économiser de l'argent pour l'avenir

    Malgré leur importance, l’héritage et la succession restent des sujets tabous dans de nombreuses familles. Un sondage YouGov-Nalo de 2023 révèle que près de 50 % des Français ignorent la répartition de leur héritage en cas de décès soudain de leurs parents. Aborder ouvertement ces questions, bien que délicates, s’avère pourtant crucial pour prévenir les litiges familiaux lors du décès d’un proche. En effet, outre la douleur du deuil, la succession soulève des interrogations financières et émotionnelles complexes.

    La succession en France

    En France, lorsqu’une personne décède, tout un processus est enclenché. Les héritiers sont alors tenus de s’acquitter de droits de succession avant de pouvoir prétendre au patrimoine légué par le défunt. Ces droits varient selon le lien de parenté et le montant de la succession.

    En outre, une réduction fiscale individuelle peut être accordée aux héritiers, sous conditions, selon le lien de parenté et la situation personnelle de l’héritier.

    Découvrez notre assurance-vie sans frais d'entrée

    La valeur nette successorale et l’assurance vie

    Le calcul des droits de succession se base sur l’actif net successoral, qui est la valeur du patrimoine du défunt. Celle-ci comprend :

    • l’actif brut successoral ;
    • les dettes personnelles non garanties ;
    • les frais funéraires.

    ImportantToutefois, certains produits d’investissement comme l’assurance vie peuvent échapper à ce calcul. Ce type de contrat présente des atouts pour la succession en permettant de léguer une part du patrimoine « hors succession » aux bénéficiaires avec des avantages fiscaux.

    Tous les héritiers ont droit à un abattement de 152 500 euros sur le montant légué, en sus des autres abattements. De plus, la flexibilité de l’assurance vie permet au souscripteur de désigner plusieurs bénéficiaires et de modifier la clause bénéficiaire selon l’évolution de sa situation personnelle et familiale.

    Une succession se prépare de son vivant

    Planifier sa succession de son vivant est un acte de responsabilité envers sa famille et ses proches. La communication ouverte sur la répartition de l’héritage est essentielle pour éviter des conflits et des tensions lors du partage.

    De plus, anticiper permet d’optimiser la transmission de son patrimoine. En effet, il existe des moyens de réduire les droits de succession à payer par les héritiers. Cela peut se faire par le biais de donations entre vifs, de l’assurance vie ou encore de testaments bien rédigés.

    A retenir
    • L’héritage et la succession sont des sujets sensibles, mais inévitables.
    • En France, la succession déclenche un processus où les héritiers doivent s’acquitter de droits variables selon le lien de parenté et la valeur de l’héritage.
    • L’assurance vie constitue un excellent outil pour optimiser la transmission de son patrimoine.
    • Planifier sa succession de son vivant est crucial pour prévenir les conflits familiaux et minimiser les impôts à payer par les héritiers.
    Découvrez notre contrat Meilleurtaux Liberté Vie
    Logo redacteur

    Écrit par
    La rédaction Meilleurtaux Placement

    Ça peut vous intéresser

    Archives