vendredi18août
Une personne en train de faire des calculs

La diminution régulière des rendements en assurance-vie (enveloppe préférée des Français) pousse les compagnies d’assurances à trouver d’autres solutions afin d’appuyer les épargnes de leurs clients. Un professionnel de l’assurance-vie témoigne qu’elles sont nombreuses à proposer le taux boosté, qui consiste à majorer le taux de la part investie en fond en euros. Explications!

Avec la baisse considérable du rendement de l’assurance-vie, de nombreux assureurs encouragent leurs clients à opter pour des investissements diversifiés des épargnes, tout en bonifiant le taux à travers les montants investis en fonds en euros.

En général, il faut une quote-part minimale d'unités de compte, une prise de risque et une barrière du montant investi pour bénéficier du taux boosté. La proportion de la somme placée en support en euros oscille entre 30 et 40 % pour pouvoir profiter du bonus, mais il faut prendre en compte le montant minimum exigé par l'assureur.

Au niveau du calcul de la majoration, soit, on obtient un surplus de 0,40 % du taux de rendement en fonds en euros, soit le taux de rémunération est revalorisé de 40 %.

Unités de compte, pour quelle raison ?

Le fonds en euros garantit davantage de sécurité pour les épargnants qui optent pour un contrat d’assurance-vie. Il reste le principal moyen d’investissement pour les 80 % des sommes versées sur cette forme d’assurance.

Et c’est la raison pour laquelle bon nombre de Français la choisissent. Toutefois, depuis ces derniers temps, la diminution considérable des rendements demeure remarquable. Force est de constater que ce taux bas va affecter les bénéfices pour les années à venir.

Face à cette situation, les compagnies d’assurances déploient de nombreux efforts au niveau de la sensibilisation des épargnants concernant la diversification de leur épargne. Notamment, elles proposent des bonus de rendement. Ainsi, il suffit d’opter pour les unités de compte pour obtenir une majoration sur le fonds en euros.

Taux boosté, comment ?

Certes, chaque établissement possède son propre mode d’attribution du taux boosté. Mais la majorité d’entre eux requièrent une quote-part minimale d’unités de compte, une prise de risque exigée et quelquefois, une barrière du montant investi.

Certaines compagnies d’assurances accordent un taux boosté à partir de 10 000 euros en assurance-vie, avec une proportion de 30 % investie en unités de compte. Alors que d’autres exigent un montant minimum de 50 000 euros, auquel les 40 % sont injectés dans les unités de compte.

Cependant, le bonus peut être effectif pour une épargne détenue (pendant l’encours du contrat) ou seulement lors des nouveaux versements. Ainsi, les sommes concernées conditionnent les pratiques. Néanmoins, il est à préciser que le taux boosté est réservé seulement à la part du versement placée en fonds en euros.

Calcul du taux boosté

Afin de mieux comprendre son fonctionnement, il est préférable de porter davantage d’attentions concernant le calcul de ce bonus.

Voici une explication simplifiée à travers des illustrations. D’abord, il existe deux types de bonus : bonus A et bonus B. Avec le premier, la majorité des offres peuvent bénéficier d’un surplus de taux de rendement avec une prime. Ainsi : on peut profiter d’une majoration de 0,40 % du taux de rendement en fonds en euros.

En d’autres termes, un surplus de 2,40 % (2 + 0,40) sera raccordé à un taux de rendement de 2 %. Pour la deuxième forme de bonus, on utilise un coefficient multiplicateur au taux de rendement. Sur ce point, le taux de rémunération sera revalorisé de 40 %.

C’est-à-dire, le taux de rendement du fonds en euros est augmenté de 40 %. Prenons toujours le taux de rendement de 2 %, cette fois-ci, le taux majoré sera de 2,80 % (soit 2 + (2 x 40 %) = 2,80 %, ou 2 % x 1,4 = 2,80 %).

D’une première impression, les offres sont approximatives, mais laissons au rendement de faire la différence !

Malgré tout, les compagnies d’assurance vie ne doivent pas négliger leur part de responsabilité à propos des mesures d’accompagnement et d’information de leurs clients pour ces démarches.

A découvrir également

  • Image actualite 1
    L’ISR, le prochain relais de croissance incontournable de votre portefeuille ?
    25/11/2022
  • Image actualite 2
    La remontée des taux rebat les cartes pour le marché obligataire
    24/11/2022
  • Image actualite 3
    5 idées reçues sur l’assurance vie
    22/11/2022
  • Image actualite 4
    Assurance vie : ces sommes qui pourraient bientôt être rendues aux épargnants
    16/11/2022

Archives

Nos placements
PERPlus de retraite et moins d'impôts avec nos PER sans frais d'entrée
Assurance vieDécouvrez nos contrats sans frais d'entrée
SCPIAccédez à l'immobilier professionnel dès 500 €
DefiscalisationInvestissez dans l'économie réelle en réduisant votre impôt