mercredi28juin
Une personne, contrat à la main, en train de faire des calculs

Peut-être que vous n’avez pas le moral au beau fixe avec le niveau de rendement des fonds en euros qui affiche une légère baisse depuis quelques mois. Mais ne vous inquiétez pas, cette situation ne sera que passagère. En attendant, il y a quelques astuces qui pourraient vous intéresser pour que votre placement puisse être toujours rentable.

C’est vrai que bon nombre d’épargnants commencent à avoir des doutes sur le sort de leur contrat d’assurance vie vu la baisse de la rémunération des fonds en euros qui s’est accentuée depuis le début de cette année.

Pourtant, il serait préférable que vous restiez optimiste car ces supports d’épargne sont assortis d’une garantie de capital très solide.

En plus, avec le retour de la croissance et donc de l’inflation, plusieurs établissements proposent des taux encore très avantageux (aux alentours de 2%, selon la nature de l’offre).

Prenez le temps de bien réfléchir, contactez un courtier pour qu’il puisse vous aider à profiter de ces offres.

Sachez tout d’abord que cette baisse des rendements des fonds en euros est due à la faiblesse des taux d’intérêt des emprunts d’État. C’est une évidence car une grande partie de ces fonds est investie sur les obligations, donc les compagnies d’assurance et les banques n’ont d’autres choix que de suivre la tendance du marché d’autant plus qu’elles n’ont pas beaucoup de marge de manœuvre sauf en cas de renégociation avec leurs clients.

Pour illustrer cette rigidité du marché, observons les taux auxquels la France se finance sur le marché européen. En effet, elle emprunte sur 2 ans à un taux négatif de -0,50% et sur 5 ans à -0,25%.

Par conséquent, les établissements financiers sont obligés de baisser le rendement des fonds en euros pour s’aligner au niveau de rémunération des titres obligataires.

Les issues possibles

Pour un épargnant, le raisonnement est simple : soit il décide de chercher d’autres supports plus lucratifs en ponctionnant une partie de son épargne placée sur les fonds en euros, soit il décide de garder sa position initiale en attendant que le niveau d’inflation baisse.

De ce fait, la solution la plus efficace est d’analyser la structure de votre portefeuille pour évaluer le niveau de risque que vous êtes prêt à prendre. En d’autres termes, la diversification du placement est indispensable pour pouvoir effectuer un arbitrage à la hauteur des objectifs que vous vous êtes fixés.

Par exemple, en optant pour un transfert de la moitié de votre épargne sur un fonds euros vers les unités de compte, c’est certain que vous allez pouvoir fructifier vos avoirs.

Dans ce cas de figure, vous pouvez conserver une bonne rémunération. Même si le rendement de votre placement sur fonds euros est faible, au moins le capital est garanti.

L’autre moitié pourra être investie sur les Sicav et les FCP pour arriver à une coordination plus efficace. Certains épargnants optent pour les OPC à vocation patrimoniale ou les OPC actions afin de saisir les opportunités de gain offertes par divers marchés (européen, américain, asiatique, etc.). Il y en a qui se tournent vers les SCPI pour donner à leur contrat d’assurance vie un aspect «immobilier».

Les avantages de cette technique

Le fait de transformer une partie de votre fonds en euros en unités de compte vous fera accéder facilement aux contrats euro-croissance. Comme on l’a dit plus haut, vous conserverez un rendement positif ou nul sur la moitié de votre mise, mais en contrepartie vous pouvez effectuer un rachat sans pénalités, quand vous voulez et où vous le voulez.

Dans cette optique, vous aurez une parfaite maîtrise des risques qui peuvent se présenter car l’arbitrage de votre assurance vie en unités de compte sera rendu facile par le dynamisme des OPCVM.

Outre les avantages fiscaux qui vous attendent, ces derniers offrent une flexibilité de gestion réelle grâce l’inexistence de contraintes de durée de placement.

Bref, pour effectuer de bons placements, il est nécessaire de « sortir des sentiers battus » et ne pas se contenter des investissements à capital garanti.

A découvrir également

  • Assurance vie et PER : l'affichage des frais pour chaque unité de compte obligatoire
    1/07/2022
  • Les fonds long / short : la solution idéale lorsque les marchés sont instables ?
    28/06/2022
  • Assurance vie : attention à bien rédiger la clause bénéficiaire
    28/06/2022
  • Les régulateurs financiers alertent sur l’écoblanchiment des assurances vie
    27/06/2022

Archives

Etre rappelé par un conseiller
Nous envoyer un message
Parlons Placement
Nos placements
PERPlus de retraite et moins d'impôts avec nos PER sans frais d'entrée
Assurance vieDécouvrez nos contrats sans frais d'entrée
SCPIAccédez à l'immobilier professionnel dès 500 €
DefiscalisationInvestissez dans l'économie réelle en réduisant votre impôt