mercredi13juin

Moins d'un parisien sur deux. Plus grand monde en somme... Pour le courtier en crédit Meilleurtaux.com, les coupables sont tout trouvés : une conjoncture économique morose et des prix qui restent élevés en dépit de la baisse du nombre de transactions. Deux paramètres qui entretiennent la position d'attente des aspirants à un achat immobilier.

    Ainsi, malgré un apport moyen de près de 40 % et des revenus supérieurs à 8 300 euros, pour un couple, le courtier constate que " moins de 1 parisien sur 2 achète à Paris, un tiers faisant le choix d'acheter en périphérie et 20 % en province. "

    Malgré la chute des taux et des volumes dans la Capitale depuis le début de l'année, le prix moyen du mètre carré reste élevé, à 8 260 euros au premier trimestre 2012, selon les derniers chiffres des Notaires d'Ile-de-France. Certes, les prix ont légèrement marqué le pas, (-1,1% par rapport au 4e trimestre 2011), mais sur une année, ils se sont appréciés de 7 %. Et depuis 2000, la progression est vertigineuse. Sur la dernière décennie, les prix à Paris ont bondi de 186 % et le pouvoir d'achat immobilier pour une mensualité égale à 1/3 du revenu fiscal moyen a baissé de 43 %, passant de 51 m² à 29 m².

    Un niveau élevé des prix qui est donc pour le courtier un " frein majeur auquel s'ajoute l'attentisme des potentiels acheteurs lié à l'incertitude sur l'évolution du cadre règlementaire et d'éventuelles mesures incitatives ".

    " Beaucoup d'incertitudes demeurent sur l'évolution du marché parisien... Une chose est sûre, les taux sont actuellement très avantageux et devraient le rester encore quelques mois. Reste à savoir si la baisse de la demande permettra une baisse des prix qui, combinée à ces bonnes conditions de financement, entrainerait une remontée du pouvoir d'achat immobilier à Paris " conclut Hervé Hatt.
Etre rappelé par un conseiller
Nous envoyer un message
Parlons Placement
Nos placements
PERPlus de retraite et moins d'impôts avec nos PER sans frais d'entrée
Assurance vieDécouvrez nos contrats sans frais d'entrée
SCPIAccédez à l'immobilier professionnel dès 500 €
DefiscalisationInvestissez dans l'économie réelle en réduisant votre impôt