jeudi16mai
Scpi canaux investissement référence senior

L’immobilier locatif est un investissement sûr et des plus rentables, mais ne manque pas toutefois de contraintes. Face à lui, son alternative Pierre Papier, semble moins complexe tout en affichant de nombreux atouts. C’est la raison pour laquelle il est classé parmi les plus plébiscités en France. Les actifs âgés sont même conseillers d’y investir leur argent pour mieux se préparer à leur départ en retraite.

La proximité du départ à la retraite est toujours une source de stress pour bon nombre de salariés âgés qui appréhendent les éventuels changements de niveau de vie en raison de la baisse des revenus. Mais la solution est toutefois à portée de la main, car il est possible de se constituer des ressources complémentaires pour maintenir ses habitudes le moment venu.

Acheter des parts de SCPI (Sociétés Civiles de Placement Immobilier) fait partie des solutions de référence qui intéressent les travailleurs seniors. Et outre son accès facile ainsi que son fonctionnement des plus commode, ce placement peut rapporter plus de 5% de profits.

L’essentiel est de bien choisir le type correspondant à son profil d’investisseur. Pour cela, il faut connaître ses horizons d’investissement. D’autres critères viennent ensuite en ligne de compte, notamment le taux de rentabilité et la qualité du patrimoine.

La Pierre Papier, moins risquée que l’immobilier locatif

Le marché de l’immobilier locatif comporte plusieurs risques, ne serait-ce que de citer la remontée incessante du prix des biens dans la zone euro, notamment dans les grandes agglomérations. Investir dans les SCPI apparait alors comme un choix plus judicieux, d’autant plus que le placement comporte deux atouts majeurs :

  • Un accès facile, car les frais de souscription abordables (quelques centaines d’euros seulement) ;
  • Une rentabilité fortement bénéfique, allant au-delà de la moyenne nationale.

L’on peut dire que les seniors auraient tout intérêt à en acheter des parts étant donné que c’est un moyen très efficace de disposer d’un complément de revenu permettant d’affronter la retraite. Ces travailleurs âgés pourront même prétendre au versement de leurs rentes bien avant leur départ.

Plusieurs points à considérer avant toute décision

C’est le choix de la SCPI qui parait quelque peu délicat, car le type d’enveloppe doit correspondre au profil de l’investisseur. À savoir, deux statuts sont approuvés par l’Autorité de Marchés Financiers (AMF) :

  • Les SCPI à capital fixe ;
  • Les SCPI à capital variable.

Si les premiers souffrent d’un manque de liquidité, les seconds permettent aux associés d’acquérir ou de céder leurs parts comme bon leur semble. Pour ce faire, les investisseurs sont tenus de se mettre en contact avec la société de gestion pour la fixation des coûts. À noter que la recherche des potentiels acheteurs revient au gestionnaire.

Si la détention de parts de SCPI semble simple et avantageuse, surtout lorsqu’elles sont associées à des assurances vies, elle pourrait l’être encore plus en considérant tous les critères possibles, notamment :

  • Le rendement qui ne doit pas descendre en deçà des 5% ;
  • L’historique de la capitalisation réalisée par la SCPI qui doit dépasser les 250 millions d’euros ;
  • Le taux d’occupation qui doit être assez élevé, à 90% au minimum ;
  • La qualité du patrimoine immobilier dont les actifs doivent combiner les neufs et les anciens ;
  • La répartition des biens qui doit se trouver dans les capitales les moins statiques de l’Europe.

Archives

Etre rappelé
par un conseiller
Nous envoyer
un message
Parlons Placement
Nos solutions
M VIE Notre gamme
d’assurance vie
Plus d'infos
M SCPI Nos SCPI en direct
Plus d'infos
M investissement Nos fonds structurés
Plus d'infos