mercredi17janvier
baisse de la collecte

Selon les dernières statistiques de la FFA (Fédération française de l’assurance), le marché de l’assurance-vie a affiché une décollecte nette de l’ordre de 500 millions d’euros en novembre dernier. Sur les 11 premiers mois de 2017, il ressort par contre une collecte nette de 6,7 milliards d’euros. Amorcé depuis quelques années, le recul de la collecte nette de l’assurance-vie se poursuit ainsi étant donné que sur la même période de 2016, celle-ci était de 16,8 milliards d’euros. Un spécialiste associe cette nouvelle baisse à plusieurs facteurs. Gros plans !

Les données de la FFA (Fédération française de l’assurance) sur l’assurance-vie révèlent qu’en novembre dernier :

  • les dépôts ou cotisations se sont élevés à 10,8 milliards d’euros contre 11,8 milliards d’euros en octobre ;
  • les retraits ou prestations ont atteint 11,3 milliards d’euros contre 10 milliards d’euros en octobre.

En novembre 2017, la décollecte nette, la différence entre les cotisations perçues et les prestations versées, s’est ainsi établie à 500 millions d’euros, à comparer à la collecte nette de 400 millions d’euros enregistrée sur la même période en 2016.

Le recul de la collecte persiste

De janvier à novembre 2017, le montant des cotisations que les sociétés d’assurance ont collecté est évalué à 120 milliards d’euros, ce qui renvoie à un léger recul si l’on compare ce niveau à celui enregistré sur la même période en 2016. Plus précisément :

  • les versements sur les supports unités de compte se sont établis à 33 milliards d’euros, ce qui représente 28% des cotisations ;
  • les prestations versées ont crû à 113 milliards d’euros s’ils étaient de 105 milliards d’euros un an plus tôt.

Au cours de ces 11 premiers mois de 2017, la collecte nette de l’assurance-vie s’est élevée à 6,7 milliards d’euros contre 16,8 milliards d’euros en 2016 où une baisse de 29% avait déjà été enregistrée par rapport à 2015. Cette année, la collecte nette devrait encore reculer.

Les facteurs à l’origine de la baisse de la collecte

Publiés dans un communiqué, ces chiffres de la FFA n’ont été accompagnés d’aucune explication. C’est Philippe Crevel, directeur du Cercle de l’épargne, qui indique que l’assurance-vie pâtit non seulement de l’application de la flat tax ou le prélèvement forfaitaire unique, mais également du succès de l’immobilier. Il renchérit que

la baisse des rendements et la nécessité pour les assurés d’acquérir des unités de comptes freinent la collecte.

Philippe Crevel.

Le directeur du Cercle de l’épargne estime que l’annonce des rendements 2017 des fonds en euros pourrait peser sur la collecte. Selon ses prévisions, le rendement moyen basculerait de 1,9% en 2016 à 1,5% en 2017.

À noter qu’à la fin du mois de novembre dernier, l’encours des contrats d’assurance-vie s’est hissé à 1 679 milliards d’euros, ce qui renvoie à une hausse annuelle de 4%.

Archives

Etre rappelé
par un conseiller
Nous envoyer
un message
Parlons Placement
Nos solutions
M VIE Notre gamme
d’assurance vie
Plus d'infos
M SCPI Nos SCPI en direct
Plus d'infos
M investissement Nos fonds structurés
Plus d'infos