La possibilité de sortie est à considérer même en s’engageant dans un placement à courte durée

Engagement placement courte durée

Thésauriser ou investir ? Telle est la question que se posent les épargnants lorsqu’ils ont un projet à court terme à réaliser. Mais avec une nette remontée du coût de la vie, la réponse vient d’elle-même. L’investissement du capital est de loin plus bénéfique, car cela permet d’engendrer des intérêts. Reste ensuite à traiter un sujet décisif qui est la possibilité de retrait.

Avec une inflation galopante, s’établissant à 1,8% à fin décembre 2018, l’argent mis de côté par les épargnants est exposé à une perte de pouvoir d’achat surtout lorsque celui-ci est placé dans un produit sécurisé dont la grande majorité rapporte très peu actuellement. Il est de ce fait plus opportun de bien choisir son placement.

Un choix pendant lequel il est essentiel de prendre en compte le processus de sortie. Il va sans dire, en effet, qu’un investissement a pour but de se construire un capital permettant de mettre sur pied un projet. S’agit-il alors d’un dessein à court terme ou d’une visée encore lointaine, mais dans tous les cas il aboutira à un retrait.

Un livret boosté pour un reversement instantané

Épargner par précaution ou prévoir des liquidités pour réaliser dans les jours à venir un ou plusieurs projets mérite que l’on choisisse une solution de placement rémunérée. En effet, l’inflation peut contribuer à l’érosion du capital si son détenteur le laisse dormir au lieu de l’investir. Actuellement, les livrets encadrés par l’État sont les plus plébiscités pour se servir d’épargne de précaution en raison de la grande disponibilité des fonds. Mais ils sont surtout choisis pour leur défiscalisation et la garantie qu’ils offrent.

Toujours est-il que ces enveloppes ne sont plus aujourd’hui à même de préserver l’argent des épargnants contre la hausse du coût de la vie. Celle-ci s’étant élevée à 1,8% au 31 décembre dernier alors que les rendements de ces produits se trouvent à un niveau largement inférieur. Celui du PEL, par exemple, est de 1% tandis que celui du livret A et du LDDS, 0,75%.

Les livrets à taux boostés sont, dans ce cas, des alternatives intéressantes en raison de leur rémunération fortement compétitive, frôlant les 3%. Sauf que cette offre alléchante n’est pas prévue pour durer puisqu’à l’échéance de la promotion, la rétribution reprendra son taux de base qui avoisine le 0,20%.

À défaut de rendement élevé, ces produits bancaires offrent néanmoins une sécurité des fonds qui peuvent d’ailleurs être instantanément récupérés par leurs détenteurs en cas de besoin. Aussi est-il possible d’y bloquer son argent seulement durant le trimestre pendant lequel la rémunération est intéressante.

Une assurance-vie pour un horizon de placement plus loin

L’épargne à court terme étant la solution idéale pour anticiper les éventuels coups durs, il est quand même conseillé d’avoir connaissance du fonctionnement du placement choisi afin de s’assurer que ceci correspond à son horizon d’investissement.

Les contrats vie en euros, par exemple, garantissent la préservation du capital. Mais il faut savoir qu’ils sont plus avantageux en matière de fiscalité à mesure que le placement perdure. En outre, si ce support financier rapportait en moyenne 1,8% en 2018, chaque contrat est rémunéré différemment. Certains sont moins généreux tandis que d’autres le sont davantage. D’où la nécessité de recourir à un comparatif assurance vie.

Investir dans des supports en unités de compte peut être également envisagé si l’épargnant accepte de prendre une certaine dose de risques. Entendant par cela que les actifs sont exposés aux marchés boursiers qui sont pourtant instables au point de faire subir une éventuelle perte en capital à l’investisseur.

Et en cas de retrait d’argent, le temps d’attente plus ou moins long peut requérir une grande patience de la part de l’assuré. Le fait est qu’un délai de deux mois tout au plus est accordé à la compagnie, à en croire le code des assurances. À savoir, il est possible de se trouver rapidement rétribué, en quelques jours seulement, avec un contrat signé auprès d’un assureur en ligne.

Archives

Back to top