jeudi04octobre
Collecte positive assurance vie 2018

Avec des ressources au-delà de 17 milliards d’euros, la collecte positive est plutôt satisfaisante pour l’année 2018 en ce qui concerne l’assurance-vie. Sachant qu’en mois d’août, la recette a atteint les 2,4 milliards d’euros, la Fédération française de l’assurance (FFA) se réjouit du résultat. Il s’agit d’un exploit pour les huit dernières années puisque de si bons chiffres n’ont pas été réalisés depuis 2010.

Depuis le mois de janvier, les compagnies d’assurance ont collecté jusqu’à 95,2 milliards d’euros alors que l’année dernière, ces sociétés n’ont obtenu que 89,8 milliards d’euros. Pendant ces huit mois, le montant des cotisations connait alors une hausse de 5,4 milliards d’euros comparé à la même période en 2017.

Sachant que moins de 30 % de ces participations concernent les versements sur les supports d’unité de compte, ces derniers ont été évalués à 27,4 milliards d’euros cette année.

Tandis que la valeur des prestations versées par les assureurs remonte à 78 milliards d’euros en fin août, l’en-cours des contrats d’assurance vie s’élève à 1,708 milliards d’euros. Ainsi, les provisions mathématiques et les provisions pour participation aux bénéfices affichent une amélioration de 3% en 12 mois.

Le mois d’août a connu quelques régressions

En terme d’assurance vie, le mois d’août connaît habituellement une baisse des rachats. Pour cause, peu d’opérations patrimoniales sont effectuées pendant cette saison. Ce Directeur du cercle de l’épargne constate que les épargnants se préoccupent plutôt de leurs vacances étant donné que ce huitième mois en est dédié.

Cependant, la régression tendancielle des chiffres de la collecte brute a été moins dure. La faiblesse de la chute n’a pas présenté de grave conséquence sur le montant nette. Le niveau de décrue a tout de même permis d’obtenir de bon résultat. Il s’avère que les collectes positives durant ces huit premiers mois sont confortables pour les sociétés d’assurance. À Philippe Crevel de préciser :

« Si la collecte brute enregistre également généralement une décrue, celle-ci s’est avérée, cette année, assez faible conduisant à une belle collecte nette ».

Philippe Crevel

Les effets de l’économie sur la collecte

La hausse générale des prix diminue systématiquement le rendement réel des avoirs en euros. Toutefois, ce phénomène économique ne perturbe guère la collecte, et il reste profitable pour les assureurs.

En effet, la reprise de l’inflation encourage souvent les assurés à augmenter leur épargne. L’opération enrichit davantage le portefeuille des banques assurance et compense de ce fait, la baisse des rendements obligataires.

Du côté fiscal, la modification du régime, qui admet le lancement d’un seul prélèvement forfaitaire n’est pas non plus dérangeant pour le contrat de vie. Le Cercle de l’épargne souligne que :

« Le changement du système fiscal avec l’introduction du prélèvement forfaitaire unique n’a pas d’incidence ».

Une étude avec comparatif assurance vie montre que la collecte est restée positive cette année. Les réalisations montrent de belles évolutions sur les ressources perçues. Pour rappel, 2018 affiche la recette la plus satisfaisante sur huit ans. La Fédération française d’assurance apprécie fièrement les progrès enregistrés depuis le début de l’année.

Archives

Etre rappelé
par un conseiller
Nous envoyer
un message
Parlons Placement
Nos solutions
M VIE Notre gamme
d’assurance vie
Plus d'infos
M SCPI Nos SCPI en direct
Plus d'infos
M investissement Nos fonds structurés
Plus d'infos