lundi19février
tirelire avec des pièces

L’assurance-vie monosupport est caractérisée par ses fonds en euros. Il s’agit d’un placement sans risques qui se démarque aussi par sa performance au niveau du rendement. Ce type de contrat est qualifié de support d’épargne le plus rentable du marché, car en plus de son taux élevé, il dispose d’un régime fiscal privilégié.

Le contrat vie monosupport est la forme traditionnelle de l’assurance-vie. Il est actuellement délaissé en faveur des contrats multisupports, qui sont plus proposés par les assureurs à la souscription. Or, le placement en fonds en euros est liquide et garantit le capital.Il cible plutôt les épargnants ayant un profil prudent. De plus, ce support d’investissement dispose d’un effet cliquet sécurisant annuellement les profits générés par le contrat.

Son rendement supérieur à 2%, ainsi que ses avantages fiscaux placent ce support à la première place au classement des placements les plus rentables du marché. En effet, ses gains peuvent être très peu taxés en cas d’ancienneté du contrat.

Un rendement pouvant atteindre plus de 2%

En matière d’assurance-vie, l’assureur doit placer l’argent de l’assuré sur des supports financiers afin de le faire fructifier. Pour cela, il a recours à des emprunts obligataires dont le rendement du placement en dépend. Au cours de ces dernières années, les compagnies d’assurances ont voulu diversifier leurs investissements et se sont plus penchées sur les obligations issues d’entreprises privées.

Compte tenudes différentes stratégies de gestion adoptées par les assureurs ainsi que des facturations élevées des distributeurs, l’écart de rendement est considérable entre les bons et les mauvais contrats d’assurance.En 2017, la rémunération moyenne du marché de l’assurance-vie tournait autour de 1,5%. Particulièrement, pour les fonds en euros, celle-ci s’élevait à plus de 2%.

Des avantages fiscaux non négligeables

Le contrat assurance vie profite d’un régime fiscal avantageux. En effet, les bénéfices découlant du placement sont peu taxés, qu’il s’agisse d’un investissement monosupport ou multisupport. Concrètement, seuls les intérêts au moment du retrait partiel ou total sont inclus dans l’assiette imposable. Par exemple, un retrait de 1 000 euros sur un contrat de 20% d’intérêts comportera 200 euros d’intérêts.

La fiscalité en assurance-vie varie selon l’ancienneté du contrat et la date de versement. Les profits issus des dépôts d’argent antérieurs au 27 septembre 2017 sont soumis à l’ancien régime qui est le barème progressif de l’impôt sur le revenu. Le contribuable peut toutefois choisir le prélèvement forfaitaire libératoire (PFL) :

  • De 7,5% pour une convention de plus de 8 ans ;
  • De 15% si le contrat a duré entre 4 et 8 ans ;
  • De 35% si la signature du contrat date de moins de 4 ans.

Les intérêts générés par les versements effectués depuis le 27 septembre 2017, quant à eux, sont soumis au prélèvement forfaitaire unique (PFU) de 30%, contributions sociales incluses.

L’assurance-vie est plus bénéfique pour les contrats de plus de 8 ans, du fait de l’abattement annuel de 4 600 euros pour un célibataire et de 9 200 euros pour un couple.Si l’impôt dégressif de 7,5% est applicable pour les contrats présentant un encours de 150 000 euros (net de retrait), le PFU sera appliqué au-delà de ce seuil.

Archives

Etre rappelé
par un conseiller
Nous envoyer
un message
Parlons Placement
Nos solutions
M VIE Notre gamme
d’assurance vie
Plus d'infos
M SCPI Nos SCPI en direct
Plus d'infos
M investissement Nos fonds structurés
Plus d'infos