vendredi29juillet
Un couple de seniors met la pièce dans la tirelire. Concept d'épargne-retraite.

Si les fonds en euros présentent peu de risque, ils sont également peu rentables. Par conséquent, les épargnants tendent à s’orienter plutôt vers des supports en unités de compte. Quelles alternatives au fonds en euros séduisent de plus en plus les Français ?

Selon les derniers chiffres publiés ce mercredi par France Assureurs, la fédération française de l’assurance, le produit d’épargne préféré des Français se porte bien. Au 1er semestre 2022, les cotisations de l’assurance vie retrouvent ainsi leur plus haut niveau depuis 2010, avec 76,4 milliards d’euros.

Sur les six premiers mois de 2022, la collecte nette de l’assurance vie, c’est-à-dire les versements moins les retraits, est supérieure à celle du 1er semestre l’an dernier et s’établit à 12,1 milliards d’euros. Rien qu’en juin, cette dernière progresse de 0,6 milliard d'euros.

Deux options semblent attirer de plus en plus les épargnants

Des résultats positifs et encourageants, en partie dus aux supports en unités de compte (UC), contribuant à hauteur de 3,2 milliards d'euros dans la collecte nette en juin et 20,9 milliards sur le premier semestre 2022. Pénalisés par des rendements durablement faibles, les fonds en euros peinent à séduire et l’investissement continue de chuter. Résultat : -8,8 milliards d’euros sur les six premiers mois de l’année, et -2,6 milliards d’euros sur le mois de juin.

Les fonds en UC en sont pas les seuls supports de l’assurance vie à avoir du succès : les fonds eurocroissance ont aussi le vent en poupe. Selon France Assureurs, la collecte nette des contrats eurocroissance atteint 736 millions d'euros pour les six premiers mois de 2022 et l’'encours est de 5,4 milliards d'euros en juin (+44% sur un an) pour un total de 351 000 contrats ouverts (+19% sur un an).

En parallèle, le Plan Epargne Retraite (PER) continue d’attirer de nouveaux épargnants. Le marché des PER comptabilise 577 millions d'euros de cotisations en juin, soit une hausse de 16% sur un an. D'après France Assureurs, il y aurait 3,4 millions d'assurés titulaires d’un PER, pour un encours global atteignant 41,4 milliards d'euros. « Au total, le marché des PER commercialisés par les entreprises d’assurance enregistre ainsi des versements de 903 millions d’euros sur le mois de juin 2022 et de 11,1 milliards d’euros depuis le début de l’année 2022 » précise la fédération.

Découvrez notre assurance vie sans frais d'entrée

A découvrir également

  • Assurance vie : ces frais de gestion qui font baisser le rendement réel des unités de compte
    11/08/2022
  • Après 70 ans, un parent peut transmettre 150 000 euros à un enfant sans payer de droit de succession
    11/08/2022
  • L’or baisse ! Comment investir facilement sur la valeur refuge par excellence ?
    9/08/2022
  • La fiscalité avantageuse de l’assurance-vie compense son inertie
    8/08/2022

Archives

Etre rappelé par un conseiller
Nous envoyer un message
Parlons Placement
Nos placements
PERPlus de retraite et moins d'impôts avec nos PER sans frais d'entrée
Assurance vieDécouvrez nos contrats sans frais d'entrée
SCPIAccédez à l'immobilier professionnel dès 500 €
DefiscalisationInvestissez dans l'économie réelle en réduisant votre impôt