mercredi01juin
Les mains des vieilles femmes mettent de l'argent dans la tirelire, le concept de retraite, d'épargne.

À compter du 1er juin, les compagnies d’assurances, banques et courtiers ont l’obligation d’afficher librement l’ensemble des frais facturés dans le cadre d’un contrat d’assurance vie ou d’un plan épargne retraite.

Une bonne nouvelle pour les épargnants. Dès le 1er juin, la comparaison des frais facturés par les assureurs, banquiers ou courtiers dans le cadre d’un contrat d’assurance vie ou d’un plan épargne retraite (PER) est facilitée. Les consommateurs ont désormais accès, directement sur internet, à un tableau récapitulatif des frais standardisé. Un document « simple, clair et lisible par tous » promet le gouvernement.

Avec ce nouveau tableau, les assureurs et distributeurs doivent faire preuve de transparence notamment sur le montant minimum de versement initial, les droits d'entrée et les frais annuels et ponctuels.

Découvrez nos PER

Un tableau plutôt dense

« Il était nécessaire que les investisseurs puissent connaître précisément les frais liés à leur placement. La seule limite à ce tableau, c’est que l’ensemble des frais possibles y figurent. Or, cela peut être trompeur pour le consommateur. Un particulier peut penser que des frais liés à des investissements en SCPI lui seront prélevés automatiquement, alors qu’il n’en a pas dans son contrat. Au-delà de ce point, une meilleure transparence ne peut avoir que des bénéfices », se félicite Stefan De Quelen, directeur général de Meilleurtaux Placement, interrogé par Le Parisien.

Dans deux exemplaires transmis par Bercy et publiés par MoneyVox, on peut comprendre précisément ligne par ligne chaque frais. Mais si ce nouveau tableau est simplifié, il reste dense. Le consommateur devra notamment être vigilent sur les frais de versement. « Ces frais d'entrée dépassent régulièrement les 3% sur les assurances vie proposées par les banques ou réseaux d'assurance : un niveau de frais qui vous fait perdre d’emblée 2 ans de rémunération ! La moyenne de ces frais pour le PERin est estimée à 3,18% mais ils peuvent atteindre 5% pour certains contrats. Que ce soit pour l'épargne retraite ou l'assurance vie, ils ont un impact conséquent sur la rentabilité du contrat », rappelle MoneyVox.

Vers encore plus de transparence dès le 1er juillet

Mais cet exercice de transparence des frais de l’assurance et des PER va plus loin. Le ministère de l’Economie et des Finances a déjà fait savoir que « le total des frais supporté par chaque unité de compte ou chaque actif sera désormais affiché, dès le 1er juillet 2022 en matière d'inform

ation précontractuelle et à partir de 2023 pour la campagne d'information annuelle de l'exercice 2022. »

Découvrez nos PER

A découvrir également

  • Le nouveau plan d'épargne retraite reprend son envol
    24/06/2022
  • Épargne Retraite : 4 raisons de transférer vers un PER
    13/06/2022
  • L’ACPR réprouve les manquements des assureurs en matière d’assurance vie et retraite
    9/06/2022
  • Le succès du plan d’épargne retraite ne faiblit pas malgré ses imperfections
    7/06/2022

Archives

Etre rappelé par un conseiller
Nous envoyer un message
Parlons Placement
Nos placements
PERPlus de retraite et moins d'impôts avec nos PER sans frais d'entrée
Assurance vieDécouvrez nos contrats sans frais d'entrée
SCPIAccédez à l'immobilier professionnel dès 500 €
DefiscalisationInvestissez dans l'économie réelle en réduisant votre impôt