jeudi11juillet

Le patron de la Banque centrale américaine, Jay Powell, a été clair : il va baisser les taux d'intérêt.De façon générale, les banques centrales semblent décidées de faire "whatever it takes" pour empêcher un ralentissement de l'économie.Et, contrairement à ce qu'on entend et ce qu'on lit, elles n'ont pas épuisé toutes leurs ressources.

>

Une baisse des taux imminente ?

Les marchés ont bondi hier après que Jay Powell se soit exprimé devant le Congrès.Ils anticipent une baisse de taux d'intérêt de 0.50% dans quelques jours.Alors que l'économie américaine affiche encore des taux de croissance raisonnables, alors que les États-Unis connaissent le cycle de croissance le plus long de leur histoire, alors le taux de chômage est à un niveau historiquement bas, la FED considère qu'il y a une incertitude économique grandissante et qu'elle doit agir.Étonnant.

En mission

Les banques centrales avaient une mission précise : combattre l'inflation.Mais nous sommes entrés dans un cycle ultra-déflationniste majeur et elles se sont données pour mission maintenant de sauver le monde...Avec des taux d'intérêt nuls ou négatifs.Avec le "quantitative easing", version chic de la planche à billets.Mais ce n'est pas fini...

Whatever it takes

Si tout cela ne fonctionne pas, elles ont encore des cartouches.Elles peuvent faire comme la Banque du Japon: soutenir les marchés boursiers en achetant directement des actions.Et si cela ne fonctionne pas non plus, elles pensent même à l' "helicopter money" qui consiste, directement, à distribuer des chèques aux ménages pour les obliger à consommer.On n'arrête pas le progrès...

La spirale

Nous sommes dans une spirale troublante.Pour relancer une économie qui pourtant n'est pas encore en crise, les banques centrales utilisent des mesures d'urgence.Le problème c'est que cette masse d'argent injecté a de moins en moins d'impact sur l'économie réelle parce que les causes de la déflation sont structurelles et pas conjoncturelles, et cette masse d'argent provoque un gonflement des bulles un peu partout. Sur les marchés. Et dans l'immobilier notamment.C'est une spirale dangereuse mais tout le monde s'en tape...

La bonne nouvelle pour londres

Si le Brexit risque de plomber l'avenir immédiat de Londres, une nouvelle va mettre du baume au coeur des Londoniens.Selon un journal scientifique; PLoS One, en 2050 Londres aura le climat de Barcelone.Milan celui de Dallas.Madrid celui de Marrakech.Seattle celui de San Francisco.Je n'ai pas trouvé l'équivalence pour Paris mais ce sera probablement Alger.

L'assurance chômage nouvelle version

Les Échos détaillent la réforme prévue dans les projets de décrets transmis pour avis au Conseil d'État et aux partenaires sociaux.En résumé:-la durée minimale de travail donnant droit à allocation passe de 4 à 6 mois- calcul des allocations revu pour que personne ne touche davantage au chômage qu'en travaillant (c'était le cas d'un chômeur indemnisé sur 5)-dégressivité des allocations après 6 mois pour les personnes de moins de 57 ans et pour les personnes gagnant plus de 4500?

Elle est belle la vie

François de Rugy, ministre de l'Écologie, et ex-président de l'Assemblée Nationale.Accusé par Mediapart d'avoir organisé des dîners fastueux pour ses amis à l'hôtel de Lassay d'octobre 2017 à juin 2018.Au menu : homards et grands crus à profusion.Mais il garde la confiance du Président.On a appris le même jour que sa directrice de cabinet occupe un HLM depuis 18 ans et qu'elle l'a laissé vide pendant 12 ans. Elle a dû démissionner.

Le ttso de la semaine

" LR comme Le Renouveau ? "Jugez vous-même avec cette déclaration de Renaud Muselier, le Président LR de la région PACA, lue dans Le Canard Enchaîné d'aujourd'hui : "A la direction des Républicains, je suis le seul à ne pas avoir voté en faveur de l'investiture de Bellamy, et pourtant je suis le seul à avoir démissionné de la commission des investitures. Autrement dit, ce sont les types qui ont organisé le désastre qui vont désigner nos candidats aux municipales, aux régionales et aux sénatoriales". Pas gagné.

Du côté des marchés

Après avoir franchi temporairement les 5 600 points, dynamisé par le discours " dovish " de Jerome Powell, le patron de la Réserve fédérale américaine, devant une commission du Congrès, le CAC 40 a terminé la séance d'hier à l'équilibre en baisse de 0.08 % à 5 567 points.Outre-Atlantique, le Dow Jones et le Nasdaq ont clôturé la séance en hausse de respectivement 0.29 % et 0.75 % portés par la déclaration du président de la Fed d' " agir de manière appropriée pour soutenir la croissance " en mettant en avant les inquiétudes liées au commerce international qui " continuent de peser sur les perspectives économiques aux États-Unis ".Ce matin, à Tokyo, le Nikkei a fini en hausse de 0.51 % dans le sillage de Wall Street.Le CAC 40 est attendu cette matinée en hausse, les investisseurs attendant le compte-rendu de la dernière réunion de politique monétaire de la Banque centrale européenne (BCE). Le Brent continue son ascension en gagnant 3.78 % à 67.28 $ contre 64.83 $ le baril hier matin. L'Or, quant à lui, gagne 2.14 % à 1419.70 $ contre 1390 $ l'once la veille et l'eurodollar avance de 0.5% à 1.1268 contre 1.1212 hier à la même heure.

J-2 pour l'abonnement : mais qu'est ce que vous attendez ???

Il ne vous reste plus que 2 jours pour profiter de notre offre exceptionnelle sur l'abonnement à MF privé. Abonnez-vous pour 129 euros au lieux de 159 euros (soit 20% de réduction) pour profiter de tous nos services pendant 1 an : Analyse de portefeuille, conseil PEA, conseil de trading, allocation pour vos assurances vie, réponses à toutes les questions d'argent en 24.Vous êtes encore indécis(e) ? Vous pouvez tester notre offre gratuitement pendant 1 mois et à l'issue du test, si vous êtes convaincu(e), vous bénéficierez encore du tarif de 129 euros. Testez l'abonnement MF privé pendant 1 mois

ON S'EN FOUT?L'ambassadeur britannique aux États-Unis, Kim Darroch, a dû démissionner après son échange de haut vol avec Trump et il accuse Boris Johnson de ne pas l'avoir soutenu, normal, Johnson veut s'attirer les faveurs de Trump; Nouveau record immobilier à Singapour : le roi de l'aspirateur, James Dyson, a acheté un penthouse pour la modique somme de 54.4 millions $, plus de 2000m², avec piscine, heureusement qu'il n'y a pas de gilets jaunes à Singapour; Alors que Deutsche Bank vient d'annoncer la suppression de 18000 postes, on a appris qu'elle avait versé plus de 50 millions d'? d'indemnités de départ à des top managers, heureusement qu'il n'y a pas de gilets jaunes en Allemagne; Ce sera Griveaux pour LREM à Paris, certains l'appellent le Wauquiez de LREM; Le groupe Vorwek va fabriquer ses Thermomix uniquement en France, en Eure et Loire; à 16 ans Aliocha Imard-Steinberg est lauréat du concours général d'histoire; J'ai redécouvert un chef-d'oeuvre: "La famille Moskat" d'Isaac Bashevis Singer; Harley Days à Morzine avec 30,000 bikers venus de toute l'Europe.

VOILÀ C'EST TOUTBONNE JOURNÉEMAY THE FORCE BE WITH YOU

Archives

Etre rappelé
par un conseiller
Nous envoyer
un message
Parlons Placement
Nos solutions
M VIE Notre gamme
d’assurance vie
Plus d'infos
M SCPI Nos SCPI en direct
Plus d'infos
M investissement Nos fonds structurés
Plus d'infos