mardi11septembre
Bonne performance du contrat vie en 2018

Après une année 2017 en berne, l’assurance-vie renoue avec le succès. Rien qu’en sept mois, la collecte nette de ce placement en 2018 a atteint le double de celle enregistrée durant l’année 2017 entière. Ce placement demeure alors le produit d’épargne préféré des Français, notamment grâce au Prélèvement forfaitaire unique (PFU).

Au cours des sept premiers mois de 2018, l’assurance-vie a réalisé une collecte nette de 15,3 milliards d’euros. C’est déjà deux fois plus que les résultats de l’année 2017 entière ! Effectivement, ce placement n’avait cumulé que 4,8 milliards d’euros, un an plus tôt, à la même période.

Si l’assurance-vie connaît un grand succès, c’est en grande partie grâce à l’instauration de la nouvelle fiscalité au début de l’année. En effet, le Prélèvement forfaitaire unique (PFU) ou flat tax de 30% a contribué à la compétitivité de ce placement. En effet, il inclut l’impôt sur le revenu et les prélèvements sociaux.

2018, un bon millésime pour le contrat-vie

En 2017, l’assurance-vie peinait à atteindre 5 milliards d’euros de collecte nette au terme des sept premiers mois. Sur la même période en 2018, ladite collecte nette a été de 15,3 milliards d’euros. Statistiquement, c’est trois fois mieux que l’année dernière. Cela va même plus loin : les chiffres des sept premiers mois de 2018 sont deux fois supérieurs à ceux de l’année 2017 dans son ensemble.

Parmi les paramètres qui ont contribué à ce succès, on peut citer :

  • le désengagement de l’immobilier ;
  • l’instauration du prélèvement forfaitaire unique ou flat tax ;
  • les rendements positifs des fonds en euros.

Les fonds en euros ont créé la surprise

Au terme de l’année 2017, les observateurs avaient misé sur une baisse du rendement des assurances vie. Et pourtant, les assureurs ont dévoilé des chiffres rassurants quant à l’exercice 2017 : les rendements se sont stabilisés autour de 1,8% en moyenne, certains ont même connu la hausse.

En outre, si l’année 2018 est autant favorable à l’assurance-vie, c’est également grâce à la fiscalité nouvellement instaurée. Pour les versements effectués après le 27 septembre 2017, la flat tax de 30% s’appliquera. Pour rappel, cette fiscalité englobe les prélèvements sociaux de 17,2% et l’impôt sur le revenu de 12,8%.

Les contrats-vie profitent du déclin de l’immobilier

Cette nouvelle fiscalité ne favorise pas l’investissement dans l’immobilier. En effet, elle exclut les revenus immobiliers du prélèvement forfaitaire unique. Les investisseurs ont alors tendance à déplacer leur épargne ailleurs, le barème progressif de l’impôt sur le revenu de l’immobilier n’étant pas des plus avantageux.

Lorsque ce contexte est combiné avec l’augmentation des prix de la pierre, il n’est pas étonnant que les placements comme l’assurance-vie retrouvent de la vigueur.

Archives

Etre rappelé
par un conseiller
Nous envoyer
un message
Parlons Placement
Nos solutions
M VIE Notre gamme
d’assurance vie
Plus d'infos
M SCPI Nos SCPI en direct
Plus d'infos
M investissement Nos fonds structurés
Plus d'infos