vendredi03mars
Piles de pièces de monnaie euro au dessus d'un graphique

Avec le risque de hausse important des taux, la loi Sapin 2 a un impact sur les fonds en euros. Pourtant, ils ont attiré massivement les épargnants. Offrant une sécurité maximale à ces derniers, ils ont longtemps été considérés comme une valeur sûre. Est-ce toujours le cas aujourd’hui ?

Placement préféré des Français, les fonds en euros sont notamment appréciés pour la sécurité qu’elles offrent aux investisseurs. Pour éviter une crise systémique, le projet de loi Sapin 2 adopté en novembre 2016 pousse à la baisse de leur rendement. Or c’est l’une des principales raisons de leur succès. On s’interroge si cet investissement est un échec commercial.

Comme le gouvernement oriente l’épargne vers les actions, on se demande s’il est toujours aussi intéressant aujourd’hui. D’autres contrats pourraient devenir plus attrayants, avec les taux d’intérêt qui risqueraient de monter en flèche.

Les assurés inquiets depuis des mois

Voyant le rendement des fonds en euros baisser inéluctablement, les assurés continuent à se demander si finalement ils ont fait un mauvais placement.

Cette décroissance pousse les acteurs du marché à réfléchir. Elle devrait se poursuivre cette année. Réputés sûrs et sans risques, les fonds en euros garantissent en plus du capital investi, les intérêts capitalisés. Actuellement, les banquiers sont pourtant autorisées à bloquer les demandes d’avance et de rachat afin d’éviter leur faillite.

Si des risques pèsent sur la stabilité du système financier, les pouvoirs publics pourront suspendre temporairement une opération de retrait. Les capitaux investis en unités de compte sont également concernés par cette loi.

Jusqu’à quand les fonds en euros conserveront-ils encore leur intérêt ?

Même si la baisse de rendement devrait permettre de concilier à la fois la protection de l’épargne et la gestion du risque, cet investissement n’est plus une solution universelle pour tous.

Aujourd’hui, les fonds en euros restent surtout intéressants pour les projets à court terme. Les compagnies d’assurances vie pourraient toutefois étoffer leur gamme de solutions. Par prudence, les épargnants doivent se pencher sur les conditions générales du contrat qu’ils s’apprêtent à souscrire. Même pour les conventions les plus performantes, il devient indispensable d’examiner les valeurs de rachat garanties. Il y a lieu de s’inquiéter si le montant indiqué diminue tous les ans.

A découvrir également

  • Assurance vie et PER : l'affichage des frais pour chaque unité de compte obligatoire
    1/07/2022
  • Les fonds long / short : la solution idéale lorsque les marchés sont instables ?
    28/06/2022
  • Assurance vie : attention à bien rédiger la clause bénéficiaire
    28/06/2022
  • Les régulateurs financiers alertent sur l’écoblanchiment des assurances vie
    27/06/2022

Archives

Etre rappelé par un conseiller
Nous envoyer un message
Parlons Placement
Nos placements
PERPlus de retraite et moins d'impôts avec nos PER sans frais d'entrée
Assurance vieDécouvrez nos contrats sans frais d'entrée
SCPIAccédez à l'immobilier professionnel dès 500 €
DefiscalisationInvestissez dans l'économie réelle en réduisant votre impôt