mercredi13avril
Main d’une femme met une pièce dans une tirelire en forme de cochon rose.

Si auparavant, le capital-investissement n’intéressait que les investisseurs institutionnels et les particuliers aux revenus élevés, la situation a bien évolué en 2021. En effet, d’après le dernier rapport de France Invest, cette classe d’actifs a fortement séduit les épargnants l’an passé.

Comparé à 2020, le montant investi dans les entreprises non cotées en Bourse a augmenté de +53 % et dépassé la barre des 27 milliards d’euros. Le rapport a fait état d’un engouement des personnes physiques et family offices pour le capital-investissement. Ces derniers représentaient 17 % des levées de capitaux l’année dernière (4,8 milliards d’euros).

4,8 milliards d’euros ont été souscrits par des particuliers et gestionnaires de fortune

Le montant total des capitaux levés pour les sociétés françaises non cotées s’est chiffré à 27,1 milliards d’euros en 2021, et 4,8 milliards d’euros ont été souscrits par des particuliers et gestionnaires de fortune. Ces investisseurs privés ont placé 515 millions d’euros via leurs contrats d’assurance vie en UC.

Important Selon le constat de France Invest, la part des particuliers et gestionnaires de fortune a enregistré une hausse de +78 % en un an.

Ceci s’explique en grande partie par la création de nombreux fonds de capital-investissement accessibles au grand public. Il suffit en effet de quelques milliers d’euros, voire des centaines d’euros pour certains.

Parfois, il est possible de retirer l’argent au bout de quelques mois, alors que pour les fonds traditionnels, les souscripteurs sont obligés d’attendre la liquidation pour être remboursés et percevoir les plus-values.

L’essor du capital-investissement profite aux secteurs de la santé et du numérique

L’essor de l’investissement dans les entreprises non cotées profite notamment aux secteurs de la santé et du numérique, indique le rapport. Plus des deux tiers des capitaux levés (66 %) sont destinés à des sociétés basées en France.

D’ailleurs, en 2021, plus de 2 340 entreprises ont pu bénéficier de l’intérêt croissant des épargnants pour cette classe d’actifs.

Au total, les investisseurs institutionnels et privés ont placé 24,5 milliards d’euros dans des fonds de capital-investissement l’année dernière. Par rapport à 2020, ce montant a progressé de +33 %.

A découvrir également

  • Les Français privilégient toujours l’immobilier et les produits financiers
    18/05/2022
  • Investir sur un rebond boursier : 3 fonds à suivre
    17/05/2022
  • L’ACPR appelle les distributeurs de produits financiers à mieux conseiller leurs clients
    17/05/2022
  • Investir en temps de crise : les 10 réflexes incontournables
    16/05/2022

Archives

Etre rappelé par un conseiller
Nous envoyer un message
Parlons Placement
Nos placements
PERPlus de retraite et moins d'impôts avec nos PER sans frais d'entrée
Assurance vieDécouvrez nos contrats sans frais d'entrée
SCPIAccédez à l'immobilier professionnel dès 500 €
DefiscalisationInvestissez dans l'économie réelle en réduisant votre impôt