La retraite anticipée est un dispositif permettant, sous certaines conditions, de partir à la retraite plus tôt. Qui peut prétendre à une retraite anticipée ? Faisons le point pour savoir si vous êtes concerné.

    Qu'est-ce que la retraite anticipée ?

    L’âge légal de départ à la retraite à taux plein est de 62 ans. La pension de retraite est calculée au taux maximum à partir de 65 ou 67 ans selon votre profil.

    Il existe toutefois des exceptions. En effet, certaines personnes peuvent envisager un départ à la retraite dès 60 ans, voire avant, tout en percevant une retraite complète.

    Préparer votre retraite avec notre PER

    Retraite anticipée pour carrière longue

    C’est le dispositif le plus connu. Il s’adresse aux retraités qui ont commencé à travailler jeune, avant l'âge de 20 ans, et ayant qui ont atteint le nombre de trimestres cotisés requis pour obtenir une retraite à taux plein. Le nombre de trimestres validés va dépendre de l’âge de début d’activité et de l’année de naissance. Cela va également influencer l’âge de départ à la retraite. 

    Année de naissance Âge limite de début d’activité Durée d’assurance minimale Âge de départ à la retraite possible
    1958  16 ans 175 trimestres 57,3 ans
    20 ans 167 trimestres 60 ans
    1959  16 ans 175 trimestres 57,6 ans
    20 ans 167 trimestres 60 ans
    1960 16 ans 175 trimestres 58 ans
    20 ans 167 trimestres 60 ans
    1961, 1962, 1963 16 ans 176 trimestres 58 ans
    20 ans 168 trimestres 60 ans
    1964, 1965, 1966 16 ans 177 trimestres 58 ans
    20 ans 169 trimestres 60 ans
    1967, 1968, 1969 16 ans 178 trimestres 58 ans
    20 ans 170 trimestres 60 ans
    1970, 1971, 1972 16 ans 179 trimestres 58 ans
    20 ans 171 trimestres 60 ans
    1973 et après 16 ans 180 trimestres 58 ans
    20 ans 172 trimestres 60 ans

     Pour un départ avant 60 ans dans le cadre de la retraite anticipée pour carrière longue, il faut avoir validé 5 trimestres de retraite tous régimes confondus (régime général ou régimes spéciaux) avant la fin du 16e anniversaire.

    Attention pour pouvoir avoir droit à la retraite anticipée pour carrière longue, tous les trimestres validés ne sont pas retenus dans le calcul.

    C’est le cas des trimestres assimilés correspondant à des périodes n’ayant pas donné lieu à cotisation comme :

    • Le chômage,
    • Un congé maternité ou paternité,
    • Un service militaire,
    • Les sportifs de haut niveau,
    • Un congé maladie,
    • Les expatriés,
    • Les personnes en détention provisoire.

    Les trimestres réputés cotisés ne sont comptabilisés que dans une certaine limite. Ainsi, une période de chômage indemnisé ou un congé maladie ne peut représenter plus de 4 trimestres.

    Lors du calcul du nombre de trimestres, il est important de ne compter que ceux cotisés et réputés cotisés. Par exemple, une personne ayant tous ses trimestres, dont 7 de chômage, ne pourra en retenir que 4. Il lui faudra donc valider 3 trimestres supplémentaires pour faire valoir ses droits à la retraite.

    Retraite anticipée handicap / invalidité

    Le handicap est aussi une raison invoquée pour partir à la retraite de manière anticipée et obtenir une pension à taux plein.

    Pour la retraite anticipée pour handicap, l’âge de départ à la retraite est plus précoce. Les personnes handicapées peuvent cesser de travailler à 55 ans. Les conditions de départ anticipé sont les suivantes :

    • Exercer une activité professionnelle avec une incapacité permanente d’au moins 50 % ou avoir la reconnaissance de travailleur handicapé (RQTH) ;
    • Justifier d’une durée d’assurance validée et cotisée qui va dépendre de l’année de naissance et de l’âge de départ à la retraite. Cette durée inclut le service militaire, la maladie, l’hospitalisation d’au moins 60 jours, le chômage, la majoration d’assurance appliquée pour les enfants, etc.

    Bon à savoir : si elles ne remplissent pas toutes les conditions de durée, les personnes souffrant d’un handicap peuvent partir à l’âge légal de la retraite avec un taux plein. Et ce même si elles ne cumulent pas le nombre de trimestres requis.

    retraite anticipee

    Retraite anticipée pour pénibilité

    Les personnes ayant exercé un travail pénible peuvent envisager de partir à la retraite avant l’âge légal. L’employeur doit signaler le niveau de pénibilité à la caisse nationale d’assurance vieillesse (CNAV). Les employés cumulent alors des points sur un compte professionnel de prévention (C2P).

    Ces points permettent d’augmenter la durée d’assurance pour atteindre le taux plein ou de réduire la décote. Cela permet mécaniquement de réduire l’âge minimum de départ en retraite.

    En clair, les points du compte pénibilité sont convertis en trimestres.

    On prend également en compte ici l’incapacité d’origine professionnelle. Dans le cadre de la retraite anticipée pour invalidité, il faut, cette fois, être atteint d’une incapacité permanente d’au moins 10 % suite à un accident du travail ou une maladie professionnelle. Quel que soit le nombre de trimestres validés, un départ à 60 ans peut être envisagé à taux plein.

    Le cas de la préretraite amiante

    Vous avez été exposé durant votre carrière à l’amiante ? Vous pouvez prétendre à une allocation de cessation anticipée d’activité des travailleurs de l’amiante (Acaata). Celle-ci permet d’être indemnisé entre le moment où vous cessez de travailler et l’âge légal de la retraite (62 ans). Le départ peut être envisagé entre 50 et 60 ans.

    Le montant de l’allocation est calculé en fonction de votre salaire de référence :

    • Pour un salaire de référence mensuel de moins de 3 428 €, vous percevez 65 % de celui-ci ;
    • Pour un salaire compris entre 3 428 € et 6 856 €, vous percevez 65 % de 3 428 € puis 50 % de la fraction entre 3 428 € et 6 856 €.

    Se préparer à une retraite anticipée

    Pour compenser la baisse des revenus due à un départ à la retraite, il est essentiel de les anticiper afin de se garantir un complément de revenu.

    • La retraite complémentaire : Elle est obligatoire pour tous les régimes et vient automatiquement compléter la retraite de base.
      Il s’agit d’un régime en points. Les assurés obtiennent ces points par le biais des cotisations vieillesse prélevées sur leurs revenus. Le nombre de points accumulés et leur valeur déterminent le montant de la pension.
      La retraite complémentaire est versée par la caisse de retraite dont dépend la catégorie socioprofessionnelle de l’assuré. La plus connue est l’AGIRC-ARCCO, la caisse de tous les salariés du privé.
    • L’achat de sa résidence principale : pour préparer sa retraite, cet investissement est, de tous, le meilleur. Il permet de ne plus avoir de loyer à payer lorsque vous arrivez à la retraite.
      Le retraité peut aussi choisir de vendre son bien immobilier pour bénéficier des plus-values et les utiliser en supplément de sa retraite. Notez que la vente de la résidence principale a l’avantage d’être totalement exonérée de prélèvements sociaux et d’impôts. Une autre solution pour s’octroyer un complément de revenus : le viager occupé.
    • Le PER : le plan d’épargne retraite est idéal pour se constituer un capital. Il se transforme lorsque vous atteignez l’âge de la retraite en une rente viagère.
    • L’assurance-vie : ce placement est aussi réputé pour ses performances et ses avantages fiscaux. Par exemple, il est possible de choisir d’effectuer des rachats partiels réguliers pour se constituer une rente et profiter d’une fiscalité très avantageuse.
    Préparer votre retraite avec notre PER

     

    Contacter un conseiller Meilleurtaux Placement

    Questions fréquentes sur la retraite anticipée

    Qui a le droit à la retraite anticipée ?

    La retraite anticipée s’adresse aux personnes ayant effectué une carrière longue, qui sont handicapées ou invalides ou qui ont travaillé dans des conditions pénibles.

    Comment partir à la retraite avant 60 ans ?

    Pour partir à la retraite avant 60 ans, il faut justifier d’une carrière longue, être handicapé ou invalide et faire une demande auprès de la caisse vieillesse pour obtenir votre pension de retraite à taux plein.

    Quel est le montant de la retraite anticipée ?

    Au même titre que les personnes partant après l’âge légal de départ à la retraite, les personnes concernées par la retraite anticipée peuvent prétendre au taux plein qui sera calculé selon leur salaire de référence.

     

    Logo redacteur

    Écrit par
    Rédaction meilleurtaux Placement