mercredi23février
Heureux couple de personnes âgées pendant la réunion avec l’agent ou le conseiller financier, en signant une entente dans le bureau confortable

Le 20e baromètre « Les Français, l’épargne et la retraite » du Cercle des Épargnants a mis en évidence l’importance accordée par les ménages français à leur situation financière, notamment après avoir quitté la vie active. Ils sont seulement 14 % à être confiants en l’avenir du système de retraite français.

Si leur épargne a grossi pendant la crise sanitaire, ils préfèrent miser sur la prudence. En effet, la plupart optent pour des placements qui les exposent à des risques minimes malgré une rentabilité moindre.

Des épargnants frileux au risque

La méconnaissance des marchés de l’épargne et de leur fonctionnement constitue en partie les raisons pour lesquelles les Français ne sont pas très enthousiastes à l’idée de prendre des risques quand ils font des placements.

D’après l’enquête, seuls 29 % des répondants affirment être au fait de l’actualité concernant l’épargne et les produits financiers, même s’ils sont de plus en plus nombreux (45 %) à montrer de l’intérêt pour ces sujets.

Important La moitié des sondés se tournent vers les investissements sécurisés, mais moins rémunérateurs. Et seuls un peu plus du quart sont plus téméraires et choisissent des supports plus exposés aux risques de perte, mais qui rapportent davantage.

Cette stratégie est aussi appliquée du côté de la liquidité. En effet, la disponibilité immédiate de l’épargne en cas de besoin (48 %) prime sur la rentabilité (28 %).

Redoutant un manque d’argent plus tard (81 %), les Français préparent tôt leur vie une fois qu’ils quitteront la vie active. Économiser pour cette période fait désormais partie de leurs priorités.

Parmi les 31 % des sondés qui ont la volonté d’épargner, les moins de 35 ans (55 %) sont les plus enclins à le faire.

L’assurance vie encore privilégiée

La première préoccupation des Français est de trouver le moyen de financer leur retraite (59 %). Viennent ensuite l’assurance maladie (47 %), la dépendance (28 %) et les complémentaires santé (27 %).

En ce qui concerne les produits d’épargne, l’assurance vie arrive en tête des placements préférés des Français (31 %), devant les livrets réglementés (30 %) et les PEL-CEL (22 %).

Si la cote de ces produits est en régression, celle du livret A gagne du terrain avec 18 %, soit une progression de 6 points.

À l’heure actuelle, 79 % des épargnants détiennent un livret A, 42 % une assurance vie et 12 % un PER.

À noter : le recours aux services d’un courtier est essentiel pour trouver des placements répondant à vos attentes ou pour bénéficier du meilleur rendement assurance vie.

A découvrir également

  • Le contrat multisupport premium confirme son retour au premier plan
    20/05/2022
  • LEP : 15 millions de Français éligibles, la CLVC interpelle les banques
    19/05/2022
  • Les Français privilégient toujours l’immobilier et les produits financiers
    18/05/2022
  • Investir sur un rebond boursier : 3 fonds à suivre
    17/05/2022

Archives

Etre rappelé par un conseiller
Nous envoyer un message
Parlons Placement
Nos placements
PERPlus de retraite et moins d'impôts avec nos PER sans frais d'entrée
Assurance vieDécouvrez nos contrats sans frais d'entrée
SCPIAccédez à l'immobilier professionnel dès 500 €
DefiscalisationInvestissez dans l'économie réelle en réduisant votre impôt