vendredi11août
Rendez-vous sur le concept de l'assurance vie

Depuis quelques années, l’assurance-vie est une solution d’épargne très plébiscitée par les consommateurs. Le vif intérêt des épargnants pour ce produit s’explique par les nombreux avantages présentés par celui-ci. Diversité de l’investissement, fiscalité allégée, rendement avantageux, sécurité, disponibilité des fonds… Autant d’atouts offerts par l’assurance-vie et qui attirent plus d’un. Tour d’horizon !

L’assurance-vie est un produit d’épargne dont le plus grand avantage réside dans sa capacité à servir plusieurs objectifs. Elle permet la constitution d’une épargne rémunérée, entre autres le financement de la retraite du souscripteur (sous forme de rente) ou la transmission d’un patrimoine à ses ayants droit (sous forme de capital).

Outre cela, l’assurance-vie offre au souscripteur plusieurs manières d’investir. Il peut notamment opter pour les contrats en fonds euros avec capital garanti ou choisir les contrats en actions ou en unités de compte dont la valeur fluctue en fonction de l’évolution des marchés financiers.

De surcroît, l’assurance-vie est considérée comme une solution de placement moins contraignante et plus rémunératrice que les autres produits d’épargne. Certes, la fiscalité, via un prélèvement forfaitaire, dissuade le souscripteur de toucher au capital avant le neuvième anniversaire du contrat, mais celui-ci peut dispose toutefois de la possibilité de retirer l’épargne constituée à n’importe quel moment.

Le dernier grand atout de l’assurance-vie réside dans le fait qu’à l’occasion d’une succession, le capital constitué n’est pas intégré dans l’actif successoral du souscripteur, dans la limite d’un certain plafond.

Fiscalité et rendement de l’assurance-vie

Fiscalement et socialement imposable, l’assurance-vie est soumise à différentes modalités de prélèvement des cotisations sociales selon le type de contrat. Un souscripteur ayant opté pour un contrat monosupport en euro voit l’application de prélèvements sociaux au taux en vigueur à chaque capitalisation annuelle.

S’il a par contre choisi de souscrire un contrat multisupport, les prélèvements sociaux ne sont appliqués qu’à l’occasion d’un retrait partiel ou lors du dénouement total de celui-ci (sauf en cas de décès de l’assuré).

Pour ce qui est du taux de rendement de l’assurance-vie, le meilleur barème pour les contrats en fonds euros est supérieur à 2,5% en 2017. Le taux moyen constaté avoisine et ne dépasse pas les 2%.

Il faut toutefois préciser que le souscripteur peut améliorer les rendements en optant pour des contrats multisupports comportant des unités de compte, investis sur des supports financiers (actions, SICAV, SCPI, SCI…). Plus fluctuants, ces contrats présentent néanmoins davantage de risques que les contrats monosupports.

Droits de succession sur l’assurance-vie

Frais de succession et assurance-vie font l’objet de quelques spécificités qu’il convient de mentionner. En cas de décès du souscripteur, le contrat d’assurance-vie dispose d’une clause bénéficiaire qui prévoit la transmission du capital constitué à un ou à des tiers.

Hors succession, le ou les bénéficiaires du contrat profitent d’une fiscalité allégée. Pour les contrats ouverts depuis le 13 octobre 1998, les primes versées par l’assuré avant ses 70 ans ne sont pas taxables, dans la limite de 152 500 euros par bénéficiaire.

Si le bénéficiaire reçoit ainsi une part supérieure à 152 500 euros, une imposition forfaitaire de 20% est pratiquée. Pour ce qui est des primes versées après le 70ème anniversaire de l’assuré, les droits de succession s’appliquent au-delà de 30 500 euros, quel que soit le nombre de bénéficiaires.

Rachat d’une assurance-vie

Si le souscripteur le souhaite, il peut, avant le dénouement du contrat, procéder à un rachat partiel ou total de son contrat d’assurance-vie. Le rachat partiel consiste en un versement d’une partie de la somme due à l’assuré tandis que la partie restante est investie sur le contrat. Le rachat total se traduit en revanche par un versement de la totalité du capital à l’assuré, ce qui engendre la résiliation du contrat.

Pour dénicher les meilleurs contrats sur le marché, il est fortement recommandé de recourir aux comparatifs d’assurances-vie qui permettent de trouver rapidement les solutions les plus intéressantes offertes par les différents assureurs.

Ces outils procèdent à une analyse et à une comparaison des taux de rendement et des divers frais (frais de gestion, frais sur versements, frais d’arbitrage, etc.) appliqués par les compagnies d’assurance afin de déterminer les formules qui conviennent le plus à l’usager.

A découvrir également

  • 2021 marque le regain de forme de l’assurance-vie
    19/01/2022
  • Fonds en euros : nos solutions pour éviter de perdre de l’argent
    12/01/2022
  • Les fonds « Clean share » font leur trou sur le marché des UC
    30/12/2021
  • Les contrats multisupports prêts à se responsabiliser en 2022
    16/12/2021

Archives

Etre rappelé par un conseiller
Nous envoyer un message
Parlons Placement
Nos placements
PERPlus de retraite et moins d'impôts avec nos PER sans frais d'entrée
Assurance vieDécouvrez nos contrats sans frais d'entrée
SCPIAccédez à l'immobilier professionnel dès 500 €
DefiscalisationInvestissez dans l'économie réelle en réduisant votre impôt