vie reste intéressant pour diverses raisons. D’une part, cela porte sur les avantages fiscaux qu’il accorde ainsi que sur la souplesse dont il fait preuve. D’autre part, cela concerne le rendement concurrentiel assuré que le fonds en euros garantit.

Au cours de l’année 2020, l’assurance vie a été marquée par une chute à tous les niveaux. En janvier, les experts ont notamment annoncé une baisse de son taux de rendement. Alors qu’il était de 1,46 % en 2019, les prévisions pour 2020 tournent autour de 1,10 %.

Concernant les versements sur le fonds en euros, elle en a totalisé 116,3 milliards d’euros. Soit un écart de 28,3 milliards comparé à 2019. Quant à la collecte nette, elle enregistre un bilan négatif avec -6,5 milliards d’euros (contre 21,9 milliards en 2019). Au vu de ces résultats, de nombreux épargnants se demandent si ce placement présente encore un quelconque intérêt.

Un produit d’épargne toujours rentable

Malgré les chiffres susmentionnés, l’assurance vie demeure intéressante sur de nombreux plans. Il faut savoir qu’elle se distingue par :

  •  Une multitude de supports possible ;
  •  Une grande disponibilité de l’épargne.

Au niveau de la fiscalité, elle garantit des conditions avantageuses au souscripteur au moment de transmettre son patrimoine. Dans cette optique, elle évite aux légataires le règlement des droits de succession. Par ailleurs, les revenus d’un contrat supérieur à 8 ans seront soumis au prélèvement libératoire de 7,5 %. Ceci s’accompagne d’un abattement de :

  •  9 200 euros pour un couple ;
  •  4 600 euros pour un célibataire.

Concernant les cotisations payées après le 27 septembre 2017, le calcul des impôts se base sur un paramètre différent. La flat tax de 30 % s’applique aux produits de la partie des primes au-delà de 150 000 euros.

Afin de garantir un rendement optimal, il s’avère judicieux d’opter pour une épargne diversifiée. Dans cette perspective, les unités de compte offrent généralement un meilleur rendement que le fonds en euros. Les contrats y afférents procurent notamment un large éventail d’unités basées sur le niveau de risque et le type d’actifs.

Un support en euros attractif

Parmi un large choix de placements, le fonds en euros demeure intéressant. Il accorde notamment aux contractants :

  • Un portefeuille continuellement liquide ;
  • Un investissement sécurisé grâce à la garantie du capital.

Côté rendement, la comparaison avec celui du Livret A témoigne la compétitivité de ce support d’investissement. Il présente un taux de 0,65 % contre 0,5 %.

Par rapport à cela, la collecte nette s’est améliorée dès décembre 2020 après des mois de recul. Selon les experts, ce dernier n’est que la résultante de la crise sanitaire. Une situation qui a entravé les versements. Il n’est donc nullement question de la défiance des souscripteurs.

En outre, les professionnels du secteur ont ajusté leurs stratégies pour mieux faire face à ce taux. Ils ont notamment restreint l’accès aux supports en euros, diversifié leur portefeuille… De surcroît, la directive européenne Solvabilité II crée de nouvelles obligations pour les assureurs. En vue de la couverture de risque, elle leur prescrit un seuil de fonds propres.

A découvrir également

  • Les SCPI restent populaires auprès des Français
    14/09/2021
  • Les caractéristiques des offres de garantie de couverture vie séduisent les utilisateurs
    30/08/2021
  • Plombé par la crise sanitaire, le marché de l’assurance vie reprend des couleurs
    6/08/2021
  • Une nouvelle réforme de l’impôt sur les successions préconisée par des experts économistes
    13/07/2021

Archives

Etre rappelé
par un conseiller
Nous envoyer
un message
Parlons Placement
Les bons choix pour votre épargne
PER 
Notre sélection pour votre retraite
Je découvre 
Assurance vie 
Notre sélection des meilleurs contrats
Je découvre 
SCPI 
Notre gamme en direct & en assurance vie
Je découvre