lundi11juillet

Les assureurs limitent de plus en plus l’accès aux fonds en euros pour inciter les épargnants à investir une partie de leurs avoirs en unités de compte. Néanmoins, certains contrats vous permettent encore de tout miser sur le fonds en euros. Explications.

Si les fonds en euros présentent l'avantage d'être garantis et sécurisés, c’est pourtant la part des cotisations en unités de compte, ces fonds qui permettent d'investir en actions, en obligations, ou dans l'immobilier dans un contrat d’assurance vie, qui est en constante augmentation. Selon France Assureurs, elle a atteint 39 % en 2021 et 40 % au cours du premier trimestre 2022. Un investissement plus risqué, mais potentiellement plus lucratif, que les assureurs mettent en avant dans leurs offres.

Des fonds en euros aux rendements de plus en plus faibles

En effet, la rémunération des fonds en euros est en baisse constante depuis plusieurs années. L’an dernier, elle a atteint en moyenne 1,3 % net de frais de gestion. Lorsque l’on regarde le niveau de l’inflation au mois de juin dernier, qui est de 5,8 % sur un an, un constant s’impose : pour faire fructifier son argent, le recours aux unités de compte (UC) est de plus en plus tentant puisque leurs performances ont atteint 9% en 2021 en moyenne.

Pour pousser leurs clients à ne pas tout miser sur le fonds en euros, de nombreux assureurs ont pris la décision de mettre en place un taux minimum d'investissement en unités de compte. Cependant, certains épargnants préfèrent éviter de prendre des risques. Et il existe encore des contrats d'assurance vie qui permettent un investissement à 100% en fonds en euros, comme le rappelle MoneyVox.

Verser à 100% sur le fonds en euros... oui, à condition de vérifier les frais

Certains assureurs offrent même des taux de rendement alléchants sur leur fonds en euros, comme le taux d’1,70 % servi en 2021 par le contrat Compte Epargne Libre Avenir et même 2,75 % pour le contrat Garance Epargne. Inconvénient pour ces derniers : des frais de versement jusqu’à 3% qui rognent la rentabilité du contrat.

À noter aussi que certains contrats limitent les montants qu’il est possible de placer sur le fonds en euros. C’est le cas chez Moniwan avec un investissement maximal de 50 000 euros dans l'année civile de l'adhésion, puis 25 000 euros par année civile les années suivantes.

Le bonus de rémunération, un juste milieu ?

Les assureurs semblent avoir trouvé la parade pour inciter les épargnants à placer leur argent sur des unités de compte tout en leur laissant une liberté d’accès aux fonds en euros : les bonus de rendement. Le principe : la rémunération de votre fonds en euros est bonifiée en fonction de la part de votre épargne investie en unités de compte

Découvrez notre assurance vie sans frais d'entrée !

A découvrir également

  • Image actualite 1
    Assurance vie : la rémunération des fonds en euros pourrait égaler celle du Livret A pour 2022
    8/12/2022
  • Image actualite 2
    Le fonds en euros séduit de nouveau grâce aux taux élevés
    7/12/2022
  • Image actualite 3
    L’ISR, le prochain relais de croissance incontournable de votre portefeuille ?
    25/11/2022
  • Image actualite 4
    La remontée des taux rebat les cartes pour le marché obligataire
    24/11/2022

Archives

Nos placements
PERPlus de retraite et moins d'impôts avec nos PER sans frais d'entrée
Assurance vieDécouvrez nos contrats sans frais d'entrée
SCPIAccédez à l'immobilier professionnel dès 500 €
DefiscalisationInvestissez dans l'économie réelle en réduisant votre impôt