vendredi01avril

Aujourd'hui, pour placer vos économies, vous avez à votre disposition des dizaines d'enveloppes et d’intermédiaires, et des milliers de produits et titres qu'il faut choisir en accord avec vos objectifs, votre horizon et votre profil de risque. Pas étonnant qu'on s'y perde... Pourtant il y a une chose très simple à faire, de manière quasi-automatique : ouvrir un contrat d’assurance vie. On vous explique pourquoi vous allez être ravi(e) de cette décision dans 3 mois, 1 an, 8 ans et 30 ans.

Prendre date

L'assurance vie a beaucoup d'avantages, le plus connu étant peut-être l'avantage fiscal sur les gains. Lorsque vous faites un rachat partiel sur votre contrat, la part des gains comprises dans ce rachat sont imposés à l'impôt sur le revenu ou subissent un prélèvement forfaitaire libératoire. Et si le contrat a plus de 8 ans, vous bénéficiez d'un abattement annuel de l'assurance vie de 4 600 euros pour un célibataire ou de 9 200 euros pour un couple marié ou pacsé, alors que le taux de prélèvement peut tomber à 7,5 % (pour les encours inférieurs à 150 000 euros par personne).

Il s'agit bien de l'âge du contrat. C'est à dire que si votre contrat a plus de 8 ans, l'avantage fiscal s'appliquera sur tous vos retraits. Certes, l'assurance vie est dans le champ de la flat tax, mais elle continue de bénéficier d'un régime fiscal dérogatoire.

En clair, avoir un contrat d'assurance vie de plus de 8 ans est une vraie niche fiscale. Ouvrez un contrat dès maintenant, avec un petit versement, pour prendre date et pour en profiter dans 8 ans.

A savoir : pour un versement d'à peine 100 euros, vous pouvez prendre date et ouvrir un contrat meilleurtaux Placement Vie.

Découvrez notre contrat Suravenir Meilleurtaux Placement Vie

Verser ses premières économies

La mise en place de versements programmés permet de constituer une épargne beaucoup plus rapidement. Rien qu'en versant 50 euros par mois sur un contrat d'assurance vie, vous obtenez sur 8 ans un capital de plus de 5 000 euros (avec une hypothèse de performance annuelle de 3%*).

Attention à bien sélectionner un contrat sans frais d'entrée. Ces frais rognent une partie de chaque investissement avant même que vous ne puissiez faire fructifier ce capital. Ces frais de versements, de 5% au maximum, sont légion sur les contrats traditionnels. Dans l'exemple ci-dessus, si vous subissez 5 % de frais sur les versements, vous payez sur 8 ans 240 euros de frais d'entrée, plus 35 euros de manque à gagner car ces 240 euros auraient pu être placés et rapporter des intérêts. Soit près de 6 mois d'économies envolées en fumée.

A savoir : sur meilleurtaux Placement Vie, vous pouvez faire des versements programmés à partir de 25 euros par mois, sans frais d'entrée !

En savoir plus sur Meilleurtaux Placement Vie

Bénéficier d’un rendement sûr

Le Livret A et le Livret Développement Durable (LDD) sont à 1% de rendement, alors que celui des Plans d'épargne logement (PEL) ouverts cette année se situe sous les 1 % (après impôt).

Certains « supers livrets» offrent encore 2 à 3 % mais sur des périodes courtes (de 3 à 6 mois) et la promotion n'est utilisable qu'une fois. Et le gain est imposé chaque année... Ils sont donc à éviter.

En 2021, le taux moyen des fonds en euros devrait se situer autour à 1.1%**. Même sans les avantages fiscaux à 8 ans, avec la flat tax à 30%, le rendement ressortirait à 0.77% net. Et en pratique, non seulement la fiscalité est souvent plus faible, mais en plus , on peut trouver des fonds en euros garanti plus performants que la moyenne

Découvrez Meilleurtaux Placement Vie

Investir en immobilier papier

Avec la baisse des rendements des fonds en euros, les assurés qui souhaitent maintenir un niveau correct de rendement n'ont d'autre choix que de s'intéresser aux unités de compte disponibles dans leur contrat d'assurance vie. Mais comment obtenir des rendements sans prendre trop de risque ? En s’appuyant sur les supports immobiliers (SCPI-SCI-OPCI), qui présentent aujourd'hui le "couple rendement-risque" optimal.

Ces supports offrent un avantage de taille : permettre d'investir en immobilier physique, en limitant les soucis de gestion, de liquidité et pour une mise de départ qui peut être beaucoup plus faible. La société de gestion se charge de louer et entretenir le parc immobilier pour le compte des porteurs de parts ! L’autre avantage est que ces véhicules permettent de mutualiser les risques et de diminuer ainsi le risque locatif.

Souscrire à ces véhicules dans le cadre d’une assurance vie permet à son souscripteur d'éviter la fiscalité des revenus fonciers et des plus-values immobilières. C'est la fiscalité douce du contrat d'assurance vie qui s'applique. Le fait de les loger dans un contrat d'assurance vie permet également, contrairement à la détention en direct, de profiter d'une gestion des entrées/sorties par l'Assureur lui-même, ce qui est un double avantage pour le Client : frais de souscription diminués, et plus grande souplesse dans la vente des parts.

A savoir : Le contrat meilleurtaux Liberté vie est le meilleur contrat pour investir en SCPI et accédez au meilleur de l'immobilier d'entreprise avec notre sélection de 20 SCPI dans les meilleures conditions :

  • Délai de jouissance au 1er jour du mois qui suit l'investissement.
  • 100 % des loyers sont reversés pour les SCPI à capital variable.
  • Accessible jusqu'à 50 % de vos versements.
  • 0,5 %/an de frais de gestion au titre du contrat d'assurance vie, soit les frais parmi les moins chers du marché !
En savoir plus sur Meilleurtaux Liberté Vie

Investir partiellement en actions

Avec des performances très attractives sur 5 ans et 10 ans, l'investissement en actions est alléchant. Le problème c'est qu'il y a 10 ans, tous les particuliers avaient fui la Bourse après les crises de 2008 et 2011. Ils sont revenus en masse en 2018 et 2019... pour se reprendre une nouvelle chute des marchés en 2020. Le deuxième semestre année 2020 et l'année 2021 ont ensuite été très prolifiques pour les placements actions, mais l'année débute mal avec le conflit en Ukraine et les craintes d'hyperinflation.

Est-ce le bon moment pour investir ou faut-il attendre ? Difficile, voire impossible, de connaître la réponse à cette question. D’où l’importance d’investir en minimisant les risques et les soucis de gestion.

Si vous avez un horizon de temps long terme, vous minimisez l'importance du point d'entrée. Historiquement, la meilleure performance du CAC 40 sur un an a été de 60%, et la pire de -40%. Bigre ! Mais sur 30 ans, la performance annuelle d'un investissement dans le CAC 40 est comprise entre 2% par an et 10% par an. Cela parait bien moins risqué, tout à coup. Un investisseur qui aurait acheté l'indice CAC 40 en 2007 aurait réalisé aujourd'hui une performance de 90% (hors frais et fiscalité). Il aurait pourtant subi la crise des subprimes, la crise grecque, le Brexit, le conflit sino-américain, la crise sanitaire de 2020 et la crise russo-ukrainienne de 2022. A noter également que les versements programmés lissent l'effet des marchés.

Le mandat d'arbitrage M Stratégie Allocation Vie vous permet de déléguer la gestion de votre contrat d'assurance-vie auprès des experts de meilleurtaux Placement. Le comité stratégique d'investissement bâti autour de Marc Fiorentino gère votre contrat dans le cadre de ce mandat d'arbitrage. Il associe des expertises indépendantes et complémentaires en matière d’allocation d’actifs.

Vous n’avez rien à faire ! Meilleurtaux Placement vous propose d’investir dans une allocation pilotée par des experts en placements. Une allocation construite autour des convictions que nous partageons dans nos newsletters, avec des arbitrages potentiellement tous les mois pour suivre l’évolution de ces convictions dans le temps.

Découvrez la gestion pilotée de Meilleurtaux Allocation Vie

Placer des liquidités à court terme

Contrairement à une idée reçue, les sommes investies dans l'assurance vie sont toujours disponibles. Comme pour un livret. Et même avant 8 ans, la fiscalité peut être plus douce que pour un livret non réglementé.

Exemple : pour un investissement de 50000 euros rapportant 1.5%** sur un an (750 euros d'intérêts) :

  • Sur un livret non réglementé, les 750 euros vont être imposés, que vous fassiez ou non un retrait, généralement à la flat tax de 30% : soit 225 euros d’impôt.
  • - Sur le fonds en euros d'un contrat d'assurance vie, il n'y a pas d'impôt sur le revenu tant que vous ne faites pas de retrait. Donc, potentiellement, l'impôt est nul. Si vous faites un retrait, seule la partie gain de ce retrait sera imposée.

Par exemple, si vous faites un retrait de 10 000 euros, seul 147 euros seront imposés, à la flat tax de 30% si le contrat a moins de 8 ans : soit 44 euros d’impôt.

Si le contrat a plus de 8 ans, l’assuré bénéficie alors d’un abattement, de 4600 euros pour un personne seule et 9200 euros pour un couple, qui s’applique sur les intérêts à déclarer à l’impôt sur le revenu. Il ne payerait alors que les prélèvements sociaux (17.2%). Soit 25 euros d’impôt à payer.

Que votre contrat ait 8 ans ou moins, l’assurance vie est tout indiquée pour placer ses liquidités pour quelques mois.

Découvrez nos assurance vie

Organiser sa succession avant 70 ans… et après

L'assurance vie, au-delà d'être un placement adapté pour faire fructifier un capital et préparer sa retraite, est aussi un outil idéal pour préparer sa succession. Grâce à la clause bénéficiaire, vous désignez librement le ou les bénéficiaires du capital placé sur le contrat. Vous pouvez donc avantager qui vous souhaitez, aux dépens d'autres héritiers (sans toutefois exagérer et déshériter un enfant).

Il est conseillé aux investisseurs particuliers de faire le plein d'assurance vie avant 70 ans, pour profiter pleinement de l'abattement, de 152 500 euros par bénéficiaire sur les droits de succession. Au-delà les sommes sont taxées au taux de 20 %.

Une fois que vous avez profité au maximum de l'abattement de 152 500 euros par bénéficiaire, il n'y a plus d'intérêt successoral à verser dans une assurance vie...jusqu'à 70 ans. Car une fois passé 70 ans, vous ne bénéficiez plus de l'abattement de 152 500 euros, mais vous bénéficiez d'un nouvel abattement à hauteur de 30 500 euros par assuré tous contrats confondus.

Par ailleurs, pour les versements après 70 ans, seules les primes versées sont soumises aux droits de succession. Les gains, quels que soient leurs montants, sont exonérés.

Une nouvelle carotte successorale bienvenue d'autant plus qu'elles sont très rares passé 70 ans. Livret, PEA, immobilier, etc. aucun autre placement n'offre d'abattement sur la succession après 70 ans. À bon entendeur....

En savoir plus sur nos assurance vie

Communication non contractuelle à but publicitaire

*Hypothèse non contractuel. Pour obtenir une performance annuelle de 3%, l’épargnant doit investir au moins partiellement en unités de compte, lesquelles présentent un risque de perte en capital

** Taux de revalorisation pour 2020 nets de frais annuels de gestion, hors prélèvements sociaux et fiscaux. Les rendements passés ne préjugent pas des rendements futurs. Pour accéder au fonds Suravenir Opportunités, chaque versement doit comporter au minimum 50 % en Unités de Compte lesquelles comportent un risque de perte en capital et sont soumises aux fluctuations des marchés financiers à la hausse comme à la baisse. Pour accéder au fonds Suravenir Rendement, chaque versement doit comporter au minimum 30 % en Unités de Compte.

A découvrir également

  • Assurance vie : comment faire le bon choix entre sortie en rente ou en capital au moment de la retraite ?
    15/09/2022
  • L’assurance-vie maintient le cap malgré les tourments du marché
    13/09/2022
  • La remontée des taux relance la compétition entre les placements préférés des Français
    8/09/2022
  • Fonds du mois : Investir sur un secteur essentiel et porteur pour les décennies à venir
    7/09/2022

Archives

Nos placements
PERPlus de retraite et moins d'impôts avec nos PER sans frais d'entrée
Assurance vieDécouvrez nos contrats sans frais d'entrée
SCPIAccédez à l'immobilier professionnel dès 500 €
DefiscalisationInvestissez dans l'économie réelle en réduisant votre impôt