mardi14mars
Capture du site de Swiss Life

En dépit d’un résultat opérationnel en croissance, la filiale française de l’assureur zurichois a souffert d’un tassement de 3% de ses primes d’assurance. Globalement, le chiffre d’affaires de l’enseigne est resté quant à lui stable. Pour ce qui est des affaires nouvelles de l’établissement, leur valeur s’est améliorée de 26%.

En 2016, le groupe d’assurance-vie Swiss Life a engrangé un résultat opérationnel, un bénéfice net et un dividende en hausse de 5%. Derrière cette progression se cachent des résultats contrastés au niveau des différentes entités du groupe.

Les profits de la Suisse et de la gestion d’actifs ont en effet augmenté de 7% tandis que ceux de l’Allemagne ont fléchi de 7% en données ajustées.

Pour ce qui est de la filiale française, son résultat opérationnel croît de 2%, s’établissant à 224 millions d’euros. Une énorme baisse de performance est constatée en comparant ce résultat à celui de 2015 où il était en hausse de 24%. L’année dernière, Swiss Life France a connu une diminution de 3% de ses primes encaissées qui ont reculé à 4,1 milliards d’euros. La baisse est toutefois moindre qu’à l’échelle du groupe où les primes ont diminué de 9% en monnaie locale, fléchissant à 16,3 milliards d’euros.

Une baisse du volume des primes

Swiss Life se félicite qu’en France,

La qualité des primes en vie reste élevée, avec une solide part d’unités de compte de 42% (contre 45% durant l’exercice précédent), soit deux fois supérieure à la moyenne du marché français.

Swiss Life

La présentation aux investisseurs de l’assureur indique toutefois que le volume des primes de Swiss Life France s’est effrité de 4% en assurance-vie, contre -1% pour le marché local.

Après avoir progressé de 5% l’année dernière, le chiffre d’affaires en santé et prévoyance de la filiale française est resté stable. En prévoyance individuelle, il a toutefois crû de 4%, légèrement moins que l’an dernier (+5%).

Suite à l’entrée en vigueur de la généralisation de la complémentaire santé en entreprise dans le cadre de l’ANI (Accord national interprofessionnel), Swiss Life France, numéro deux du marché des contrats individuels, semble par ailleurs limiter la casse.

Une hausse de la valeur des affaires nouvelles

Tirée par une augmentation des volumes et un meilleur mix produits, la valeur des affaires nouvelles de Swiss Life France a progressé de 26% pour s’établir à 88 millions d’euros.

Le groupe explique que la croissance de la part des contrats de protection et la baisse « garanties » en assurance-vie ont largement compensé l’effondrement des taux d’intérêt. La marge des affaires nouvelles de la filiale française a poursuivi sa hausse amorcée en 2014 (+1,4% cette année et +1,9% en 2015). En 2016, elle a en effet crû de 2,1%.

Les résultats annuels de Swiss Life France seront détaillés davantage le 21 mars prochain à l’occasion de la publication du rapport annuel du groupe.

Second pilier du groupe, Swiss Life France est un acteur majeur des marchés de l’assurance-vie et de la santé de prévoyance en Hexagone. Les comparatifs assurances vie octroient généralement de bonnes notes aux offres que l’enseigne propose.

A découvrir également

  • Image actualite 1
    L’ISR, le prochain relais de croissance incontournable de votre portefeuille ?
    25/11/2022
  • Image actualite 2
    La remontée des taux rebat les cartes pour le marché obligataire
    24/11/2022
  • Image actualite 3
    5 idées reçues sur l’assurance vie
    22/11/2022
  • Image actualite 4
    Assurance vie : ces sommes qui pourraient bientôt être rendues aux épargnants
    16/11/2022

Archives

Nos placements
PERPlus de retraite et moins d'impôts avec nos PER sans frais d'entrée
Assurance vieDécouvrez nos contrats sans frais d'entrée
SCPIAccédez à l'immobilier professionnel dès 500 €
DefiscalisationInvestissez dans l'économie réelle en réduisant votre impôt