DISPOSITIF COVID-19 En savoir plus

Dans le contexte actuel, nos équipes restent mobilisées et opérationnelles à distance. Les agences sont fermées.
1. Contactez-nous de préférence par email, et sinon au 0800 113 133 (Service & appel gratuits).
2. Limitez au maximum les échanges par courrier et privilégiez vos opérations (arbitrages, versements, rachats partiels) via votre accès Client en ligne.

jeudi12mars
gestion des finances

Le début d’année est depuis toujours l’occasion pour les assureurs vie de communiquer le rendement de leurs contrats pour le compte de l’an dernier. Au tableau pourtant, les rémunérations des fonds euros affichent toujours une tendance baissière. Parmi les listés, ceux proposés par La Banque Postale et assurés par CNP Assurances n’ont pas fait très bonne figure.

La baisse significative des taux de marchés a impacté ces dernières années le rendement assurance vie en euros. Celui de 2019 n’est pas prêt de remonter, notamment pour les contrats de La Banque Postale dont presque l’intégralité est gérée par le leader du secteur, CNP.

En effet, bon nombre d’entre eux ne rapporteront pas plus de 1%, à moins que le détenteur du placement ne consente à investir une certaine part de ses fonds dans des unités de compte. Une autre solution serait aussi de profiter des périodes promotionnelles pour effectuer des versements.

À savoir, depuis le début janvier, l’assureur et la filiale de La Poste se sont considérablement rapprochés pour un partenariat unique, dont le but serait de former un grand pôle de bancassurance public.

Des rémunérations en dessous de 1% pour la plupart

La baisse tendancielle des taux de participation aux bénéfices des fonds en euros n’a pas épargné les contrats de La Banque Postale. Les contrats disponibles sur le marché tels que ceux appartenant à la gamme Vivaccio, produit d’assurance-vie phare de l’établissement, y sont passés.

En effet, perdant un demi-point de rendement en comparaison avec 2018, ceux-ci ne rapportent pas plus de 1% : 0,80% plus précisément. Force est également de constater que la situation des contrats fermés à la commercialisation comme Solécio et GMO n’est pas plus brillante, avec leur rémunération largement en deçà de ce seuil.

En revanche, quelques-uns demeurent en niveau supérieur malgré un net recul par rapport à 2018. C’est bien le cas d’EasyVie, distribué par EasyBourse, le courtier en ligne du groupe, qui voit son rendement dégringoler de 2,50% à 1,50%.

Le contrat BPE Émeraude, distribué par sa banque privée BPE et lancé l’an dernier garde également la tête hors de l’eau avec un taux variant entre 1,35% et 1,42% selon le montant des frais de gestion.

À noter qu’en dépit de la finalisation en cours du rapprochement entre La Banque Postale et CNP Assurances qui devrait à terme permettre à ce dernier de monopoliser le partenariat bancaire, BPE demeurera un modèle ouvert. Aussi, ses contrats sont-ils également assurés par Suravenir. Au directeur général de CNP, Antoine Lissowski, de faire valoir :

Pour la banque privée, le modèle ouvert est beaucoup plus efficient. Dans l’univers patrimonial, les produits se renouvellent plus vite, il faut travailler sur des petites séries. Nous n’allons pas imposer à une filiale de La Poste d’être en partenariat unique avec nous.

Antoine Lissowski

Bénéficier d’un rendement intéressant, mais à certaines conditions

Pour ce qui est de Cachemire 2, sa rémunération oscille entre 1,25% et 1,75%. Les conditions pour atteindre ce plafond de rendement sont fort simples :

  • L’investisseur doit profiter des périodes de promotion pour nourrir son placement à hauteur de 2 500 euros au minimum ;
  • L’investisseur doit miser en partie (entre 20 et 50% de ses fonds) sur les unités de compte.

Concrètement, il a été possible de jouir d’un rendement de 1,55% avec Cachemire 2 en ayant investi au moins 30% de son argent dans des UC, le 2 septembre au 9 novembre 2019. En outre, le contrat vie aurait pu rapporter 1,75% avec un versement de 50% en UC entre le 2 janvier et le 27 avril de la même année.

Enfin, il convient de préciser que La Banque Postale applique une politique exceptionnelle pour les contrats de cette gamme. En effet, il les octroie des frais de gestion sur encours dégressifs alors que généralement, le bancassureur n’accorde, de manière constante, aucun bonus.

Archives

Etre rappelé
par un conseiller
Nous envoyer
un message
Parlons Placement
Nos solutions
M VIE Notre gamme
d’assurance vie
Plus d'infos
M SCPI Nos SCPI en direct
Plus d'infos
M investissement Nos fonds structurés
Plus d'infos