vendredi20janvier
Calcul rendement du contrat d'assurance-vie

Sans plus de précisions, les informations transmises par les assurances ne reflètent pas toujours la réalité du rendement des fonds en euros dans les placements en assurance-vie.

La vraie performance obtenue par les épargnants est à calculer plus finement car la revalorisation du capital annuel n’est pas celui du rendement annoncé par l’assureur.

Tout d’abord, les intérêts obtenus chaque année accroissent le capital, et c’est sur ce résultat que sont calculés les intérêts pour l’année suivante. Ensuite, il faut raisonner en taux réel car il faut en déduire l’inflation.

Comprendre la revalorisation de son capital

La revalorisation du capital se fait avant tout sur la base du taux net. Voici un exemple simple pour mieux comprendre le fonctionnement. En 2014, plaçons un capital de 100 euros à 10 % d’intérêts. En 2015, il arrivera à 110 euros. Les intérêts de l’année 2015 seront alors déterminés sur ces 110 euros, soit 11 euros.

En 2016, ce capital aura en tout gagné 21% pour atteindre 121 euros. Cependant, pour un même fonds, les performances varient d’un contrat. Le nombre d’années de placement également doit être tenu en compte. Enfin d’autres paramètres, comme l’inflation, peuvent dévaloriser le pouvoir d’achat du capital placé.

Bases de calcul du taux de rendement en assurance-vie

Le seul moyen de connaître véritablement la performance de son contrat en assurance-vie est de se référer en premier lieu à son relevé personnel. Il faut retenir dans ce calcul les 3 taux essentiels : le taux brut, le taux net de prélèvement et le taux réel après inflation.

L’INSEE a d’ailleurs confirmé que l’inflation de 2016 a été de 0,2 % en moyenne. Alors, un capital placé sur un fonds en euros à un taux brut de 2% aura vu son pouvoir d’achat augmenter de 1,49% en 2016. Pour connaître le taux net, on multipliera alors le taux brut par 0,845.

Enfin, connaître le taux réel est le résultat le plus important dans le calcul puisque, pour ce même fonds ayant servi à 2% brut, en réalité, l’épargnant n’aura finalement touché que 1,69%. Et comme les gains de l’assurance-vie sont soumis aux prélèvements sociaux à 15,5%, ceux-ci sont donc retranchés à la source pour les fonds en euros.

Archives

Etre rappelé
par un conseiller
Nous envoyer
un message
Parlons Placement
Nos solutions
M VIE Notre gamme
d’assurance vie
Plus d'infos
M SCPI Nos SCPI en direct
Plus d'infos
M investissement Nos fonds structurés
Plus d'infos