jeudi16mars
Illustration de la protection des vies

L’assurance-vie demeure un bon placement malgré la baisse de ses taux de rendement. La loi Sapin 2 n’a pas sapé la confiance des Français. La sécurité paie encore. Pour gagner plus, les compagnies d’assurance incitent toutefois les épargnants à prendre des risques sur leurs contrats.

De nombreuses raisons expliquent la chute des rendements des fonds en euros. Depuis janvier 2016, de nouvelles règles de solvabilité poussent les assureurs à être plus prudents dans leur gestion. Ils investissent l'argent des épargnants dans des titres obligataires qui rapportent peu depuis plusieurs années.

En effet, les pouvoirs publics les ont autorisés à bloquer les demandes d’avance et de rachat pour éviter la faillite. Si des risques pèsent sur la stabilité du système financier, ils suspendent temporairement une opération de retrait. La baisse des rendements risque alors de se poursuivre en 2017, puis les années suivantes.

Les épargnants français moins pessimistes

En raison de la baisse de ses taux de rendement, l’assurance-vie a été délaissée depuis plusieurs mois. Aujourd’hui, elle regagne peu à peu la confiance des Français. Moins inquiets, ces derniers continuent toutefois à diversifier leur portefeuille en optant pour des placements sûrs sur le long terme.

En effet, les fonds en euros font toujours bonne figure. Tous les professionnels avaient pourtant affirmé que le niveau des taux d’intérêt ne permettait plus de trouver l’alliance de la sécurité et du rendement. Pour rechercher des opportunités de croissance, les épargnants devraient orienter leur épargne vers les supports en unités de compte.

Or l’année dernière, les épargnants ont encore alimenté leur compte à hauteur de 107 milliards. Notons que le placement roi des Français reste notamment intéressant pour les projets à court terme.

Comment doper les performances d’assurance-vie ?

Pour éviter la perte de son pouvoir d’achat, l’épargnant va devoir diversifier ses placements sur des marchés à la fois plus rémunérateurs et volatiles. Il faut leur forcer la main par des politiques commerciales orientées. D'où l'octroi d'un bonus au rendement pour ceux qui placent en parallèle sur des fonds risqués.

La plupart des épargnants ne savent pas comment réagir face à la baisse des fonds en euros. Il est nécessaire de faire les bons choix pour doper son rendement et augmenter ses gains. Il est ainsi préférable de détenir au moins deux contrats de bonne tenue dans le temps, avec des frais modérés et des compagnies d’assurance différentes.

Par ailleurs, il ne faut pas laisser dormir ses placements. Ce serait une erreur de continuer à verser sur des contrats peu rentables, notamment si les frais sont de plus de 2%. Soulignons également que certains supports permettent de gagner davantage.

A découvrir également

  • Image actualite 1
    Comment transférer le capital d'un vieux contrat d'assurance-vie peu performant ?
    27/09/2022
  • Image actualite 2
    Assurance vie : comment faire le bon choix entre sortie en rente ou en capital au moment de la retraite ?
    15/09/2022
  • Image actualite 3
    L’assurance-vie maintient le cap malgré les tourments du marché
    13/09/2022
  • Image actualite 4
    La remontée des taux relance la compétition entre les placements préférés des Français
    8/09/2022

Archives

Nos placements
PERPlus de retraite et moins d'impôts avec nos PER sans frais d'entrée
Assurance vieDécouvrez nos contrats sans frais d'entrée
SCPIAccédez à l'immobilier professionnel dès 500 €
DefiscalisationInvestissez dans l'économie réelle en réduisant votre impôt