mardi25août
Agent d'affaires planifiant avec un couple de retraités leurs futurs investissements.

Les contrats d’assurance-vie ont subi une décollecte moyenne de 2 milliards d’euros par mois depuis mars dernier, selon les derniers chiffres fournis par la FFA (Fédération française de l’assurance). Les analystes considèrent qu’il s’agit d’une conséquence directe de la crise actuelle. Par ailleurs, les épargnants ont retiré environ 5 milliards d’euros depuis janvier, un niveau jamais atteint depuis 2011.

Actuellement, les unités de compte (UC) se démarquent en matière de rendement assurance vie. En effet, les rémunérations potentielles sont assez importantes sur ce type de contrat. Les épargnants s’exposent toutefois à quelques risques avec ces supports de placement, contrairement aux fonds en euros. Ces derniers offrent en effet une garantie sur le capital investi.

Quoi qu’il en soit, les UC ont représenté 35 % du montant de collecte dans le secteur durant les six premiers mois de l’année. Leur montée en puissance devrait se poursuivre à terme, car les assureurs tendent désormais à orienter les épargnants vers ces produits.

Une dynamique maintenue malgré la conjoncture

D’après la FFA, les assureurs-vie ont collecté plus de 54 milliards d’euros au cours du premier semestre. Le volume des cotisations a donc baissé significativement par rapport à l’année dernière. En effet, sur la même période, les acteurs du secteur sont parvenus à réaliser une collecte à hauteur de 74 milliards d’euros.

En même temps, les Français ont investi 19 milliards d’euros dans les unités de compte de janvier à juin. Ce montant est non négligeable, même dans un secteur avec un encours estimé à 1 766 milliards d’euros.

Concernant les sorties, les compagnies d’assurance ont versé des prestations atteignant 59 milliards d’euros durant les six premiers mois de l’année. Selon les analystes, ce montant se rapproche des versements effectués durant le premier semestre 2019.

Une menace pour l’économie

En juin 2020, les épargnants français ont retiré 10,5 milliards d’euros auprès de leurs assureurs-vie. Quant aux placements, ils ont été estimés à 9,9 milliards d’euros en tout. Le secteur affiche ainsi une collecte négative nette de près de 700 millions d’euros.

Après trois mois successifs de décollecte, les sorties d’épargne massives se sont donc poursuivies en juin dernier. Cette tendance inquiète de plus en plus les professionnels du secteur. Comme l’a expliqué la présidente de la FFA, Florence Lustman :

Tous les milliards qui sortent, corrélativement ce sont des milliards qui ne sont pas investis dans les entreprises. […] S'il y a moins d'actifs, il y a moins d'investissements aussi. C'est une très mauvaise nouvelle pour l'économie.

Florence Lustman

Les assureurs s’efforcent néanmoins de rester positifs, comptant notamment sur la reprise post-confinement. D’ailleurs, les cotisations de juin ont affiché une hausse par rapport aux 5,7 milliards d’euros enregistrés en mai dernier.

Archives

Etre rappelé
par un conseiller
Nous envoyer
un message
Parlons Placement
Nos solutions
M VIE Notre gamme
d’assurance vie
Plus d'infos
M SCPI Nos SCPI en direct
Plus d'infos
M investissement Nos fonds structurés
Plus d'infos