mercredi12octobre
Femme âgée effectuant des travaux bancaires et administratifs à domicile, concept de retraite.

Vous envisagez d’ouvrir un plan d’épargne retraite (PER). Voici les 3 points clés à scruter avant de sauter le pas.

Le plan d’épargne retraite (PER) a de nombreux atouts. Si cette solution permet de se garantir un complément de salaire pour ses vieux jours, il est important de se poser les bonnes questions avant d'ouvrir un PER.

Découvrez notre PER sans frais d'entrée

Votre situation fiscale

Tout contribuable a intérêt à épargner pour préparer au mieux sa retraite. Néanmoins, le PER n’est pas forcément le placement le plus intéressant pour un foyer non imposable. L’argent placé sur un PER est en effet bloqué jusqu’à la retraite, et n’est déblocable qu’en cas d'accident de la vie (surendettement, invalidité, etc.) ou dans le cas de l'acquisition de sa résidence principale. Ainsi, si vous souhaitez pouvoir profiter des sommes épargnées à tout moment, il peut être préférable d’opter pour d'autres produits plus adaptés, telle que l’assurance vie ou un livret d’épargne réglementée.

Si vous souhaitez tout de même opter pour ce placement, il est possible de demander la non-déductibilité de vos versements. Cette option vous fera profiter d’une fiscalité modérée lors du retrait de votre capital au moment de la retraite.

Si vous êtes imposable en revanche, le PER offre l’avantage de réduire votre impôt sur le revenu. Et plus vous êtes imposé, plus la déduction est importante. Concrètement, si vous êtes situé dans une tranche haute du barème de l’impôt sur le revenu, c’est-à-dire entre 30 et 45%, elle sera bien plus significative que pour ceux figurant dans la tranche à 11%.

Vos revenus annuels

Bien souvent, il est conseillé de ne pas placer toutes ses économies au même endroit et de diversifier son patrimoine. Si vous percevez une somme d’argent importante (donation, héritage, plus-value sur la revente d’un bien...) réfléchissez à deux fois avant de tout placer d’un coup sur un PER. En effet, les versements d'épargne retraite fiscalement déductibles sont plafonnées tous les ans, et ce plafond est personnalisé.

Par exemple pour 2022, ce dernier correspond à 10% de vos revenus annuels, dans la limite maximale de 32 909 euros (et 76 100 euros maximum pour les travailleurs non-salariés). Autre information importante à connaître : ce plafond annuel est cumulable sur plusieurs années.

Les frais annuels et ponctuels

Une chose essentielle à bien prendre en compte au moment de l’ouverture d’un PER est le niveau de frais annuels et ponctuels. Frais sur versement, frais de gestion annuels, frais d'option ou d'arbitrage... ces derniers sont nombreux et peuvent peser lourd dans la balance.

Pour simplifier la lecture et la compréhension de ces différents frais, la mise à disposition d’un tableau récapitulatif en ligne a été rendue obligatoire depuis le 1er juin dernier. Vous pouvez donc désormais facilement consulter les montants des droits d'entrée ainsi que les frais annuels et ponctuels de votre contrat sur le site internet du gestionnaire.

Découvrez notre PER sans frais d'entrée

A découvrir également

  • Image actualite 1
    PER : pour profiter d’un bonus fiscal en transférant votre assurance vie, il faut se dépêcher
    28/11/2022
  • Image actualite 2
    Perp, Préfon, Perco...Comment regrouper l'ensemble de vos contrats d’épargne retraite sur un PER
    25/11/2022
  • Image actualite 3
    Le succès du plan d’épargne retraite ne faiblit pas
    23/11/2022
  • Image actualite 4
    Jusqu’à combien peut-on verser sur son Plan d’Épargne Retraite (PER) ?
    21/11/2022

Archives

Nos placements
PERPlus de retraite et moins d'impôts avec nos PER sans frais d'entrée
Assurance vieDécouvrez nos contrats sans frais d'entrée
SCPIAccédez à l'immobilier professionnel dès 500 €
DefiscalisationInvestissez dans l'économie réelle en réduisant votre impôt