mardi07mars
Placement assurance pour les enfants

Souple et performante, l’assurance-vie figure parmi les meilleurs moyens de constituer un capital. C’est une solution efficace pour épargner afin de financer les projets des enfants du fait de sa disponibilité et des perspectives de bons rendements qu’elle offre. Encore faut-il savoir quelle formule d’assurance-vie choisir et comment procéder pour optimiser le rendement du contrat.

Souscrire une assurance-vie peut s’avérer très utile pour les parents qui désirent aider leurs enfants dans la réalisation de futurs projets, qu’il s’agisse de leurs études, d’un achat d’une voiture ou de l’acquisition d’un logement.

En effet, ce placement bénéficie d’une fiscalité favorable étant donné qu’au bout de huit ans, les plus-values bénéficient d’abattements importants qui aboutissent souvent à une exonération d’impôt sur le revenu. De plus, le souscripteur peut alimenter le compte à son rythme et l’épargne constituée est disponible à tout moment.

Afin de constituer un capital conséquent, il est conseillé de souscrire le contrat le plus tôt possible, au moins avant les 10 ans de l’enfant. L’idéal serait de s’y prendre dès sa naissance.

Les différentes solutions

En raison de la souplesse de l’assurance-vie, le souscripteur dispose de plusieurs formules : souscrire un contrat à son nom ou au nom de l’enfant ou encore opter pour un contrat intergénérationnel.

La première option consiste ainsi pour le parent d’ouvrir un contrat à son nom et de désigner son enfant en tant que bénéficiaire de l’épargne en cas de décès. L’avantage de cette solution réside dans le fait que le parent garde la main sur l’épargne constituée.

Le parent peut par ailleurs choisir d’ouvrir un contrat au nom de son enfant mineur. Marc Sallé de Chou, directeur du patrimoine chez Crédit du Nord explique que

Le géniteur gère ce placement « en bon père de famille » et l’alimente à sa convenance.

Marc Sallé de Chou

À sa majorité ou à un âge choisi par le parent (25 ans maximum), l’enfant prend la main sur le contrat et en dispose librement.

Une troisième option moins connue s’offre au parent : la souscription d’un contrat intergénérationnel au nom de son enfant mineur. Avec l’accord du géniteur, un grand-parent donne de l’argent au petit-enfant qu’il place dans l’assurance-vie intergénérationnelle.

Le contrat est accompagné d’un pacte adjoint qui contient les différentes clauses du contrat. Il stipule notamment que l’aïeul garde la main sur l’épargne et gère les fonds (arbitrages, retraits…). Ce document indique par ailleurs l’âge auquel le jeune pourra disposer de l’épargne.

Optimisation du rendement contrat

Le contrat d’assurance vie donne au souscripteur la possibilité de diversifier son investissement. Il peut en effet être réparti entre le fonds en euros (dont le capital est garanti) et les unités de compte (plus risqués mais qui offrent un meilleur rendement à moyen et long terme). Un bon dosage de ces deux supports est très important pour pouvoir optimiser l’épargne.

Un spécialiste de Natixis Assurances explique qu’

Il faut opter pour un contrat doté d’une palette fournie en unités de compte. Pas la peine qu’il soit hypercomplet, il doit suffire pour jouer la diversification, surtout si l’échéance d’utilisation des fonds est lointaine.

La répartition du fonds en euros et des unités de compte se fera en fonction de l’âge de l’enfant à la souscription et de la date où il va toucher l’épargne. Un expert du cabinet d’audit patrimonial et de planification financière A2PF estime que

Jusqu’aux dix ans de l’enfant, il est judicieux d’investir majoritairement en unités de compte réputées plus performantes sur la durée.

Il renchérit que

Plus on se rapprochera de l’âge de la majorité et d’un possible emploi des fonds, plus on sécurisera l’épargne en la faisant basculer dans la poche en euros.

A découvrir également

  • Image actualite 1
    L’ISR, le prochain relais de croissance incontournable de votre portefeuille ?
    25/11/2022
  • Image actualite 2
    La remontée des taux rebat les cartes pour le marché obligataire
    24/11/2022
  • Image actualite 3
    5 idées reçues sur l’assurance vie
    22/11/2022
  • Image actualite 4
    Assurance vie : ces sommes qui pourraient bientôt être rendues aux épargnants
    16/11/2022

Archives

Nos placements
PERPlus de retraite et moins d'impôts avec nos PER sans frais d'entrée
Assurance vieDécouvrez nos contrats sans frais d'entrée
SCPIAccédez à l'immobilier professionnel dès 500 €
DefiscalisationInvestissez dans l'économie réelle en réduisant votre impôt