lundi24octobre
investir rebond boursier

Fin septembre, le CAC 40 a atteint un plus bas de l’année (sauf nouvelle baisse d’ici décembre). Et s’il a rebondi depuis, de nombreux investisseurs hésitent à revenir sur les marchés actions. Certes, le point d’entrée semble attractif, et l’espérance de gain élevée, mais les menaces restent nombreuses : les investisseurs ont donc peur d’investir et de subir une nouvelle vague de baisse. Heureusement, il existe un produit pour investir sur les actions et obtenir un rendement, tout en étant protégé d'une baisse des indices.

Investissement en actions mais protection supplémentaire

L’intérêt d’un investissement en actions est que le rendement espéré est bien plus élevé que toutes les autres classes d’actifs. Mais plus l’action peut rapporter, plus les risques sont élevés. Demandez aux investisseurs qui ont acheté des fonds actions, en PEA ou unités de compte dans leur assurance-vie, en début d’année lorsque le CAC valait plus de 7 000 points…

Aujourd’hui, après une baisse de plus de 15% des indices boursiers, beaucoup d’épargnants sont tentés d’investir sur des produits d’actions, en misant sur le fait que la baisse des actions a été exagérée, que les difficultés économiques actuelles vont finir par se résorber, et que l’investissement sera gagnant sur quelques mois ou même quelques années.

Évidemment, quand on voit la volatilité actuelle des marchés, il est difficile de se lancer. Qui peut prédire aujourd’hui que nous n’aurons pas un nouvelle chute dans quelques jours et une baisse de 10 voire 15% par rapport aux cours d’aujourd’hui ? Alors oui, investir en actions aujourd’hui est très tentant, mais ce n’est, comme souvent, réservé qu’aux profils dynamiques.

En investissant plutôt dans un produit structuré, on rajoute à son investissement une protection bienvenue en cette période complexe. Il s’agit d’un filet de sécurité qui offre une protection partielle du capital : tant que le sous-jacent ne passe pas sous une barrière définie (30%, 40%, 50%... selon les produits), le capital est protégé à l’échéance.

À titre d’exemple, pour schématiser, si vous achetez aujourd’hui un produit structuré dont le sous-jacent est à 6 000 points, avec un filet de protection à 50%, votre capital est remboursé* à l’échéance si, à ce moment, le sous-jacent n’est pas sous les 3 000 points (et même si le sous-jacent a franchi cette barre en cours de vie du produit). De quoi se lancer en gardant un bon niveau de protection. Mais ce n’est pas tout…

Découvrez le produit structuré du moment

Limiter l’importance du point d’entrée

Pour tout achat d’un fonds actions, le timing d’entrée est important. Par exemple, il y a 9 mois, lorsque les indices boursiers étaient au plus haut, de nombreux particuliers commençaient à s’intéresser à un investissement en actions, alléchés par les performances passées attractives. Comme souvent dans les périodes euphoriques, c’était sans doute le pire moment pour investir. Bien sûr, c’est aussi très difficile d’investir au moment où les marchés baissent, par crainte du krach. Aujourd’hui, après la baisse des actions, la période parait plus propice à un investissement sur les marchés actions, mais en gardant une certaine sécurité…

Les produits structurés permettent de viser justement un objectif de rendement nettement plus élevé que le fonds en euros sans pour autant assumer pleinement le risque d'un investissement pur en action.

L’investissement en produits structurés permet en plus de limiter l’effet du point d’entrée. En cas de mauvais timing sur un investissement boursier, vous pourriez vite vous retrouver en moins-value de 10% voire plus. Et même en cas de rebond des marchés, vous pourriez mettre plusieurs mois ou plusieurs semaines à retrouver votre niveau d’achat.

Avec certains produits structurés, le coupon servi (6%, 8%, 10%* selon les produits) est "gardé en mémoire", en cas de mauvais timing.

Mais au moins une fois par an, lors de la date de constatation, si le sous-jacent est au-dessus d’un niveau défini, alors le produit est remboursé* par anticipation, et surtout, tous les coupons des années précédentes, gardés en mémoire, sont servis.

Exemple : un produit peut prévoir qu’au bout d’un an, et chaque semestre, le capital et les coupons soient remboursés par anticipation, sous réserve que l’indice sous-jacent du produit n’ait pas baissé de plus de 7% par rapport à son niveau initial.

Plus concrètement : vous achetez aujourd’hui un produit structuré dont le sous-jacent est à 6 000 points, avec un filet de protection à 50%. Admettons que le sous-jacent baisse et n’est plus qu’à 5 000 points un an plus tard. Il remonte l’année suivante à 5 500 points. Puis la troisième année, il repasse au-dessus des 5700 points. Alors, votre produit structuré est remboursé* et surtout, les trois coupons vous sont versés. Un gain de 30 %* sur 3 ans si on prend l’hypothèse d’un coupon à 10 %. Contre une perte de 5% si vous aviez investi directement sur l’indice.

A noter que nos produits structurés ont souvent des dates de constatations semestrielles, ce qui augmente les chances de remboursement.

Découvrez le produit structuré du moment

Une période idéale pour trouver les bons produits, avec des coupons attractifs

Afin d’obtenir le niveau de protection voulue (-30%, -40% , -50% selon les produits), l’investisseur doit, en contrepartie, renoncer à une partie du potentiel de hausse. Son gain va être en effet limité à un coupon annuel (par exemple 6, 8, 10%* selon les produits) qui sera versé au moment du dénouement du produit.

Ainsi, un produit structuré se caractérise toujours par 5 données :

  • Une date de constatation initiale et une échéance. Sauf mécanisme de rappel anticipé (voir ci-dessous), l’investisseur récupère tout ou partie de son capital (plus éventuellement les coupons) à l’échéance. Il peut éventuellement vendre le produit en cours de vie, mais dans ce cas, son capital n’est pas garanti. Le prix du produit va en effet évoluer selon les variations du sous-jacent, et selon les chances qu'il a de dépasser son niveau initial à une date d’anniversaire.
  • Un filet de sécurité qui offre une protection partielle du capital : tant que le sous-jacent ne passe pas sous une barrière (30%, 40%, 50%... selon les produits), le capital est protégé à l’échéance. Toutefois, il est important de signaler que si à l'échéance le niveau du sous-jacent est sous la barrière de protection, alors le produit subit une perte en capital : la perte est égale à celle subie par le sous-jacent.
  • Des coupons (6, ou 8, ou 10%*, etc.) sont versés (chaque année ou à l’échéance) selon l’évolution du sous-jacent : certains produits vont verser le coupon uniquement si le sous-jacent n’a pas baissé par rapport à son niveau initial, d’autres vont le donner si le sous-jacent n’a pas baissé de plus de 10%, 20%, 40%, 50% (niveau égal au filet de sécurité, ou non). Par contre, aucun coupon n'est versé à l'échéance si le sous-jacent est en dessous du filet de sécurité.
  • Un mécanisme de rappel anticipé automatique. Chaque année à la date d’anniversaire, le produit peut être remboursé (et le coupon versé) sous certaines conditions (ex : si le sous-jacent n’a pas baissé par rapport à son niveau initial). Certains produits ont également des dates de constatations trimestrielles, voire mensuelles.

Évidemment, plus la protection est élevée, plus le coupon sera faible.

Un produit avec une barrière à 50% sera moins rentable qu’un produit avec une barrière à 30%. Le niveau du coupon dépend aussi des conditions pour le toucher et du mécanisme de remboursement. Un produit qui verse le coupon si le sous-jacent n’a pas baissé de 20% sera plus rentable qu’un produit qui verse le coupon si le sous-jacent n’a pas baissé de plus de 50%.

Enfin, le niveau du coupon dépend également de la période pendant laquelle le produit est construit. Et notamment de la volatilité. En ce moment, la volatilité est élevée sur les marchés. Un filet de protection de 30% ou 40% parait finalement peu sécurisant aujourd'hui, alors qu’il aurait paru très solide il y a quelques mois. Du coup, aujourd’hui, le coupon proposé sur ce type de produit serait bien plus élevé qu’il y a quelques mois. On peut espérer du 8 ou 10%* alors qu’on aurait eu plutôt 5% en début d’année.

C’est pour cette raison que meilleurtaux Placement souhaite profiter de la période actuelle pour vous proposer un produit structuré de qualité. De par la volatilité élevée sur le marché, notre partenaire est en mesure de construire des produits avec un bon filet de protection et des coupons attractifs, jusqu’à 10%*, avec des dates de constatation semestrielles, et un rappel anticipé si l’indice de référence n’a pas baissé de plus de 7%. Les chances d’obtenir un remboursement rapide sont donc optimisées.

Un cadre optimisé

Les produits structurés n’ont pas la réputation d’être rassurants pour les épargnants.

« Produit structuré ». Rien qu’à l’évocation de ce terme, les épargnants balaient cette solution d’un revers de main : produit trop complexe, trop risqué, voire même associé à des arnaques de banquiers ou encore à la crise financière de 2008. Cette litanie à charge est largement injustifiée. En réalité, les produits proposés aux particuliers, notamment dans le cadre de l’assurance-vie, n’ont absolument rien à voir avec les « subprimes » qui ont provoqué la crise de 2008. Et ils sont en fait très simples à comprendre. L'investisseur n'a que 4 éléments à connaitre : l'indice de référence, le coupon, le filet de protection, et l'échéance.

Le produit structuré est donc un bon compromis pour se familiariser avec la Bourse. Idéal pour commencer en douceur avec souvent un ticket minimum faible, un objectif de gain annuel compris entre 5% et 10%* et la possibilité de bénéficier de la fiscalité attractive et souple de l’assurance-vie si vous y logez votre produit.

Le cadre est donc idéal :

  • Pas de frais d'entrée : votre première performance, c’est l’absence de frais ou de commission de souscription. Tous les produits structurés proposés par meilleurtauxr Placement sont exonérés de frais d'entrée, contrairement à ce qui est proposé par les réseaux bancaires traditionnels. Les seuls frais à payer sont les frais de gestion du contrat d'assurance-vie (les frais de gestion des contrats d'assurance-vie proposés par meilleurtaux Placement sont parmi les plus bas du marché de l'assurance-vie en France).
  • Des produits sélectionnés rigoureusement par les experts de meilleurtaux Placement de manière totalement indépendante et objective, afin de proposer des produits adaptés à différents profils d'investisseurs et avec un couple rendement/risque optimisé.
  • La fiscalité douce : En investissant dans le cadre de l'assurance-vie, vous bénéficiez de la fiscalité avantageuse de ce placement :
  • Pas d'impôt tant que vous ne faites pas de retrait.
  • Seule la part de gains comprise dans le retrait est imposée.
  • Lorsque votre contrat a plus de 8 ans, un taux d'IR qui peut être réduit (7,5 % au lieu de 12,8%) et surtout des abattements annuels sur les gains (4600 euros pour un célibataire, 9200 euros pour un couple.
Découvrez le produit structuré du moment

Communication non contractuelle à but publicitaire

* Hors prélèvements fiscaux et sociaux et frais de gestion applicables aux contrats d'assurance-vie ou de capitalisation concernés, hors faillite ou défaut de paiement de l'émetteur et de son garant, pour un investissement pendant la période de commercialisation. Une sortie anticipée du support (par suite de rachat, d'arbitrage ou de décès prématuré de l'assuré) se fera à un cours dépendant de l'évolution des paramètres de marché au moment de la sortie (niveau de l'indice sous-jacent, des taux d'intérêt, de la volatilité, des primes de risque de crédit) et pourra donc entrainer un risque sur le capital, non mesurable à priori.

Les produits structurés présentent un risque de perte en capital. Cet investissement s’adresse à des investisseurs disposant des connaissances et de l’expérience nécessaires pour évaluer les avantages et les risques inhérents au support proposé. Il est recommandé à tout souscripteur intéressé, d’apprécier, au regard des risques encourus et sur la base de son propre jugement ou des recommandations des conseillers qu’il aura estimé utile de consulter, l’adéquation du support à ses besoins et à sa situation patrimoniale et fiscale.

A découvrir également

  • Image actualite 1
    L’ISR, le prochain relais de croissance incontournable de votre portefeuille ?
    25/11/2022
  • Image actualite 2
    La remontée des taux rebat les cartes pour le marché obligataire
    24/11/2022
  • Image actualite 3
    5 idées reçues sur l’assurance vie
    22/11/2022
  • Image actualite 4
    Assurance vie : ces sommes qui pourraient bientôt être rendues aux épargnants
    16/11/2022

Archives

Nos placements
PERPlus de retraite et moins d'impôts avec nos PER sans frais d'entrée
Assurance vieDécouvrez nos contrats sans frais d'entrée
SCPIAccédez à l'immobilier professionnel dès 500 €
DefiscalisationInvestissez dans l'économie réelle en réduisant votre impôt