vendredi18mars
Couples mûrs, vider, tirelire.

Après avoir atteint un niveau exceptionnel en 2021, la collecte de l’assurance-vie risque une nouvelle fois de chuter. Les répercussions de la guerre en Ukraine sur l’économie ainsi que l’incertitude sur l’avenir pourraient dissuader les épargnants à prendre du risque pour leurs placements.

En effet, nul ne peut prédire la durée de cette crise ukrainienne, et il va sans dire que la consommation des Français va baisser au profit de l’épargne de précaution. D’autant plus que cette guerre renforce la poussée inflationniste liée à la flambée des prix de l’énergie et ceux des matières premières.

5,5 milliards d’euros de cotisations en unités de compte au début de cette année

Selon les chiffres des assureurs, les cotisations en unités de compte collectées au début de cette année ont atteint 5,5 milliards d’euros. L’enthousiasme qui a gagné les épargnants au cours de l’année 2021 ne s’est pas encore refroidi jusqu’ici, mais les professionnels du secteur s’attendent à un changement de comportement des Français dans les jours ou les semaines à venir.

Important Le rendement net des fonds en euros a enregistré une baisse constante depuis quelques années

Pour 2021, le retour de l’inflation a fait chuter le taux de l’assurance vie sur fonds en euros. Néanmoins, la baisse a été modérée (pas plus de -0,20 point), précisent les assureurs.

Ces derniers incitent alors les épargnants à diversifier leur épargne en leur proposant d’ investir sur des UC avec une garantie partielle du capital (Fonds Eurocroissance).

Mais il faut dire que les taux proposés n’avoisinent pas le rendement brut minimum de 3,26 % escompté pour les contrats PER et assurance-vie sur fonds en euros pour 2022.

Les épargnants pourraient perdre le goût du risque

Dans ce contexte de crise géopolitique, les épargnants pourraient perdre le goût du risque. Ce qui implique un faible intérêt pour les autres supports de l’assurance vie.

Afin d’inciter les Français à diversifier leur épargne, les assureurs misent sur l’ajustement des allocations en fonction des conditions de marché via la gestion pilotée et le conseil fourni aux assurés.

A découvrir également

  • Les Français privilégient toujours l’immobilier et les produits financiers
    18/05/2022
  • Investir sur un rebond boursier : 3 fonds à suivre
    17/05/2022
  • L’ACPR appelle les distributeurs de produits financiers à mieux conseiller leurs clients
    17/05/2022
  • Investir en temps de crise : les 10 réflexes incontournables
    16/05/2022

Archives

Etre rappelé par un conseiller
Nous envoyer un message
Parlons Placement
Nos placements
PERPlus de retraite et moins d'impôts avec nos PER sans frais d'entrée
Assurance vieDécouvrez nos contrats sans frais d'entrée
SCPIAccédez à l'immobilier professionnel dès 500 €
DefiscalisationInvestissez dans l'économie réelle en réduisant votre impôt