mercredi22février
Personne âgée avec des billets d'euros

Investir en assurance patrimoine vie est une pratique intéressante actuellement, mais l'est-elle toujours si l'assuré a 70 ans et plus ?

Si à 70 ans, un senior décide de souscrire à un contrat d'assurance et patrimoine vie, c'est sans doute parce qu'il veut laisser un héritage conséquent à ses proches.

Mais selon de nombreuses idées reçues, ce genre d'investissement n'est plus intéressant à cet âge. Il semble que les règles fiscales sur ce type de placement ne sont pas du même avis s'il s'agit d'une transmission. La taxation sera, en effet, fixée selon le barème des droits de succession.

Des bases de taxations différentes

Pour mieux comprendre la situation, il faut revoir comment les règles fiscales s'appliquent pour un contrat ouvert avant 70 ans et celui qui s'est établi après. Dans le premier cas, l'abattement sera de 152.500 euros. Ce qui est une belle somme.

Cependant, la base taxable inclura l'intégralité du capital dont les gains et les primes. Dans le second, l'abattement sera beaucoup plus réduit soit 30 500 euros au total. Mais la base de taxations ne concernera que les primes versées.

Un petit exemple bien pratique

Une petite illustration aidera sans doute les futurs assurés à bien constater la différence. Tout dépend ici de la somme investie. Un placement de 500.000 euros, soumis à un taux de rendement de 2 %, réalisé par un senior de plus de 70 ans donnera une somme de 609.497 euros en 10 ans. La base taxable ne sera que 469.500 euros en cas de décès et l'abattement sera de 30 500 euros.

Les droits, quant à eux, s'estimeront à 92.094 euros. Ce même contrat établi avant 70 ans générerait une base de taxation de 609.497 euros ce qui donne au total 91.399 euros de droits. On voit bien que l'écart est à peine considérable. Mais si la somme placée était de 800 000 euros (à un niveau de rendement de 4 %), on atteindrait les 1 184 195 euros après 10 ans. Les droits de succession, si la souscription s'est faite après 70 ans, seront de 173 812 euros contre 243 655 euros avant le même âge. La différence de 69 843 euros vient du fait que pour un contrat réalisé avant 70 ans, le taux imposé est de 31,5 % pour un capital de plus de 700 000 euros.

On voit bien ici que la rentabilité d'un placement après 70 ans dépend vraiment de la somme que l'assuré a misée. L'assurance vie restera donc un investissement intéressant pour les seniors et les futurs bénéficiaires. Il faut préciser que la somme de 500 000 euros est ici prise comme une référence, mais le barème des droits concerne celles de moins de 8 072 euros et celles de plus de 1 805 677 euros.

A découvrir également

  • Hausse des taux : pas de panique !
    24/06/2022
  • Les épargnants digitaux surveillent mieux leur assurance vie
    24/06/2022
  • Viser plus de 5% par an, même en cas de nouvelle baisse ?
    21/06/2022
  • Les frais comme principal critère de choix des contrats d’épargne digitaux
    21/06/2022

Archives

Etre rappelé par un conseiller
Nous envoyer un message
Parlons Placement
Nos placements
PERPlus de retraite et moins d'impôts avec nos PER sans frais d'entrée
Assurance vieDécouvrez nos contrats sans frais d'entrée
SCPIAccédez à l'immobilier professionnel dès 500 €
DefiscalisationInvestissez dans l'économie réelle en réduisant votre impôt