Juillet 2019

vendredi 12 juillet 2019 La France dans le viseur

Trump a désigné sa nouvelle cible.La France.Le prétexte: la taxe GAFA. Une taxe de 3% sur le chiffre d'affaires des...

jeudi 11 juillet 2019 Plus aucune limite

Le patron de la Banque centrale américaine, Jay Powell, a été clair : il va baisser les taux d'intérêt.De façon...

Le produit d’épargne par excellence des Français est défavorisé par la nouvelle politique des assureurs

Produit d'épargne défavorisé

L’assurance-vie est un investissement qui continue de capter l’attention de la masse. La diversité du marché justifie la disparité entre tous les cas. Entre les placements à capital unique et les multisupports, le rendement et les risques affichent de grandes différences. Afin de maintenir un certain équilibre au sein du domaine, les épargnes classiques vont être délaissées en faveur des autres types de financement.

Une bonne part des placements financiers est consacrée à l’épargne de précaution en France

Placement financier épargne

Sécurité, c’est le mot d’ordre des ménages français quand il est question de placement d’argent. Ce n’est de ce fait pas une surprise si parmi les 5 002 milliards d’euros enregistrés en fin 2018, qui constituait le patrimoine financier hexagonal, pas moins des deux tiers sont représentés par les supports à capital garanti.

Le modèle de contrat vie axé sur le numérique doit se performer pour attirer davantage d’épargnants

Modèle contrat vie en numérique pour performance

Les activités en ligne démontrent de plus en plus de performance. Ainsi, ce n’est pas un hasard que l’assurance-vie gagne de l’ampleur au niveau d’une grande partie d’investisseurs. Toujours est-il que le nombre des personnes réticentes par rapport à cette idée est non négligeable. De ce fait, les acteurs ont encore quelques marches à gravir avant d’atteindre l’ensemble du marché.

L’assurance-vie digitale est encore loin de capter l’attention de tout le public

Assurance vie digitale

Un produit d’épargne apprécié par un grand nombre de citoyens français, le contrat vie est en train de se faire une place sur la toile. Bien que cette tactique semble fonctionner, elle n’est pas encore au comble de son succès. En dépit d’une augmentation de l’effectif des souscripteurs s’orientant vers le Web, le nombre de ceux qui ne sont pas prêts à faire le pas reste élevé.

Les litiges en matière d’assurances peuvent être solutionnés sans aucun recours judiciaire

Litiges matières assurances

Recourir à la justice ne doit être envisagé qu’en dernier recours en cas de litige entre assureur et assuré. Le médiateur de l’assurance étant là pour pacifier les relations et régler à l’amiable le sujet. À savoir, la quasi-totalité des affaires qui lui sont remises trouve une issue à son niveau. Toujours est-il que le nombre de saisines a nettement diminué ces derniers temps.

Le PEA pourrait bien se propulser au même rang que l’assurance-vie dans le cœur des épargnants

PEA au rang assurance vie

Les Français ont une aversion confirmée à la prise de risques quand il s’agit de leur finance. La faible affluence des PEA (Plans d’épargne en actions), surtout au lendemain de la crise des Subprimes en témoigne. Non seulement les fonds investis sont exposés à la volatilité des marchés boursiers, mais la fiscalité et le fonctionnement du placement laissaient aussi à désirer. Une donne que de récents dispositifs vont dorénavant changer.

La possibilité de sortie est à considérer même en s’engageant dans un placement à courte durée

Engagement placement courte durée

Thésauriser ou investir ? Telle est la question que se posent les épargnants lorsqu’ils ont un projet à court terme à réaliser. Mais avec une nette remontée du coût de la vie, la réponse vient d’elle-même. L’investissement du capital est de loin plus bénéfique, car cela permet d’engendrer des intérêts. Reste ensuite à traiter un sujet décisif qui est la possibilité de retrait.

Le contrat vie est parti sur du bon pied d’après ses résultats depuis le début de l’année

Contrat vie resultats

Le marché de l’assurance est en pleine évolution. C’est une situation que la Fédération française de l’assurance (FFA) ne cesse de rappeler au cours de ces dernières années. Si les résultats ont été déjà excellents l’année précédente, ils sont encore mieux cette année. C’est ce que rapporte l’association à travers les données provisoires du secteur depuis les cinq premiers mois. Et ce n’est que le début.

La notoriété d’un support n’implique pas forcément une bonne performance en assurance-vie

Notoriété support pas liée à bonne performance

Avec un encours de plus de 1 700 milliards d’euros, il est on ne peut plus clair que l’assurance-vie est de loin le placement le plus plébiscité en France. À noter d’ailleurs que parmi les plusieurs centaines de fonds existant sur le marché, certains sont beaucoup plus sollicités que d’autres. Force est toutefois de constater que dans ce milieu, la notoriété ne rime pas indubitablement avec performance.

La sécurité et la liquidité d’un placement demeurent les critères décisifs des épargnants français

Sécurité et liquidité placement

La part des livrets réglementés était estimée, l’an dernier, à un peu plus du huitième de l’encours global du patrimoine financier des Français. Preuve que l’épargne sécurisée a la cote en France. Cette tendance semble d’ailleurs avoir pris de l’ampleur malgré le rehaussement du pouvoir d’achat. De fait, friands de liquidité, les épargnants préfèrent tourner le dos à la potentielle rentabilité des placements à risque.

Des milliers de livrets bancaires en déshérence ont encore trouvés leurs bénéficiaires en 2018

Déshérence livrets bancaires

Depuis son entrée en vigueur, en début 2016, la loi Eckert obligeait les assureurs vie et les établissements bancaires à recenser régulièrement les placements en déshérence. Durant les trois dernières années, les sommes non réclamées par les détenteurs de livrets et déposées auprès de la CDC (Caisse des Dépôts et Consignations) s’élevaient à plusieurs milliards d’euros. Les reversements aux ayants droit se sont également accrus.

Une nouvelle guerre des prix est amorcée suite à la nouvelle grille tarifaire de l’Afer

Guerre armorcée prix afer

Il existe un millefeuille de frais attenants à l’assurance-vie, venant rogner le rendement de cette épargne de référence des Français. Un fait que l’Afer, principale association d’épargnants dans le pays entend repenser à son niveau, relançant par la même occasion une guerre des prix sur le marché de l’épargne. Les ETF ont aussi droit à quelques coups de pouce.

L’impact sur l’assurance-vie en euros du repli ou de la remontée du taux de l’OAT 10 ans demeure relatif

Impact assurance vie euros du repli

Dans l’objectif de soutenir l’économie de la zone euro, la BCE a mis en place une restriction des taux directeurs à un niveau plancher. Ainsi, à l’instar de l’Eonia et de l’Euribor qui poursuivent une chute abyssale depuis quelque temps, l’OAT est aussi passé en deçà de zéro. De quoi soulever les questionnements au niveau des épargnants quant à l’espoir de voir augmenter le rendement de leur épargne.

La France dans le viseur

Trump a désigné sa nouvelle cible.La France.Le prétexte: la taxe GAFA. Une taxe de 3% sur le chiffre d'affaires des groupes techs qui font plus de 750 millions d'euros de CA.La raison : mettre l'Europe sous pression sans l'attaquer frontalement.

Les investisseurs en assurance-vie peinent à avoir des résultats performants

Difficulté résultats assurance vie

Si un grand nombre de Français sont de plus en plus séduits par les divers supports intégrant un contrat d’assurance vie en raison du faible rendement des fonds en euros, cette diversification de placement n’est pas pour autant sans risque. Bien que le marché fasse place à plusieurs alternatives, il est difficile pour les épargnants de faire le tri compte tenu des contraintes et des enjeux à prendre en compte.

Plus aucune limite

Le patron de la Banque centrale américaine, Jay Powell, a été clair : il va baisser les taux d'intérêt.De façon générale, les banques centrales semblent décidées de faire "whatever it takes" pour empêcher un ralentissement de l'économie.Et, contrairement à ce qu'on entend et ce qu'on lit, elles n'ont pas épuisé toutes leurs ressources.

CNP Assurances nage à contre-courant en promouvant les UC boudées par ses congénères

CNP assurances promotion uc

Les taux bas des marchés ont été instaurés afin de soutenir l’économie nationale. Dans un contexte où l’épargne sécurisée est devenue moins bénéfique, les épargnants devraient se tourner davantage vers les placements à risque tels que les unités de compte. D’où la mise en avant de ce produit par les assureurs. Force est d’ailleurs d’admettre que ceci contribue à remettre sur les rails la croissance économique.

Les amateurs de produits d’épargne sécurisés peuvent en tirer d’autres profits, à défaut de rendement

Amateurs produits épargne sécurisés

Livrets réglementés, livrets bancaires, assurance-vie en euros… Ce sont toutes des solutions d’épargne dans lesquelles les fonds investis sont censés être préservés contre la hausse du coût de la vie. Depuis quelques années pourtant, les profits générés par ces produits se sont constamment décru. Quoi qu’il en soit, leurs détenteurs doivent réfléchir à deux fois avant d’aller voir ailleurs.

L’épargne retraite prendra un nouveau départ dès la prochaine rentrée

Nouveau départ pour épargne retraite

La retraite étant une étape inévitable de la vie, sa préparation doit être alors réalisée suffisamment tôt. Les démarches pour constituer les dossiers nécessaires à la perception de l’allocation mises à part, il est essentiel d’économiser soi-même afin de profiter d’un meilleur financement le moment venu. À ce propos, de nouvelles dispositions vont être entreprises dès cette année en vue de rénover l’épargne retraite.

L’aversion aux risques se ressent dans tout l’univers de l’épargne française

Aversion risques epargne

Réputés pour leur caractère économe, les Français mettent de l’argent de côté essentiellement pour se constituer une épargne de précaution, les aidant à faire face aux mauvais jours. S’ensuivent les économies en vue de réaliser divers projets. Et en queue de peloton se trouve le financement de l’économie réelle. Ces préférences reflètent le profil de risque prédominant chez les épargnants.

Les dépôts à vue prennent le pas sur les placements financiers en Hexagone

Depots à vue placements financiers

Ayant une aversion pour la prise de risque, les épargnants français ont pourtant joué la prudence à l’extrême ces derniers temps. En effet, leur appétence pour les dépôts à vue prend le pas sur d’autres produits d’épargne, même les plus sécurisés. Un seul semble faire exception, et ce, en dépit de son rendement moyen à tendance baissière.

La loi Pacte entend booster les placements à long terme qui profite à l’économie réelle

Loi pacte booster placement long terme

Les Français sont réputés pour leur comportement précautionneux qui les incite à disposer d’un bas de laine plus fourni que les autres. Force est toutefois de constater que leur épargne ne profite pas forcément à l’économie réelle. Un fait que la loi Pacte entend réformer grâce à la mise en place de plusieurs mesures visant à rendre plus attrayants les placements à long terme dédiés au financement des entreprises.

Archives

Etre rappelé
par un conseiller
Nous envoyer
un message
Parlons Placement
Nos solutions
M VIE Notre gamme
d’assurance vie
Plus d'infos
M SCPI Nos SCPI en direct
Plus d'infos
M investissement Nos fonds structurés
Plus d'infos