mercredi25novembre
Conseillère financière expliquant le contrat aux clients au comptoir de la banque portant des gants de protection et un masque facial.

Une étude de l’ACPR (Autorité de contrôle prudentiel et de résolution) publiée le 13 octobre 2020 fait état d’un repli historique du rendement du fonds en euros en 2019. La crise sanitaire aggravant davantage la baisse des taux d’intérêt, la rémunération des épargnants qui ont choisi ce support d’investissement diminuera certainement encore cette année.

L’étude de l’ACPR montre que le rendement assurance vie a fortement chuté de 2018 à 2019. Les assureurs ont été contraints de diminuer la rémunération des épargnants en raison du nouveau recul des taux d'intérêt l’an dernier. D’après le gendarme financier français, les fonds en euros des contrats de capitalisation et d’assurance-vie ont servi en moyenne 1,46 % en 2019.

En guise de comparaison, leur rendement moyen s’élevait à 1,83 % l’année précédente. Atteignant 37 points de base, cette contraction est la plus importante à avoir été constatée depuis 2011. Eu égard aux effets de la crise actuelle, la situation n’est pas près de s’améliorer.

Les assureurs souffrent de la faiblesse des taux d’intérêt

L’ACPR a souligné l’impact limité de la pandémie sur la solvabilité des assureurs. L’institution a ajouté que le secteur a affiché une santé solide vers la fin 2019. Quoi qu’il en soit, elle a tenu à signaler la fragilité de ce diagnostic, surtout avec les taux d’intérêt durablement bas.

Entre décembre 2019 et juin 2020, les assureurs français ont vu leur ratio de solvabilité passer à 240 %, soit une baisse de 27 points de base. Pourtant, les pouvoirs publics ont aidé ces professionnels pour qu’ils puissent renforcer cet indicateur.

L’été dernier, nombre d’assureurs ont levé des fonds dans le but de consolider leurs fonds propres. Il s’agissait pour eux d’un moyen de prévenir de nouvelles difficultés. Aujourd’hui, la prudence reste de mise. Cette attitude a notamment été adoptée par AG2R La Mondiale. En effet, l’organisme français de protection sociale et patrimoniale a de nouveau émis un emprunt obligataire se chiffrant à 500 millions d’euros pour conforter son capital.

Le scénario 2019 risque de se reproduire

L’étude de l’ACPR révèle que la chute du rendement des fonds en euros en 2019 a concerné pratiquement tous les contrats de capitalisation et d’assurance-vie. Le gendarme financier précise aussi que cette baisse reflète une rupture. En effet, jusqu’à l’année dernière, les assureurs se sont efforcés de ralentir le repli des taux d’intérêt pour permettre à leurs produits de conserver leur attractivité.

L’ACPR s’est abstenue de faire des prévisions concernant l’avenir. En tout cas, il est fort probable que la situation survenue en 2019 se reproduise. Ce point de vue est notamment celui du président de Good Value For Money, Cyrille Chartier-Kastler. Ce dernier commente :

Le décrochage du rendement des fonds euros en 2020 devrait être de même ampleur que celui constaté en 2019.

Cyrille Chartier-Kastler

D’après le même interlocuteur, le rendement des contrats d’assurance-vie investis sur des fonds en euros traditionnels variera entre 1 et 1,10 % en 2021.

Archives

Etre rappelé
par un conseiller
Nous envoyer
un message
Parlons Placement
Nos solutions
M VIE Notre gamme
d’assurance vie
Plus d'infos
M SCPI Nos SCPI en direct
Plus d'infos
M investissement Nos fonds structurés
Plus d'infos