mercredi06avril
Homme économisant de l'argent, idées d'économie d'argent pour un investissement futur.

L’Association française de la gestion financière (AFG) se réjouit du bilan très positif des plans d’épargne salariale et de retraite en 2021. Fin décembre dernier, leur encours atteignait la somme record de 167,6 milliards d’euros, soit une hausse de +14 % comparé à la même période 2020. Deux moteurs ont alimenté cette croissance : la bonne santé des marchés financiers (avant les contrecoups observés début 2022) et le dynamisme commercial. Les petites et moyennes entreprises ayant enregistré de très fortes ventes.

Les primes font de la résistance

Important Le plan d’épargne retraite ou PER créé en 2019 a également contribué à la hausse du taux d’équipement et joué un rôle de catalyseur dans la transformation des anciens Perco (plans d’épargne retraite collective) en PER.

Les versements ont aussi progressé, mais à un rythme plus lent, avec 3,7 milliards d’euros d’abondement et de nombreux versements volontaires, soit une hausse de +24 % sur une année.

Cette progression est due à l’installation du PER dans les entreprises étant donné qu’il permet de retrancher ces versements de ses impôts.

Pour leur part, les primes d’intéressement et de participation distribuées par les entreprises ont bien résisté en 2021.

Selon Sophie Lebeau, secrétaire générale du métier épargne salariale et retraite chez Amundi,

Notre structure a prévu d’importantes baisses en 2021, mais cela n’a pas été le cas en dehors de quelques secteurs qui ont été impactés par la crise sanitaire.

Sophie Lebeau

Elle rajoute que

Les résultats des campagnes 2022 sont très positifs conformément aux excellents rendements des entreprises en 2021.

Sophie Lebeau

Un marché largement dominé par Amundi

Chez les acteurs, la situation a tendance à stagner. Les grandes banques et leurs filiales de gestion d’actifs s’imposent sur le marché.

Crédit Agricole et Natixis Interépargne (BPCE) prennent en charge l’équipement de 3 millions de salariés, soit plus de 50 % du marché.

La filiale du Crédit Agricole, Amundi, monopolise le secteur en détenant près de 80 milliards d’euros d’épargne salariale, soit 46 % de la totalité des encours. Elle est suivie de Naxis Investment Managers et de BNP Paribas Asset Management.

Il s’agissait auparavant d’une situation qui bloquait l’innovation. Heureusement, les gammes se renouvèlent peu à peu.

Certaines acceptent les fonds gérés en dehors du groupe teneur de compte.

A découvrir également

  • L’épargne retraite gagne en popularité en France
    13/05/2022
  • Retraite : comment éviter la baisse des revenus ? A chaque âge sa solution
    9/05/2022
  • Épargne salariale : comment réduire ses impôts
    20/04/2022
  • L’assurance vie poursuit sa belle dynamique
    12/01/2022

Archives

Etre rappelé par un conseiller
Nous envoyer un message
Parlons Placement
Nos placements
PERPlus de retraite et moins d'impôts avec nos PER sans frais d'entrée
Assurance vieDécouvrez nos contrats sans frais d'entrée
SCPIAccédez à l'immobilier professionnel dès 500 €
DefiscalisationInvestissez dans l'économie réelle en réduisant votre impôt