Un couple de personnes âgées préparent leur retraite avec une conseillère

    La retraite est une étape cruciale de la vie qu’il convient de préparer en amont afin d’éviter les mauvaises surprises. Si certains pensent qu’il est trop tard pour envisager leur avenir financier après 50 ans, il est encore possible de prendre des mesures pour s’assurer une fin de carrière professionnelle paisible. Voici quelques  astuces pour préparer sa retraite dès l’âge de 50 ans.

    Préparer sa retraite après 50 ans : par où commencer ?

    Il n’est jamais trop tard pour envisager sa retraite.

    Ainsi, dès 50 ans, il est conseillé de réaliser une simulation de sa future pension de retraite afin d’évaluer ses revenus à venir et de chercher de nouvelles sources de financement.

    Cette simulation permet de mieux anticiper le niveau de votre perte de ressources. La retraite fait perdre un certain nombre d’avantages pour beaucoup de salariés. Un revenu plus faible, plus de 13e mois, de primes, de chèques déjeuner, etc. Anticiper dès 50 ans le manque à gagner permet de trouver les meilleures solutions pour bénéficier d’un revenu complémentaire à la retraite.

    Préparez votre retraite avec le PER !

    L’investissement immobilier

    L’achat d’un bien destiné à la location ou l’investissement dans une Société Civile de Placement Immobilier (SCPI) permet peut permettre de générer des revenus complémentaires et de sécuriser son avenir financier.

    Naturellement, dans un premier temps, il est nécessaire de bien comprendre qu’il existe un risque de perte en capital. Si vous envisagez de préparer votre retraite à 50 ans avec un investissement en SCPI, ne misez pas sur des rendements trop élevés engendrant un risque proportionnellement plus important. Préférez des rendements raisonnables, mais réguliers, afin d’obtenir un complément de ressources à la retraite.

    L’investissement immobilier peut aussi se faire en direct. Toutefois, acheter un bien immobilier à 50 ans nécessite de le rembourser sur une période plus courte pour bénéficier d’un complément de revenus à la retraite. La SCPI est une solution à envisager dans la mesure où vous investissez à la hauteur de vos moyens en fonction du prix des parts. De plus, ce placement peut être assez liquide selon le type de SCPI choisi. Préférez une SCPI de rendement vous permettant de valoriser votre épargne pour anticiper l’avenir.

    Cependant, une SCPI de plus-value en démembrement est aussi à envisager. Vous achetez des parts à prix décoté. Vous ne touchez pas de revenus pendant quelques années. Au terme du démembrement, vous pouvez vendre vos parts avec une plus-value très importante. De quoi bénéficier d’un joli capital pour envisager plus la retraite avec sérénité.

    Vous n’avez pas assez d’épargne pour acheter des parts de SCPI ? Investissez à crédit, vous bénéficierez de l’effet de levier. Une partie de votre mensualité est couverte par les revenus locatifs.

    Préparez votre retraite avec le PER !

    Placer son argent dans des produits d’épargne

    Les produits d’épargne tels que l’assurance-vie, le Plan d’Épargne Retraite Individuel ou le Plan d’Épargne en Actions peuvent aider à garantir des ressources financières suffisantes pour vivre sa retraite sereinement.

    Le plan épargne retraite

    Le PER est une solution très avantageuse. En effet, il permet de placer de l’argent débloqué uniquement à la retraite. De cette manière, vous êtes certain de constituer un capital permettant de limiter les conséquences financières d’un départ à la retraite. Le capital peut être débloqué en une seule fois ou sous forme de rente.

    En souscrivant un PER, vous êtes libre d’épargner à votre rythme, les contrats n’imposent pas de minimum annuel. Vous avez le choix de placer votre argent sur des supports plus ou moins risqués. Après 50 ans, les supports offrant un rendement moindre, mais plus de sécurité, sont préconisés.

    De plus, les cotisations du PER sont déductibles de votre imposition. À 50 ans, si vous n’avez plus d’enfants à charge, vous êtes susceptible de payer plus d’impôts sur le revenu. Aussi, grâce au PER, vous optimisez votre fiscalité.

    L’assurance vie

    L’assurance vie est un contrat souple, parfait pour préparer la retraite à 50 ans. Vous épargnez à votre rythme selon vos possibilités financières. Vous pouvez varier les supports entre le fonds euro et les unités de compte. Cela permet de diversifier les rendements pour optimiser votre épargne, tout en limitant le risque de perte en capital.

    La fiscalité de l’assurance vie est avantageuse pour les retraits après 8 ans. En souscrivant un tel contrat à 50 ans, au regard de l’âge légal de départ en retraite, vous pourrez profiter d’une meilleure fiscalité lorsque vous déciderez de retirer le capital constitué.

    Le plan épargne en actions

    Le PEA est une solution à envisager également pour mieux préparer votre retraite à 50 ans. Le premier point très intéressant concerne sa fiscalité. Après 5 ans de détention, vous n’êtes plus redevable de l’impôt sur le revenu à hauteur de 12,8 % sur les plus-values réalisées. Seuls les prélèvements sociaux sont appliqués. L’argent reste disponible, vous le débloquez lorsque vous en avez besoin, même si l’objectif reste d’attendre la retraite.

    Corriger les erreurs sur son RIS

    Dès l’âge de 50 ans, il est important de vérifier attentivement son relevé de situation individuelle (RIS) et signaler toutes les erreurs afin de garantir une pension de retraite optimale.

    Un employeur n’ayant pas cotisé, une erreur commise par l’administration : il n’est pas rare que le relevé de situation ne soit pas complet. S’il est envoyé par courrier, vous pouvez aussi le consulter en ligne. Si vous constatez une erreur, reprenez vos bulletins de salaire pour la période concernée puis envoyez-les à l’Assurance Retraite afin de régulariser votre situation.

    Si vous avez la moindre question, connectez-vous sur leur site internet pour demander des informations.

    Préparez votre retraite avec le PER !

    Racheter des trimestres pour un départ à taux plein

    Pour un départ à taux plein à l’âge légal de la retraite, il est possible d’envisager de racheter des trimestres manquants pour maximiser sa pension.

    Suivre ces astuces dès l’âge de 50 ans, permet de s’assurer une fin de carrière professionnelle sereine et de préparer son avenir financier en toute tranquillité.

    Plus vous êtes âgé, plus le rachat de trimestres est coûteux. Aussi, n’attendez pas, profitez de cette opportunité dès 50 ans pour partir à la retraite plus tôt et avec un meilleur revenu.

    A retenir
    • Investir dans l’immobilier est une solution à envisager. Si vous ne pouvez pas acheter un appartement, investissez via la SCPI pour constituer votre patrimoine à votre rythme. Vous valoriserez votre épargne tout en déléguant sa gestion.
    • PER, PEA, assurance vie, différents supports d’épargne permettent d’obtenir un complément de ressources à la retraite. Le PER permet de bénéficier d’une rente pour limiter les pertes financières suite à votre départ à la retraite.
    • Scrutez votre relevé de situation à la loupe. Des erreurs peuvent apparaître sur votre relevé de carrière, n’attendez pas la retraite pour régulariser votre situation. De plus, cette régularisation permet de connaître de manière plus précise le montant de votre pension.
    • Racheter des trimestres permet de partir plus tôt tout en préservant un pouvoir d’achat correct. À 50 ans, il est temps d’envisager cette solution pour mieux anticiper la retraite.
    Préparez votre retraite avec le PER !

    Questions fréquentes sur la préparation de la retraite à 50 ans

    Quelle épargne avoir à 50 ans ?

    À 50 ans, certains estiment que votre épargne doit représenter environ 5 ans de salaire. Cette épargne peut être investie sur différents supports comme le PER afin de mieux anticiper la retraite.

    Quelle retraite si j’arrête de travailler à 50 ans ?

    À moins d’appartenir à un régime spécial, vous n’aurez pas de retraite en arrêtant de travailler à 50 ans. Vous devrez attendre l’âge légal de la retraite pour obtenir une pension.

    Logo redacteur

    Écrit par
    La rédaction Meilleurtaux Placement