jeudi08février
pièces de monnaie et une main levant le pouce

Le contrat multisupport a toutes ses chances de faire un maximum d’adhérents dans les années à venir. Offrant un accès à la quasi-totalité des supports d’investissement, il promet une rentabilité importante. Celle-ci dépend toutefois de la conjoncture économique du moment. En outre, ce contrat de genre nouveau est aussi associé à un cadre fiscal plus qu’avantageux.

L’assurance vie conservera certainement encore longtemps son statut de placement préféré des Français. Une popularité qui est susceptible de décupler davantage avec l’arrivée des contrats multisupports. Ceux-ci permettent en effet d’accéder à divers supports, pour ne citer que le fonds en euros et les unités de compte. Leur rentabilité s’avère aussi conséquente.

Un bon choix du type d’investissement est toutefois de mise, afin de rehausser ses gains. En outre, la fiscalité de l’assurance vie est visiblement la plus avantageuse. Mis à part les prélèvements sociaux et les abattements, il suffit d’un bon montage pour échapper littéralement à toute forme d’imposition.

Introduction au contrat multisupport

En matière d’assurance-vie, un contrat multisupport se révèle très avantageux. Cette appellation fait effectivement référence à l’accès au fonds en euros, à des unités de compte, mais encore à différents fonds de diversification placés en Bourse et/ou en immobilier.

Si ce type de contrat est adapté à tous les profils d'investisseurs, ceux désireux d’investir leur patrimoine dans des Sicav et FCP sont les premiers à y trouver leur compte. Ils bénéficient en effet d’un cadre fiscal intéressant.

Une rentabilité conséquente

Un contrat multisupport est reconnu pour son niveau de rentabilité accru. Par temps favorable, certains supports offrent jusqu’à 15 % par an. Certaines conjonctures peuvent toutefois occasionner des pertes significatives pour les investisseurs misant sur les actions, un actif très volatile.

La rentabilité de ce type de contrat d’assurance vie est toutefois tributaire du type d’investissement. Ainsi, un multisupport associé au fonds en euros reste similaire à un contrat classique, en termes de garantie en capital, d’effet cliquet, ou encore de liquidité.

Pour un placement en unités de compte, les gains sont proportionnels au nombre d’investissements. Si l’on prend l’exemple des fonds obligataires, le coupon, l’évolution des taux d’intérêt et la maturité de l’obligation pèsent sur les gains.

Impôts et abattements

Malgré la mise en place d’une flat tax (PFU à 30 %), l’assurance vie est toujours associée à une fiscalité très profitable. En effet, son barème d’impôt sur les gains est le plus faible du marché.

De plus, au bout de 8 ans de détention, seuls les prélèvements sociaux sont prélevés : l’abattement annuel (4 600 euros pour les célibataires et 9 200 euros pour les couples) permet de contourner l’imposition.

Mieux encore, certains contrats notamment ceux alimentés avant l’âge de 70 ans du titulaire, sont libérés des droits de succession à son décès. Un avantage qui s’explique par l’abattement de 152 500 euros appliqué aux bénéficiaires taxés.

Archives

Etre rappelé
par un conseiller
Nous envoyer
un message
Parlons Placement
Nos solutions
M VIE Notre gamme
d’assurance vie
Plus d'infos
M SCPI Nos SCPI en direct
Plus d'infos
M investissement Nos fonds structurés
Plus d'infos