vendredi03février
Baisse du rendement

En 2016, les fonds euros ont du mal à s’épanouir, tellement les marchés actions ont été instables, et les taux d’intérêt trop faibles.

L’on s’attend déjà à ce que le rendement moyen des fonds euros se retrouve en dessous de la barre des 2% pour 2016. D’un côté, les autorités de tutelle des établissements assureurs invitent ces derniers à rester sur leurs gardes et les incitent à renforcer leurs réserves. De l’autre, les taux d’intérêt ne cessent de continuer leur course descendante. Tout cela entraine une baisse générale des rendements, se situant aux alentours des 40 points de base.

Plus de doute, les rendements des assureurs-vies ont nettement baissé en 2016 en comparaison avec ceux de l’année 2015. Les chiffres récemment rapportés indiquent que la courbe des rémunérations servies au titre de 2016 a marqué une nette inflexion.

L’Afer a été particulièrement concerné par cette situation. Toutefois, en dépit de la baisse enregistrée par cette association d’épargnants française, le fait qu’elle serve 2,65% à ses clients lui permet de conserver sa place dans le palmarès des meilleures performances du marché.

Une situation prévisible

Cette situation n’a rien d’étonnant ! Les fonds euros se sont lancés dans des investissements en obligations, dans le but de pouvoir rembourser le capital garanti aux épargnants. Mais les taux d’intérêt n’ont pas cessé de chuter, et les marchés actions affichent une instabilité angoissante, si bien que ces acteurs se sont retrouvés dans l’obligation de se prémunir des éventuels risques.

Cette fois, les assureurs jouent la carte de la prudence et préfèrent renforcer leurs provisions pour participation aux excédents. Le président de l’Afer, Gérard Bekerman, d’expliquer : « Nous mettons de côté pour les années difficiles ». D’ailleurs, pour cette association, la PPB sera dotée d’une somme de 1106 millions d’euros pour 2017. Mais cet assureur ne sera pas la seule enseigne à adopter cette stratégie.

Chez Sogécap, la réserve dépassera les 4%, tandis que pour MMA Vie, le taux grimpera jusqu’à 4,2%. GMF Vie affichera même un taux de 5,2%. Mais cela n’est pas encore suffisant. Selon le président de Gaipare, Jean Berthon : « le vrai matelas de sécurité, ce sont les plus-values latentes ».

La baisse continue

En 2015, le taux de rendement moyen a déjà été évalué à 2,27%. Étant conscient de la conjoncture actuelle, le président du cabinet Facts & Figures, Cyrille Chartier-Kastler s’attend à ce que ce taux descende encore jusqu’à 1,95%.

Dans un cadre général, les taux tourneraient autour des 2%. Certains en affichent un peu plus, d’autres se trouvent légèrement en dessous. Les taux servis par les principaux opérateurs tiendront une place décisive sur le point d’apprentissage final, notamment ceux des opérateurs bancaires, dont la plus grande partie des encours est concentrée sur l’assurance vie.

Malheureusement, ces organismes ne sont pas vraiment reconnus pour leur générosité par rapport à la rémunération de ce genre de placement. Et à ce propos, la compagnie assureur de la Société Générale est à ce jour le seul bancassureur à avoir communiqué son taux de rendement moyen à 1,73%.

A découvrir également

  • Assurance vie et PER : l'affichage des frais pour chaque unité de compte obligatoire
    1/07/2022
  • Les fonds long / short : la solution idéale lorsque les marchés sont instables ?
    28/06/2022
  • Assurance vie : attention à bien rédiger la clause bénéficiaire
    28/06/2022
  • Les régulateurs financiers alertent sur l’écoblanchiment des assurances vie
    27/06/2022

Archives

Etre rappelé par un conseiller
Nous envoyer un message
Parlons Placement
Nos placements
PERPlus de retraite et moins d'impôts avec nos PER sans frais d'entrée
Assurance vieDécouvrez nos contrats sans frais d'entrée
SCPIAccédez à l'immobilier professionnel dès 500 €
DefiscalisationInvestissez dans l'économie réelle en réduisant votre impôt