mardi16juin
Un couple entrain de signer une assurance

Les questions sur la manière de sécuriser sa bourse se multiplient au fur et à mesure que les crises sanitaires et économiques avancent. Dans ce sens, les versements programmés s’avèrent être bénéfiques sur certains points, à condition toutefois de bien maîtriser le processus ainsi que les atouts et inconvénients de cette solution de placement.

Le versement programmé est une manière efficace de préserver le rendement assurance vie. Cette solution de gestion du patrimoine budgétaire, caractérisée par une grande souplesse, est de plus en plus préconisée par les experts et les assureurs.

Elle serait en effet efficace pour se prémunir des tendances à la baisse et des situations de crise. Elle convient également aux investisseurs non expérimentés ou à ceux dont le capital à investir n’est pas très important.

En quoi la stratégie du versement programmé ou progressif peut-elle mettre à l’abri les assurances vies face aux crises du marché financier? Comment fonctionne-t-elle et y a-t-il des limites ou des inconvénients ? Le point.

Versements programmés : une manière de diversifier son portefeuille boursier

La situation de crise économique qui sévit actuellement le marché financier est marqué par la chute du CAC 40 aidant et la multiplication par 4 des achats d’actions sur l’indice parisien. Plus de 150 000 nouveaux investisseurs auraient acheté des actions du SBF 120 jusqu’en mars 2020 afin de sécuriser leur rendement assurance vie. Il s’agirait d’une manière fiable de protéger son patrimoine contre les risques de perte.

Dans la mesure où l’évolution des marchés financiers reste floue et que la tendance vers la baisse se poursuit, il est judicieux de diversifier son portefeuille boursier. Pour ce faire, les versements programmés semblent être la meilleure option. Il s’agit d’une gestion des contrats d’assurance vie qui consiste à alimenter son capital tous les mois, tous les trois mois, tous les six mois ou tous les ans. Cet investissement régulier permet de lisser les performances d’une souscription en fonction des changements du marché.

Grâce à cette technique de versement programmé, l’investisseur diminue les risques d’exposer son patrimoine au marché en baisse. En pratique, il achète moins quand les marchés s’accroissent et investit plus lorsque ces derniers montent. De cette manière, l’assuré sera moins stressé et n’aura pas à vérifier ses actions à chaque fois, car les prises de risque sont minimes.

Pour un investissement résistant en temps de crise

Le versement programmé aussi appelé versement progressif permet de lisser la performance de l’investissement en fonction de l’évolution du marché financier. Contrairement à l’investissement unique, les versements trimestriels ou semestriels ont moins d’incidence lors des chutes de titres qui peuvent se produire lorsque le marché financier est incertain. Le capital augmente très légèrement ce qui rend le rendement assurance vie plus stable.

L’investisseur a la capacité de monopoliser son épargne à tout moment, notamment en cas de krach. Les pertes seront beaucoup moins conséquentes que dans le cas d’un versement unique qui s’en sort moins bien en cas de chute des titres. Une option salvatrice pour les investisseurs non expérimentés et les petites bourses!

Le versement programmé sur le long terme

Le versement programmé qui se traduit par un investissement trimestriel, semestriel ou annuel, se répartit comme suit : environ 13,7% du rendement annualisé sur 40 ans, selon les estimations de l’Institut de l’épargne immobilière et foncière. Mais il s’avère que ce mode de placement n’est pas ce qu’il y a de plus rentable sur le long terme. Sur une période de 15 ans, le versement unique, ou « one shot » peut produire un rendement allant jusqu’à 100% contre environ 30% pour le versement programmé.

Comme le marché financier monte plus souvent qu’il ne baisse, les grands investisseurs demeurent plus orientés vers le versement d’une somme importante en un seul coup. Cela leur permet de bénéficier d’une rentabilité considérable. Mais pour les investisseurs qui n’ont pas les moyens de prendre des risques, surtout dans les contextes de crises actuels, il est plus prudent de verser progressivement.

Archives

Etre rappelé
par un conseiller
Nous envoyer
un message
Parlons Placement
Nos solutions
M VIE Notre gamme
d’assurance vie
Plus d'infos
M SCPI Nos SCPI en direct
Plus d'infos
M investissement Nos fonds structurés
Plus d'infos