lundi04juillet
Homme âgé et joyeux souriant et embrassant un garçon et une fille mignons alors qu'ils se reposent sur le canapé à la maison ensemble.

Jeudi 30 juin, France Assureurs a confirmé le succès de l’assurance vie et du PER auprès des épargnants. Les résultats sont excellents, la collecte nette en assurance vie atteignant 1,9 milliard d'euros en mai. Concernant l'épargne retraite, les versements ont bondi de 35% par rapport à l'année dernière.

L’assurance vie toujours dans le vert : les cotisations et la collecte nette ont atteint des niveaux jamais atteints depuis plus de dix ans sur les cinq premiers mois de l’année. C’est ce que révèle France Assureurs ce jeudi dans un communiqué.

En mai 2022, les cotisations en assurance vie s’établissent à 11,8 milliards d’euros, en légère hausse par rapport à mai 2021. La collecte nette, c’est-à-dire les versements moins les retraits, est également en augmentation par rapport la même période (+ 0,2 milliard d’euros) et monte à 1,9 milliard d'euros.

Sur les cinq premiers mois de l’année, 12,4 milliards d'euros ont d’ores et déjà été collectés. Soit une hausse de 2,8 milliards d'euros par rapport à la même période de l'an passé. La part des cotisations en unités de compte (UC), des supports potentiellement plus rentables mais plus risques que le fonds euros, s'établit à 40% depuis le début de l'année 2022 (contre 39% pour l'année 2021).

En croissance de 0,6% sur un an, l'encours total des contrats d'assurance vie monte à 1 847 milliards d'euros fin mai. « La dynamique positive de l'assurance vie se poursuit », se réjouit Franck Le Vallois, directeur général de la fédération professionnelle.

Croissance à deux chiffres pour l'épargne retraite

Par ailleurs, fin mai, on décomptait plus de 3 millions d’assurés titulaires d’un plan épargne retraite (PER), pour un encours total de 39,4 milliards d’euros.

Les cotisations sur un PER assurantiel connaissent une hausse de 35% et atteignent 524 millions d’euros fin mai. Sur les cinq premiers mois de l’année, les versements s’élèvent ainsi à 2,7 milliards d’euros, (en hausse de 44 %). En parallèle, 413 millions d’euros ont été basculés sur un PER depuis d’anciens contrats.

Franck Le Vallois, se félicite des résultats et se veut très optimiste sur l’avenir de ces produits d’épargne. Grâce notamment à l'accord de place signé le 2 février dernier, qui rend obligatoire l’affichage en ligne d'un tableau récapitulatif standardisé des frais, concernant chaque PER individuel ou contrat d'assurance vie. À compter du 1er juillet, ce dernier sera enrichi d’une information précontractuelle, avec une nouvelle colonne additionnant les frais totaux de chaque unité de compte. « Ces dispositions vont encore accroître la comparabilité des offres sur ce marché très concurrentiel avec plus de 90 acteurs. Elles vont ainsi contribuer à renforcer l'attractivité des produits d'assurance vie, encore une fois confirmée par les chiffres d'activité à fin mai », conclut-il.

Découvrez nos assurance vie sans frais d'entrée

A découvrir également

  • Image actualite 1
    Assurance vie : la rémunération des fonds en euros pourrait égaler celle du Livret A pour 2022
    8/12/2022
  • Image actualite 2
    Le fonds en euros séduit de nouveau grâce aux taux élevés
    7/12/2022
  • Image actualite 3
    L’ISR, le prochain relais de croissance incontournable de votre portefeuille ?
    25/11/2022
  • Image actualite 4
    La remontée des taux rebat les cartes pour le marché obligataire
    24/11/2022

Archives

Nos placements
PERPlus de retraite et moins d'impôts avec nos PER sans frais d'entrée
Assurance vieDécouvrez nos contrats sans frais d'entrée
SCPIAccédez à l'immobilier professionnel dès 500 €
DefiscalisationInvestissez dans l'économie réelle en réduisant votre impôt