lundi24avril
Documents et travaux de développement de patrimoine

La SCPI (Société civile de placement immobilier) ou pierre-papier est un placement qui permet d’acheter des parts de sociétés investissant dans l’immobilier. Celles-ci collectent en effet des fonds pour acheter des biens inaccessibles aux particuliers : commerces, bureaux, etc. Le seul bémol, c’est que les revenus perçus sont fiscalisés.

L’année dernière, la SCPI a offert un rendement de 4,6% en moyenne. L’épargnant doit explorer cette piste pour doper son patrimoine. Il est possible de loger des parts dans des contrats d’assurance vie pour les contribuables dont le taux d’imposition dépasse 30%.

Il existe également d’autres solutions d’optimisation fiscale : l’acquisition en démembrement temporaire ou en nue-propriété. Notons que les SCPI pourraient encore durer longtemps vu la baisse de performance des fonds en euros. D’ailleurs, comme il s’agit d’un placement clair et simple, la pierre-papier séduit toujours autant. Il permet d’augmenter son patrimoine sans avoir à gérer quoi que ce soit.

Quels sont les particularités de ce placement ?

L’épargnant qui cherche à diversifier son patrimoine doit se pencher de plus près sur les SCPI. Ces placements permettent en même temps de se libérer des tâches désagréables liées à un investissement locatif telles que le choix d’un locataire solvable, la recherche du bien immobilier, etc.

En investissant en SCPI, un épargnant bénéficie d’une mise de départ très raisonnable, les rendements sont au rendez-vous, sans oublier l’absence de tracas liée à la gestion locative. Il se constituera rapidement un patrimoine en achetant des parts de sociétés investissant dans la pierre.

Celles-ci collectent des fonds pour acheter de l'immobilier professionnel. Elles encaissent les loyers et se chargent de trouver des locataires solvables. Au prorata des sommes investies, elles redistribuent ensuite une quote-part des résultats aux investisseurs.

Dans quel type de SCPI faut-il investir ?

La SCPI permet d’investir sur un marché fermé aux particuliers dans des conditions ultra-flexibles. Comme il existe plusieurs types de SCPI, un épargnant doit opter pour celle qui convient le mieux à son profil et à ses expériences.

Les différents types de SCPI sont :

  • les SCPI fiscales de type Pinel et Malraux
  • les SCPI classiques de rendement
  • les SCPI spécialisées dans un secteur d'activité spécifique tel que l’éducation, l’hôtellerie ou encore la santé

Dans tous les cas, il vaut mieux opter pour des SCPI diversifiées détenant des actifs de typologie différente : des entrepôts, des murs de boutiques, … Toutefois, si un épargnant effectue une première opération, il est préférable pour lui d’investir sur des SCPI anciennes. S’il est par ailleurs plus expérimenté en achat de parts, il peut se positionner sur une SCPI plus jeune et délivrant une meilleure performance.

L’achat de parts à crédit peut s’avérer être intéressant pour optimiser le rendement de l’investissement, dans un environnement à taux bas. De plus, il est possible d’alléger la note fiscale grâce à une déduction des intérêts d’emprunt des revenus locatifs. Soulignons que les SCPI classiques de rendement peuvent investir à l'étranger.

Archives

Etre rappelé
par un conseiller
Nous envoyer
un message
Parlons Placement
Nos solutions
M VIE Notre gamme
d’assurance vie
Plus d'infos
M SCPI Nos SCPI en direct
Plus d'infos
M investissement Nos fonds structurés
Plus d'infos